Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
Actualités Atout cœur DRIBBLES ET REBONDS Jean Claude FREY

Atout cœur DRIBBLES ET REBONDS Jean Claude FREY

Les grincheux pourront toujours rétorquer que si le tir au buzzer de David Melody avait donné la victoire à Dijon, la SIG aurait raté ses débuts au Rhenus. Oui mais voilà, comme un clin d’œil du destin, la balle orange a refusé le cercle au Bourguignon et la SIG a — enfin — produit ce qu’on attendait d’elle en prolongation.

Au-delà de ce match souvent poussif, de l’avis même de Vincent Collet, et dans la continuité de sa victoire à Limoges, la SIG a fait preuve vendredi soir de caractère, mis du cœur à l’ouvrage pour remporter un deuxième succès de rang. Une solidarité et un sens du sacrifice collectif que l’on n’avait guère vus ces dernières saisons. C’est sur cet état d’esprit qu’elle doit s’appuyer pour en faire les fondations d’une saison pleine de promesses.

Le bel équilibre entre jeunes et anciens — Alex Toupane et Hugo Invernizzi avaient mis le nez à la fenêtre dans le Limousin pendant que Ricardo Greer restait le « clutch player » que l’on apprécie depuis si longtemps —, le jeu juste et précis de Louis Campbell, l’envergure et l’efficacité d’Alexis Ajinça, voilà de réelles sources d’espoir. Pour peu qu’Aymeric Jeanneau, Jeff Greer ou Max Zanvieni, retrouvé dans l’overtime de vendredi, se hissent au niveau que l’on est en droit d’attendre de leur statut, la SIG pourrait regarder loin devant.

Alors si d’aventure, la sortie au Havre, samedi, confirmait ces premières (bonnes) impressions, la SIG qui partage aujourd’hui la première place de la ProA avec huit autres équipes, pourrait accueillir Villeurbanne, le lundi 5 novembre devant les caméras de Sport+, avec un formidable enjeu : faire la course en tête ! Le Rhenus, alors, devra être comble.

DRIBBLES ET REBONDS   Jean Claude FREY