Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
Sig-Roanne_210502-14
Actualités Roanne – SIG (lundi 20h30) : une occasion à saisir

Roanne – SIG (lundi 20h30) : une occasion à saisir

    

[tab titre="L'avant-match" id=1]

Sig-Roanne_222200-04

La victoire de Chalon sur Gravelines vendredi soir (69-67 après prolongation) n’a pas échappé aux joueurs et au staff de la SIG. Un 11e succès de suite permettrait à l’équipe strasbourgeoise d’occuper seule la place de leader… Mais attention, danger, Roanne est un sacré client, le seul à s’être imposé cette saison au Rhenus.

Ils seront nombreux ce soir devant les écrans de Sport+ pour suivre, une semaine après le superbe SIG – Chalon, un passionnant Roanne – Strasbourg. Un moment mal en point, les joueurs de la Chorale, championne de France en 2007, se sont bien ressaisis, en témoignent leurs récentes victoires contre Dijon (63-56) et surtout à Limoges (77-90). Deux performances qui placent les joueurs de la Loire dans le top 8 qui valide une place en play offs. Mais l’équilibre est précaire. Un succès contre le leader alsacien, et Paris-Levallois et Nanterre sont rejoints. Un revers et ce sont Orléans et Dijon qui recollent aux basques des Roannais !

Sig-Roanne_211958-17Pourtant, l’occasion est belle pour les hommes de Vincent Collet. En retrouvant les valeurs qui lui ont fait défaut dans le quatrième quart lundi dernier, Chalon a tenu tête à Gravelines, au point de remonter un joli débours pour arracher la prolongation, puis décrocher une courte et précieuse victoire… Jamais, donc, les Alsaciens n’ont été en position si favorable pour prendre le leadership. Alors, il faudra bien assumer ce statut dans une salle pourtant chaude comme la braise. L’expérience de Lille mercredi dernier, où la fatigue du match de lundi a forcément pesé lourd dans les organismes, pourrait encore servir car à la fin, c’est encore la SIG qui a gagné et s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe de France.

Vincent Collet et ses joueurs n’ont toutefois pas la mémoire courte. Ils n’ont pas oublié le seul revers subi à domicile (61-63), le 16 novembre, contre cette équipe de Roanne précisément. Le piège défensif tendu par l’expert en la matière, Luka Pavicevic, le Monténégrin, avait parfaitement fonctionné. Sur les épaules de Pape-Philippe Amagou, de Matt Howard et Coleman Collins, Roanne était venu s’imposer au Rhenus. Voskuil était sorti de sa boîte au bon moment et Kecman avait réussi une de ses meilleures sorties… Et comme depuis lors, Victor Samnick est monté en régime alors que William Gradit, le « coyotte » né à Strasbourg, absent lors de l’aller, sera bien là ce soir, les dangers roannais seront réels.

Sig-Roanne_210502-06Le visage de la SIG a aussi bien changé depuis la première confrontation, ce qui limite l’impact de la comparaison. Jeanneau, blessé à l’époque, est de retour, et surtout, l’arrivée conjointe de Duport et de Shurna, prolongés jusqu’en fin de saison, ont modifié le plan de jeu de Collet. Le collectif alsacien, le plus efficace de la ProA,  est désormais parfaitement opérationnel. Quelles parades les Roannais vont-ils proposer ?

Pour la SIG, qui a retrouvé Gerald Fitch (après 10 jours passés aux Etats-Unis pour un problème familial), il faudra tenter de surfer sur la dynamique qui l’a rendue invaincue en championnat depuis le 8 décembre, soit près de trois mois. La solidité du secteur intérieur (Ajinça, Duport, Ricardo Greer et Zianveni, de retour), l’efficacité des extérieurs (Fitch, la meilleure arme, Campbell, Shurna, Jeff Greer qui retrouve confiance, Jeanneau ou les plus jeunes, Toupane et Invernizzi), la rigueur de la défense et la volonté constante de se passer le ballon en attaque ont mené la SIG au sommet. Ce sont sur ces vertus-là que la SIG pourrait ce lundi soir, construire la suite de sa belle histoire.

Jean-Claude Frey

[/tab]

[tab titre="Photos" id=1]

[bootstrap_galerie type=simple_fondu],5468,5467,5466[/bootstrap_galerie]

 

 

[/tab]