Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
sig_chalon
Actualités SIG - Chalon : 80-65

SIG - Chalon : 80-65

Irrésistibles !

[tab titre="le résumé" id=1]

Sig-Chalon_215926-22Dans une ambiance de folie et un Rhenus comble, la SIG a dominé Chalon, s’installant plus que jamais au sommet de la ProA. Les Strasbourgeois ont fait preuve d’une maîtrise exceptionnelle face au champion de France qui avait longtemps tenté de les bousculer.

On s’attendait à un choc intense, à une dramaturgie exceptionnelle. On n’a pas été déçu. Sans Fitch pourtant, la SIG avait raison de redouter une équipe chalonnaise revancharde, toujours prête à défendre son titre de champion de France. Et les premières minutes donnaient le ton. Une intensité défensive exceptionnelle de la part des Bourguignons qui prenaient les Strasbourgeois à la gorge. Ajinça avait réussi un contre d’entrée mais Schilb puis Houston étaient à la conclusion : 0-5 (2e’). Ricardo Greer ouvrait le compteur de la SIG mais Ajinça se frictionnait avec Shelden Williams, écopant d’une faute personnelle, suivie d’une faute technique pour un mauvais geste ! Vincent Collet le rappelait sagement sur le banc. Ricardo Greer (quatre points et un caviar pour Duport, suivi d’un rebond autoritaire) remit aussitôt son équipe sur les bons rails pour un 9-0 qui changeait la donne : 13-8 (6e’). Le choc tenait ses promesses… « On a plutôt bien joué mais on a été un  peu impatients en attaque ce qui a provoqué quelques pertes de balles » regrettera Vincent Collet. Chalon, malgré un 1 sur 10 peu flatteur à trois points dans ce quart-temps, recollait à 16 partout.

Sig-Chalon_221028-58Mieux, à cheval sur les deux périodes, Chalon passait un 3-12 inquiétant à la SIG (16-20). C’est encore Ricardo Greer – auteur d’un triple double ce soir avec 16 points, 11 passes et 10 rebonds ! – qui remit les pendules à l’heure (23-23) alors que les fautes pleuvaient sur son équipe… Les Chalonnais retrouvaient un peu d’adresse et l’écart se creusait (27-32) malgré le temps-mort de Collet. Ajinça signait alors son retour en concluant sur des actions collectives superbes. Campbell, par son impact, Maxime Zianveni qui signait un joli retour après trois mois d’absence, et Shurna, donnaient une autre physionomie à la rencontre. La SIG avait monté l’intensité d’un cran en défense mais malgré le 10-2 de fin de période, Chalon restait au contact à la pause : 35-32.

Petit à petit, la SIG mettait la main sur le match. Sans que cela ne soit encore très perceptible au tableau d’affichage (47-40, puis 55-47). A 49-47, ce diable de Ricardo Greer était à nouveau sorti de sa boîte pour défier les Bourguignons sous le cercle, mais Schilb relançait une fois encore le suspense à l’entame du money time en scorant cinq points dans les dernières secondes de la période : 55-52.

Le jeu de Chalon se délitait pourtant petit à petit, à l’image de Marcus Denmon (4 sur 17 au tir dont 0 sur 8 à trois points). L’impact physique de la SIG qui avait cadenassé le rebond, le bon passage en défense d’Axel Toupane sur Blake Schilb, les lancers-francs provoqués (et réussis) par Campbell et Ajinça, ôtaient leurs dernières illusions aux visiteurs : 57-56 (32e’) puis 71-59 et finalement 80-65.

La SIG s’était imposée en patron s’offrant 27 passes décisives, preuve d’une volonté de faire circuler la balle et de mettre le coéquipier en évidence. « C’est avec ces valeurs que nous irons à Lille ce mercredi. On veut aller le plus loin possible en Coupe de France. Les dirigeants nous ont donné l’équipe pour ça et on jouera à fond, sans calculer. Mais pour imposer ce que nous sommes… » conclut Vincent Collet ravi d’avoir pris une option (définitive ?) sur le top 2 de la ProA.

Jean-Claude Frey

 Sig-Chalon_223358-01

Le match en vitesse

SIG – CHALON 80-65. 6055 spectateurs. Arbitres : MM. Viator, Bretagne et Gueu.

Les périodes : 16-16, 23-19 (mi-temps : 39-35), 16-17 (55-52), 25-13.

SIG : 33 paniers sur 58 tirs (57%) dont 4 sur 13 à trois points, 10 LF sur 12, 39 rebonds (R. Greer 10) dont 9 offensifs,  27 passes (R. Greer 11), 13 balles perdues, 16 fautes.

Campbell 16, Toupane 6, J. Greer 2, R. Greer 16, Ajinça 16, puis Jeanneau 5, Shurna 5, Zianveni 2, Duport 12.

CHALON : 24 paniers sur 66 tirs (36%) dont 6 sur 30 à trois points, 11 LF sur 14, 27 rebonds (Williams et Schilb 6), 13 passes (Schilb et Houston 4), 8 balles perdues, 14 fautes.

Denmon 9, Houston 10, Schilb 22, Aboudou 2, Williams 11, puis Lang, Evtimov 7, Jean-Baptiste 4.

[/tab]

[tab titre="le direct et les photos" id=1]

sig_chalon

Un Rhénus comble a vibré ce soir pour cette magnifique victoire de la SIG, encore une!

toutes les photos sur Facebook

 

 

 

 

[fbphotos id=618389588177352]

[/tab]