Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
match amical francfort
Actualités SIG : un bon début puis un fâcheux relâchement

SIG : un bon début puis un fâcheux relâchement

La SIG a réussi une bonne première mi-temps contre Francfort, ce soir à Schiltigheim mais s’est encore effondrée après la pause pour encaisser une défaite contrariante (64-73). Il faudra plus de constance à l’avenir.

Prévue en… cinq quarts-temps, le match de préparation entre la SIG et l’équipe de Bundesliga des Skyliners de Francfort aura finalement eu une durée normale à la demande des Allemands, diminués par l’absence de quatre joueurs dont deux Américains. Autant dire que les Strasbourgeois ne pouvaient pas invoquer le manque de rotations, leur adversaire étant logé à la même enseigne, d’autant que Kevin Murphy faisait son entrée en compétition.

D’ailleurs, dès les premières minutes, Abromaitis, Duport, Murphy et tous les Strasbourgeois montraient leur meilleur visage pour prendre les devants : 8-2, 14-4, 22-8 (8e’). La défense était solide, le collectif bien huilé en attaque et Francfort, maladroit ne trouvait pas la parade. Un bon passage de Lacombe et l’écart enflait encore avant la pause : 36-19 (16e’). Un 0-7 remettait Francfort en selle avant que Murphy ne stoppe la série : 39-26 à la pause.

Changement total de physionomie à la reprise. Burtschi scorait deux fois à trois points et après un 4-18 inquiétant, les Allemands prenaient la tête : 43-44. Ils avaient pris les Strasbourgeois à la gorge… Leloup tentait de sonner la révolte (48-44) mais ce ne fut qu’un feu de paille. Dix points de suite de Voigtmann mettaient pourtant la SIG dans l’embarras (51-54 à l’issue du troisième quart).

Pierre Tavano n’a pas apprécié les 28 points encaissés dans cette période, davantage que dans toute la première mi-temps. Malheureusement la réaction attendue ne viendra pas. Accrochée jusqu’à 60-64, la partie basculera définitivement en faveur de Francfort : 60-73 puis 64-73.

Pierre Tavano était plutôt contrarié par la tournure des événements : « J’ai eu l’impression de revoir le match contre Nancy. De bonnes intentions tout d’abord, en attaque et en défense, et puis un tout autre état d’esprit et de la suffisance en deuxième mi-temps. Plus du tout de collectif et trop d’actions individuelles. C’est bien de les rejouer dès demain. Il va falloir réagir par rapport à cette agressivité au-dessus de la normale. Il ne faut pas se croire arrivés, car le chemin est encore long… » Aux joueurs de la SIG d’en apporter la preuve à Colmar ce samedi (18h) face au même adversaire.

Quant à Kevin Murphy, il a sombré comme ses équipiers après un bon début, tombant dans un excès d’individualisme. « Il doit s’intégrer à l’équipe et au collectif. Il nous a montré qu’il est capable de marquer des points, mais il devra aussi se faire davantage passeur » convient Pierre Tavano.

 

J.C.F.

Le match en vitesse

SIG – FRANCFORT 64-73

Les périodes : 24-12, 15-14 (mi-temps : 39-26), 12-28 (51-54), 13-19.

SIG : 24 paniers pour 54 tirs (44%) dont 6 sur 14 à trois points, 10 LF sur 16, 27 rebonds (Abromaitis 7) dont 7 offensifs, 12 passes (Duport 4), 16 balles perdues, 16 fautes.

Campbell 6, Murphy 16, Leloup 20, Abromaitis 7, Duport 6, puis Imhoff, Lacombe 7, Toupane 2, François, Laporal.

FRANCFORT : 29 paniers sur 58 tirs (50%) dont 6 sur 20 à trois points, 9 LF sur 11, 34 rebonds (Voigtmann et Barthel 8) dont 8 offensifs, 14 passes (Robertson 5), 17 balles perdues, 19 fautes.

Merz 10, Ilzhöfer 2, Robertson 8, Burtschi 17, Voigtmann 16, puis Nolte 6, Novak 1, Barthel 13.