Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG-CHOLET présentation
Actualités SIG-CHOLET : demain soir à 20h ...un nouveau match piège

SIG-CHOLET : demain soir à 20h ...un nouveau match piège

[tab titre="Entretien d'avant-match" id=1]

Cholet ne fait plus peur. Longtemps dans le carré majeur de la ProA, l’équipe des Mauges est tombée dans l’anonymat cette saison et traîne en queue de classement. Mais cette réalité nouvelle ne rassure pas pour autant Vincent Collet avant la rencontre de ce vendredi. La SIG part largement favorite, mais le piège est là, comme la semaine dernière contre Le Havre. Et il faudra savoir l’éviter pour continuer la course en tête.

Cette fois, la semaine a été calme. Le retour de Gerald Fitch à l’entraînement, depuis lundi, offre au coach de la SIG l’opportunité d’entraîner, et d’exploiter désormais en match, un groupe de 11 joueurs. Un confort supplémentaire pour gérer une fin de saison au cours de laquelle chaque match sera un combat de tous les instants. « Le classement des deux équipes ne nous rend pas le match plus facile… Nous avons de la confiance en plus, certes, mais l’adversaire ne joue jamais contre le leader comme il jouerait contre le 7e ou le 8! » Les données sont clairement posées pour le coach alsacien. « Nous n’avons pas peur et nous jouerons ce match comme tous les autres, pour le gagner. Mais il ne faut jamais perdre de vue que Cholet a des arguments qui peuvent lui faire gagner le match. A nous de les empêcher de les mettre en avant… »

Une équipe qui doute

Pendant près de deux décennies, Cholet a fait partie du gratin. Il y a plus de 20 ans, à l’époque d’Antoine Rigaudeau, Jim Bilba ou Graylin Warner, puis plus tard lors des premiers trophées, avec K’Zell Wesson, Valéry Demory, … Aymeric Jeanneau, avant de former pas moins de quatre joueurs NBA : Mickaël Gelabale, Kevin Seraphin, Rodrigue Beaubois et Nando De Colo. On n’oubliera pas l’histoire récente du CB et le titre de champion de France 2010, la finale en 2011 et la demi-finale la saison passée… Ni le passage dans les Mauges de Samuel Meija, Marcellus Sommerville, DeRon Hayes, Fabien Causeur, Steed Tchicamboud ou de quelques autres (Eric Micoud, Olivier Allinéi, David Gautier, John Linehan, Jarod Stevenson, Claude Marquis, etc.) qui ont tous porté également le maillot de la SIG !

« Aujourd’hui, c’est une équipe qui doute. Mais elle a fait jeu égal avec Paris par moments, lors de la dernière journée. Et puis, le jeu s’effrite, il y a des passages où elle balbutie » analyse Vincent Collet. Pas de quoi faire trembler le leader ? « Il ne faut pas leur permettre de prendre confiance. Etre sérieux du début à la fin. Contre Le Havre, on a soufflé le chaud et le froid, mais il y a eu du chaud, il ne faut pas l’oublier… »

Si Le Havre est revenu dans le match, c’est un peu grâce à la SIG et à son relâchement du second quart-temps. A éviter, c’est sûr… « Le Havre, c’est plus de constance, mais Cholet c’est plus d’individualités marquantes. Elles peuvent toutes en haut en même temps. Et là, ça peut faire mal… »

Le collectif, lui, n’est toujours pas en place. Exit Terrell Everett, le meneur, dont le rendement a été jugé insuffisant après un début de saison plutôt réussi. Pierre Pierce, son remplaçant, s’est blessé après quatre matches seulement. Et voilà Aubrey Coleman, pigiste médical, arrivé contre Paris, et déjà blessé aux adducteurs et plus qu’incertain… Pas facile pour Jean-Manuel Sousa, le coach, de gérer tous ces pépins.

A titre individuel, qui la SIG doit-elle craindre ? Marcus Goree, tout d’abord, un sacré client. Puissant et trapu n°5, meilleur réalisateur de l’équipe. Rudy Gobert et son abattage, mais aussi sa taille (2,13m). « Habituellement, nous avons gros avantage à ce poste du fait de la présence d’Alexis Ajinça et de Romain Duport note Collet. Cette fois, avec Gobert en face, cet atout pèsera un peu moins ». La SIG se souvient fort bien de son rendement lors du match aller, perdu de peu (77-75) dans des conditions douteuses, il est vrai, sans… Ajinça mais avec un excellent Duport.

Autour de ces deux pivots, Cholet mise sur une kyrielle de shooteurs qui peuvent être redoutables. Karim Souchu, auteur de performances à 30 pts cette saison, le joueur le plus adroit de ProA à trois points (51,3%) devant un certain… John Shurna (49,2%), Derrick Obasohan – deux saisons à la SIG de 2007 à 2009 –, A.J. Slaughter, ou Juby Jomby. Et puis il reste Travon Bryant, Luc-Arthur Vebobe ou Carl Ona Embo pour compléter un effectif somme toute flatteur sur le papier.

La SIG a donc toutes les cartes en main pour éviter le piège. Un succès de plus, avant d’aller à Boulogne pour relever un autre défi, celui de la Coupe de France, et à Orléans, pour enchaîner en championnat. Le meilleur moyen, assurément, de fêter le trophée de Joueur du mois de février décroché par Louis Campbell…

Jean-Claude Frey

[/tab]

[tab titre="Tous au Rhénus !" id=1]

Rendez-vous demain soir à 20h au Rhénus pour soutenir votre équipe favorite !

Simple, pratique, économique, ayez le réflexe billetterie en ligne !
Pour vous procurer vos billets, rien de plus simple : rendez-vous sur la page billetterie en ligne.
Sélectionnez votre rencontre, choisissez votre place, créez votre compte, validez et payez votre commande…Vous n’avez plus qu’à imprimer votre billet. Et comme c’est la billetterie en ligne, c’est 1€ de moins sur toutes les catégories de prix* !

* Réduction non valable sur les offres pack duo

[/tab]