Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
KEvinM32
Actualités Pierre Tavano : «On est là pour se préparer, pas pour se griller»

Pierre Tavano : «On est là pour se préparer, pas pour se griller»

Après avoir pris une belle revanche sur Francfort à Colmar, la SIG a été battue hier soir par Chalon à Besançon (76-92). Mais Pierre Tavano ne se fait guère de souci. L’équipe sera prête au coup d’envoi de la saison.

KEvinM18

Avec 17 pts, Kevin Murphy a été le meilleur marqueur de la SIG contre Chalon. Mais cela n'a pas suffi...

L’adjoint de Vincent Collet, qui téléphone chaque jour au coach des Bleus à Ljubljana pour le tenir au courant de l’évolution de la préparation de la SIG, ne se formalise pas des commentaires voire des critiques qui peuvent émailler les premières rencontres de son équipe. S’il a été déçu de l’attitude des siens en seconde mi-temps, vendredi à Schiltigheim, il a apprécié leur réaction, le lendemain à Colmar. « C’est vrai qu’on a des hauts et des bas. On avait encore mal débuté samedi, mais les joueurs ont changé d’attitude, puisé dans leurs réserves et sur la base d’un 20-8, ils ont su inverser la tendance. Dans ces deux matches, les bas venaient de nous… » Allusion claire au match d’hier soir et au niveau auquel a évolué Chalon. « Nous sommes tombés sur une équipe au complet depuis le début, très forte, qui nous a posé beaucoup de problèmes, nous a empêché d’évoluer en attaque ».

Si Pierre Tavano a vu des choses intéressantes en attaque, à l’image des 17 points de Kevin Murphy, plutôt efficace, il a constaté que le cumul d’entraînements intensifs et de matches de haut niveau, avait généré une fatigue qui pesait lourd sur les sept pros dont il dispose. « On ne va pas trop tirer sur les joueurs au risque de les blesser. On est là pour se préparer, pas pour se griller, insiste le technicien. Je les vois tous les jours à l’entraînement et je ne suis pas inquiet ». Il accepte donc sans crainte particulière d’encaisser l’une ou l’autre défaite et l’inconstance bien compréhensible de ses joueurs.

Alexis Ajinça sous l’aile de… Tony Parker

Vous avez dit inconstance ? Cela ne vous rappelle rien ? L’image de l’équipe de France au premier tour de l’Euro, tout simplement. Pas pour les mêmes raisons, de toute évidence, mais Vincent Collet ne serait guère dépaysé… A ce propos, les supporters strasbourgeois auront noté avec plaisir les excellentes interventions d’Antoine Diot, remplaçant de Tony Parker, et celles, plus sporadiques mais de plus en plus constantes, d’Alexis Ajinça, en « courant alternatif » selon l’expression de Collet, comme l’ensemble de la formation tricolore. « La révolte, contre la Belgique, c’est Antoine Diot qui l’a sonnée…» s’est félicité le coach des Bleus, sans doute ravi d’avoir mis la main sur le bijou parisien (10 sur 14 aux tirs pour dont 6 sur 9 à trois points dans la compétition) pour la saison d’Euroligue qui se profile. Quant à Alexis Ajinça, le plus bel hommage au pivot est venu de Tony Parker lui-même : « Je le prends sous mon aile. C’est un joueur qui a besoin d’être mis en confiance. Et quand il est en confiance, il est performant. Un bon shooteur qui nous aide bien en défense, au rebond, au contre. Je pense que c’est une des clés pour nous. S’il joue à un haut niveau, on aura de plus grandes chances d’aller loin. Je passe beaucoup de temps avec lui pour qu’il joue à 100%... »

Ricardo Greer et la République Dominicaine qualifiés pour le Mondial !

Quant à la SIG, elle retrouvera bientôt Ricardo Greer. Même s’il a assez peu joué dans les rencontres, il a participé au succès sur l’Argentine (91-72) et le Paraguay (83-54), son équipe se qualifiant de justesse pour le second tour après des défaites contre le Venezuela et le Mexique. En revanche, grâce à trois victoires dans le deuxième round (78-60 face à la Jamaïque, 81-74 contre le Canada et 86-78 face à l’Uruguay) et une seule défaite face au favori, Porto-Rico (84-99), la République Dominicaine terminait première ex-aequo avec le Mexique et Porto-Rico, devançant l’Argentine et le Venezuela d’un point et décrocher ainsi un ticket en ½ finale du championnat des Amériques et, surtout, pour le Mondial 2014 en Espagne ! En demi-finale, en revanche, la nuit dernière, les Dominicains ont cédé toujours face aux Porto-Ricains (67-79) et joueront la nuit prochaine face à l’Argentine, battue par le Mexique (70-76) pour la médaille de bronze. Le buffle de Punta Cana pourrait ainsi rejoindre la SIG dès la semaine prochaine sans garantie pour autant de participer au tournoi d’Alfortville où les Strasbourgeois affronteront Dijon et Paris-Levallois, puis Mons-Hainaut, Chalon ou Le Mans.

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

CHALON – SIG 76-92

Palais des sports de Besançon. Arbitres : MM. Lepercq, Dubois et Difallah.

Les périodes : 25-14, 17-22 (mi-temps: 42-36), 30-16, 20-24.

CHALON-SUR-SAÔNE : 35 paniers sur 61 tirs (57%), dont 7 sur 21 à 3 pts (33%), 15 LF sur 25, 35 rebonds dont 12 offensifs, 12 interceptions, 15 balles perdues, 18 passes.

Tchicamboud 19, Bostic 12, Brockman 10, Aboudou 10, Evtimov 10, Ouattara 8, Slaughter 8, J.B. Adophe 6, Brown 4, Capela 4, Michineau 1.

SIG: 25 paniers sur 49 tirs (51%) dont 6 sur 14 à 3 pts (43%), 20 LF sur 24, 23 rebonds dont 3 offensifs, 9 interceptions, 18 balles perdues, 16 passes.

Murphy 17, Leloup 14, Lacombe 11, Abromaitis 10, Campbell 9, Toupane 6, François 4, Duport 3, Imhoff 2.