Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
actu'lnb
Actualités Le Mans et Gravelines battus

Le Mans et Gravelines battus

Ceux qui pensaient naïvement que la saison nouvelle apporterait enfin une hiérarchie clairement établie en sont pour leurs frais. Après la 4e journée, Le Mans et Gravelines, annoncés comme les gros bras de l’exercice, ne sont que dans la seconde moitié du classement. Et c’est un trio inédit, Nanterre (qui reçoit l’ASVEL en fin d’après-midi), Orléans et Cholet qui restent les seuls invaincus. Les joueurs des Mauges défendront d’ailleurs leur invincibilité demain soir au Rhenus Sport.

Choulet à Chalon ?

Orléans, longtemps accroché par Pau – les Palois menaient encore dans le 3e quart temps – ont fini en trombe (46-23 en deuxième mi-temps) et affichent quatre victoires en autant de rencontres. Limoges a aligné un 3e succès au Havre (47-74) qui ne confirme pas sa large victoire initiale contre Pau. Les Limousins voudront se mêler à la lutte pour les premières places. A Chalon, Gregor Beugnot, le nouveau coach parisien, a peut-être provoqué la perte de son ancien adjoint, Michaël Hay. En décrochant sa première victoire, Paris-Levallois a échappé à la crise qui couvait en précipitant les Bourguignons dans le doute (65-75). Dans les tribunes, un certain… Jean-Denys Choulet, qui a disparu au coup de sifflet, selon les observateurs, en compagnie du président Juillot et du manager général, Rémi Delpont. A suivre ?

Les surprises d’hier soir sont venues de Nancy et de Dijon qui ont disposé aisément de Gravelines et du Mans. Les Nordistes, petits vainqueurs de Roanne (65-64) lors de l’ouverture, piétinent. L’après-Buycks semble difficile. Sans Bokolo ni M’Baye, les hommes de Monschau n’ont pu compter que sur Solo Diabaté (19 pts) de retour à Gentilly. En face, Randal Falker  (14 rebonds et 9 points) a verrouillé la raquette alors que Booker a sans doute disputé son dernier match sous les couleurs lorraines. Voilà Gravelines 12e après trois défaites d’affilée et avant de recevoir… la SIG !

Enfin, Le Mans a été pris dans la tenaille bourguignonne en n’inscrivant que 47 points face à la féroce défense dijonnaise (63-47), avec un maximum de 15 points dans le deuxième quart temps ! Un seul joueur (Dashaun Wood, 11) a dépassé les 10 points. Les Manceaux n’ont réussi que… 6 passes décisives. En face, Andre Harris (22 pts, 19 d’évaluation) et Anthony Dobbins (11 pts et 18) ont conduit les Dijonnais de Jean-Louis Borg à la 4e place à hauteur de la SIG (3 victoires, 1 défaite).

J.C.F.