Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
fb_600190869997224
Actualités Sig-Poitiers, score final: 69-63, encore une victoire de la Sig!

Sig-Poitiers, score final: 69-63, encore une victoire de la Sig!

[tab titre="Résumé" id=1]

fb_600190869997224SIG – Poitiers 69-63

La série continue…

La SIG n’a pas réussi son meilleur match de la saison, ce soir contre Poitiers, mais elle a assuré l’essentiel : la victoire (69-63). Et partage toujours la tête avec Gravelines, vainqueur de Paris-Levallois (81-70).

Tout avait pourtant bien commencé pour les Strasbourgeois. Sérieux et appliqués en défense, mettant beaucoup d’intensité à contrarier le jeu adverse, déroulant leur collectif, les hommes de Collet avaient pris les devants : 9-3 (5e’). Après quatre minutes de disette et trois échecs près du cercle, Poitiers avait enfin trouvé l’ouverture sur un panier longue distance de Grant. Et portée par un Louis Campbell de gala (10 pts en huit minutes), sur sa lancée du Mans, la SIG appuyait encore sur l’accélérateur pour faire un break que l’on croyait déjà décisif : 19-7 (10e’). Le panier à trois points de Grant, juste avant la fin de la période, ne semblait être qu’une péripétie sans importance. Et les deux coaches avaient déjà largement ouvert leur banc…

fb_600190886663889Et puis, soudain, la belle machine alsacienne s’enraya. Lamine Kante scorait deux fois derrière l’arc et Poitiers rappliquait à 19-18. Poitiers défendait certes plus fort mais la SIG manquait 11 tirs de suite, certains de près, en contre-attaque ! « On savait qu’ils nous donneraient les tirs en première intention et nous les avons pris ! » regrettait Vincent Collet, qui avait redouté ce scénario. A la mi-temps, la SIG affichait un tout petit pourcentage en dehors de la peinture et n’avait tiré que deux lancers-francs, manqués par Ajinça !

Rudy Nelhomme, mécontent de sa troupe avait, lui, lancé le tout jeune Boris Dallo (18 ans) et c’est avec les remplaçants que les Poitevins passaient en tête devant un Rhenus médusé (21-23, 16e’). Ajinça stoppait enfin l’hémorragie et grâce à deux paniers bonifiés de Jeff Greer avant la mi-temps, la SIG se redonnait un peu d’air (33-28) avant le… premier panier d’Ahmad Nivins. Ce sera aussi le dernier du pivot poitevin, pourtant meilleur réalisateur de son équipe cette saison !

Dès la reprise, à nouveau très concentrés en défense, les hommes de Collet profitaient d’une série de Gerald Fitch pour passer un 12-2 au PB 86 : 41-30, 45-32 (25e’). La « ola » parcourait les gradins du Rhenus. L’affaire semblait pliée…

fb_600184563331188C’était mal connaître la détermination de Poitiers. Et il fallait bien se rendre à l’évidence que la SIG n’était pas dans son meilleur jour. Poitiers s’accrochait, grâce à de bons passages en attaque, signés Kante et Smith, et revenait de 53-40 à 53-46 à l’issue de la 3e période. Portée par son cinq majeur – « les remplaçants étaient en petite forme » dira Collet –, auteur de 67 des 69 points ( !), la SIG repartait de plus belle (61-48, 35e’) mais elle restera à portée de fusil jusqu’à la fin, remportant une petite victoire : 69-63. Vincent Collet ne fera pas la fine bouche. « C’est vrai, on a perdu le rythme après une bonne entame. Mais Poitiers a su nous compliquer la tâche. C’est tout de même la huitième victoire de suite. Et on ira à Gravelines mardi, en coupe de France, pour tenter l’exploit. Avant de préparer le derby à Nancy ! »

Si Rudy Nelhomme se sentait frustré – « On a perdu un ou deux ballons au moment décisif » –, Gerald Fitch, meilleur scoreur avec 19 pts, était plus critique : « Si on avait perdu ce soir, on frisait la tragédie au regard de ce que nous sommes en train de construire. Les stops défensifs nous ont sauvé sur la fin ». C’était du coup un moindre mal…

Jean-Claude Frey

 

Le match en vitesse

SIG – POITIERS 69-63

Les périodes : 19-10, 14-20 (mi-temps 33-30), 20-16 (53-48) 16-17. Arbitres : MM. Bissang, Vonsteene et Greva. 4200 spectateurs.

SIG : 26 paniers sur 60 tirs (43%) dont 9 sur 23 à trois points, 8 LF sur 10, 33 rebonds (Campbell et Fitch 6) dont 6 offensifs, 16 passes (R. Greer 4), 14 balles perdues, 20 fautes.

Campbell 10, Fitch 19, J. Greer 13, R. Greer 12, Ajinça 13, puis Shurna, Invernizzi 2, Jeanneau, Duport.

POITIERS : 22 paniers sur 59 tirs (37%) dont 8 sur 22 à trois points, 11 LF sur 13, 38 rebonds (Dobbins 8) dont 10 offensifs, 8 passes, 19 balles perdues, 13 fautes.

Grant 7, Dobbins 5, Smith 22, Guillard 8, Nivins 2, puis Dallo 7, Kante 12, Badiane.

 

[/tab]

[tab titre="Photos" id=1]

[gallery ids="4848,4847,4846,4845,4844,4839,4840,4841,4842,4843,4838,4837,4836,4835,4834,4829,4830,4831,4832,4833,4828"]

[/tab]