Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
KEvinM32
Actualités Kevin Murphy : « J’ai surtout envie de jouer »

Kevin Murphy : « J’ai surtout envie de jouer »

Kevin MurphyIl est arrivé vendredi, a passé les tests médicaux samedi avant d’assister au match de la SIG contre Nancy, en finale du tournoi de Vittel. Cet après-midi, il a touché son premier ballon « alsacien » avec ses nouveaux coéquipiers. Première rencontre avec Kevin Murphy.

Le dernier renfort est à pied d’œuvre. Kevin Murphy, 23 ans, 1,98m a foulé le parquet aujourd’hui à la Rotonde, pris ses premiers tirs et échangé ses premiers ballons avec ses nouveaux équipiers. Sous la houlette de Nebojša Bogavac – Pierre Tavano assistait à Paris à la journée des entraîneurs de la LNB pendant que Vincent Collet s’apprête à débuter l’Euro avec l’équipe de France en Slovénie ­–, l’arrière américain au visage poupon a été très sérieux et attentif avant de montrer quelques facettes de son talent.

S’il est encore trop tôt pour juger de son potentiel – on en aura sans doute un aperçu dès vendredi lors de son premier match avec la SIG contre Francfort à Schiltigheim –, on a pu apprécier sa vitesse de course, sa capacité à aller au cercle, son jeu délié et son tir extérieur, plutôt performant. A l’issue de cette première séance, il était à la fois rassuré et impatient : « Je vais bien physiquement. Chez moi, en Géorgie, j’ai travaillé chaque jour avant de venir à Strasbourg et j’ai découvert mes nouveaux coéquipiers avec plaisir. Tout se passe bien, ils sont cools. »

S’il a quitté les Etats-Unis pour la première fois de sa carrière, Murphy n’est pas inquiet pour autant : « Je sais que le jeu européen est différent. Mais ça reste du basket… » Et lorsqu’on lui demande ce qu’il attend de cette première expérience, il n’hésite pas un instant : « J’ai surtout très envie de jouer. Ma première saison en NBA n’a pas été très concluante, alors j’ai hâte de jouer. Cela fait plusieurs mois que je n’ai pas disputé de compétition et je suis impatient d’être vendredi pour disputer un vrai match ! »

Vincent Collet, qui le suit depuis plusieurs saisons et à qui il a été chaudement recommandé par son ancien équipier villeurbannais Norris Bell, aujourd’hui coach de l’Université de Tennessee Tech, rêve de le voir reproduire les stats de son année senior en 2011/2012 : 20,6 pts de moyenne sur 33 rencontres, avec 41,6% de réussite à trois points, ce qui avait fait de lui le meilleur marqueur de la Ohio Valley Conference en Division I de la NCAA. Ce serait alors, à coup sûr, une bonne affaire pour la SIG…

Jean-Claude Frey

[bootstrap_galerie type=dock_galerie]