Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG-Dijon13-05-13 - 8
Actualités SIG - Dijon le13 avril, premier match des Playoffs : victoire 75-57 !

SIG - Dijon le13 avril, premier match des Playoffs : victoire 75-57 !

Retrouvez ici le fil du match avec la LNB, les photos sur Facebook, et des infos flash régulièrement sur Twitter !

SIG – Dijon 75-57

C’est bien parti !

SIG-Dijon13-05-13 - 8Après une première mi-temps laborieuse, la SIG a fait le boulot et dominé physiquement et tactiquement une équipe de Dijon limitée. Il faudra cependant confirmer dès mercredi en Bourgogne pour goûter à la demi-finale.

Après 15 jours d’arrêt, Vincent Collet appréhendait à juste titre le début de ces play offs sur lesquels la SIG misait beaucoup. Le début de match justifiait rapidement ses craintes.  Dijon défendait crânement sa chance mais malgré quelques maladresses, les Strasbourgeois prenaient les devants : 11-2 (6e’). Borg, le coach bourguignon, obligé de prendre un temps mort, recadrait ses troupes et Campbell (à trois points), puis Moss, Harris et Leloup relançaient la mécanique : 11-9 (8’). Le score de la première période (15-10) témoignait certes de l’âpreté des défenses mais aussi du manque évident d’adresse. Si la SIG affichait un modeste 38% à 6 sur 16, Dijon plafonnait à… 27% avec 4 paniers sur 15 tirs.

Des deux côtés, les coaches avaient multiplié les changements sans obtenir le rendement voulu. Le deuxième quart n’échappait pas à la règle. Malgré quelques occasions perdues et des situations compliquées en fin de possession, la SIG poussait à 19-13 (15e’) avant d’encaisser un 0-9 sur trois réussites à longue distance de Leloup (deux fois) et Melody : 19-22 ! Tout était à refaire… Trop de fébrilité dans le jeu, avant de trouver, enfin, quelques solutions à l’intérieur avec Ajinça et surtout Ricardo Greer, le vieux lion : 23-27, puis 34-31 à la pause.

SIG-Dijon13-05-13 - 3Sans doute secoués dans les vestiaires, les Strasbourgeois s’appuyaient sur un collectif retrouvé, une défense solide. Dijon explosait physiquement et le score enflait : 48-33 (25e’), 60-36 (28e’) ! Campbell avait mis le feu avec huit points de rang, mais Ajinça (26 d’évaluation !), acclamé à sa sortie, Toupane, puis Ricardo et Jeff Greer avaient aussi apporté leur écot. Dijon se rebiffait par un 0-7 signé Leloup et Melody (60-43) mais Shurna tuait dans l’œuf, d’un tir primé, la réaction bourguignonne… Avec 11 paniers sur 15 tirs dont 4 sur 6 à trois points, contre un modeste 5 sur 12 (1 sur 3 à 3 pts), la SIG venait de régler son compte à la JDA.

Dans le dernier quart, la SIG mettra ses cadres au repos dans la perspective du match de mercredi à Dijon. L’occasion de voir pour la première fois de la saison Nicolas De Jong, revenu d’une rupture des ligaments du genou,  très applaudi par le Rhenus, Invernizzi et Siggers. Dijon (quatre points seulement du banc…) n’avait plus la force de résister malgré quelques sursauts et la SIG s’imposait facilement : 75-57.

Jean-Claude Frey

Les réactions

Sig-Dijon-D0017Ricardo Greer : « Avec Alexis, on a formé un duo remarquable. Masi ce sera compliqué à Dijon avec leur défense agressive. Mercredi, ce sera un tout autre match… »

Vincent Collet : « C’est une victoire construite. Les joueurs ont été disciplinés. On a beaucoup parlé de leur défense mais ce soir, on peut parler de la nôtre… On ne s’est jamais affolé. L’entame du troisième quart et les excellents stops que nous avons réussi ont fait la différence. On ne leur a pas laissé de place, on a joué juste mais on a aussi eu de la réussite. Attention, ces choses-là peuvent s’inverser. Ce qu’il faut maintenir, ce sont les fondamentaux des play offs : impact défensif, rebond et partage de la balle. Nous allons oublier le score mais retenir notre cheminement. Mercredi, c’est un match compliqué qui nous attend, mais on leur a mis la pression et on a désormais deux chances de se qualifier. »

Jérémy Leloup (18pts, nommé joueur du mois d’avril ce soir) : « Il faudra monter en intensité mercredi, mieux défendre. Joueur du mois ? Je suis content. Le travail paie… »

Jean-Louis Borg : « Ils ont été très bons dans le troisième quart. ils sont montés d’un cran avec Ricardo Greer et Campbell et nous avons explosé en vol. Nous avons perdu notre discipline, ils nous ont dominés outrageusement et on a trop subi physiquement. Une vraie différence de niveau. On ne va rien révolutionner d’ici mercredi. Si on veut espérer un résultat, il faudra contrôler Ajinça et s’occuper de Ricardo Greer… »

Le match en vitesse

SIG – DIJON 75-57. Arbitres : MM. Mateus, Hosselet et Antiphon. 4040 spectateurs.

Les périodes : 15-10, 19-21, 29-12, 12-14.

SIG : 30 paniers sur 59 tirs (51%) dont 8 sur 17 à trois points, 7 LF sur 7, 39 rebonds (Ajinça 12) dont 10 offensifs, 22 passes (Campbell 5), 13 balles perdues, 17 fautes.

Campbell 11, Toupane 7, J. Greer 6, R. Greer 18, Ajinça 14, puis Jeanneau, Siggers 8, Shurna 5, Invernizzi, Duport 4, De Jong 2, Zianveni.

DIJON : 21 paniers sur 54 tirs (39%) dont 7 sur 20 à trois points, 8 LF sur 10, 23 rebonds (Miller et Moss 5) dont 5 offensifs, 15 passes (Campbell et Owens 3), 11 balles perdues, 13 fautes.

Campbell 10, Melody 8, Leloup 18, Moss 10, Harris 7, puis Mutuale 4, Owens, Miller 1, Prenom, Petiteau.

 

[bootstrap_galerie type=dock_galerie]6500,6499,6493,6507,6506,6505,6504,6503,6502,6518,6517,6516,6515,6514,6513,6512,6511,6510[/bootstrap_galerie]