Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
actu'EL
Actualités Ajinça et… les autres

Ajinça et… les autres

L’Euroligue est à mi-chemin de sa première phase. 60 matches plus passionnants les uns que les autres et les premiers bilans. Tout en chiffres.

TROIS INVAINCUS. – Ils sont trois à avoir remporté tous les matches. Le Fenerbahce Istanbul dans la poule A, pourtant longtemps accroché par Nanterre jeudi dernier, dans la course jusqu’à trois minutes de la fin (68-64) avant de s’effondrer,  le Real Madrid dans la poule B et l’Olympiakos d’Athènes dans la poule C. Dans la poule D, les six équipes se tiennent en trois points. Du Maccabi Tel Aviv au Rytas Vilnius, lanterne rouge.

QUATRE PLACES. – On le sait, dans chaque poule, les quatre premiers se hissent dans le Top 16, deux poules de huit avec 14 rencontres. Si la compétition devait s’arrêter là, Nanterre en serait… Les banlieusards précèdent en effet le Partizan Belgrade, qu’ils recevront alors qu’il sera privé de Léo Westermann jusqu’à la fin de saison – rupture du ligament croisé antérieur du genou ! – et Kiev chez qui il faudra défendre l’avantage acquis à l’aller.

UN SEUL. – Une seule équipe, la SIG, n’a pas encore remporté le moindre succès. Sienne a mis fin à sa mauvaise série en l’emportant à Malaga (73-75) jeudi dernier. Les Strasbourgeois vont-ils enfin vaincre le signe indien vendredi contre Bamberg ? Après 11 défaites de suite (6 pour terminer la campagne de 2006, cinq cette saison)…

SURPRISES. – Les surprises ont été nombreuses depuis le début de saison. Le CSKA Moscou et Barcelone (deux défaites), le Panathinaïkos (trois) ne sont pas à la hauteur des attentes. A l’inverse, Krasnodar (une seule défaite) et le Bayern Munich (deux), invité comme la SIG mais avec un budget nettement supérieur (plus de 10 millions) surprennent agréablement.

AJINÇA LE PLUS COMPLET. – Alexis Ajinça est désormais premier à l’évaluation après une nouvelle performance à Milan. Avec 22,80 de moyenne, il devance Daniel Hackett (Sienne) avec 22,60. Le second joueur de la SIG n’affiche que 8,5 d’évaluation, les neuf mis à part le pivot affichent une « petite » moyenne de 5,5… La meilleure évaluation sur un match reste celle d’Andres Nocioni, l’Italien de Vitoria avec 35. Les 32 d’Alexis Ajinça contre le Real, s’il vous plaît, lui valent la 3e performance individuelle.

IMPRESSIONNANT REAL. – Dans les évaluations collectives, le Real écrase tout avec 124,8 de moyenne, loin devant le Fenerbahce Istanbul (101,5) et plus loin encore devant le troisième, Malaga (90,4). La SIG est 18e avec 72,2 d’évaluation en moyenne, Nanterre dernier avec 56,2 ! Mais les statistiques ne font pas le classement…

FAIRE BRILLER LES AUTRES. – Autre chiffre éloquent, celui de l’évaluation de l’adversaire. Là, c’est… Bamberg qui fait le plus briller ses adversaires (101,8 d’évaluation moyenne). La SIG est quatrième (93,6), Nanterre 15e avec 80, le Real ne laisse que des miettes à ses adversaires avec… 49 d’évaluation. Paradoxalement, c’est la SIG qui a le mieux résisté (une défaite de 19 pts et 72 d’évaluation collective).

BOGDANOVIC DEVANT AJINÇA. – Avec 20 points contre Nanterre dont huit pour « tuer » le match, le Croate d’Istanbul, Bogdan Bogdanovic, a détrôné Alexis Ajinça (16pts à Milan) qui le suite au classement des marqueurs (20,20 contre 19,40). Par équipes, le Real (92,4pts) est de loin la meilleure attaque, alors que les Strasbourgeois sont toujours 22èmes avec 67,6pts devant… Nanterre (63,8), lanterne rouge. C’est Bamberg qui « offre » le plus de points à ses adversaires (84,2) mais la SIG n’est pas loin, hélas (83,2) alors que Nanterre (3e défense avec 69,2pts) et le Real (63,6) verrouillent.

TOUJOURS LAUVERGNE. – Du côté des rebonds, Joffrey Lauvergne tient bon. 11,80 de moyenne, c’est impressionnant ! Pops Mensah-Bonsu, dernière recrue de Galatasaray, le talonne avec 11 rebonds de moyenne en trois matches. Alexis Ajinça pointe en 14e position avec 6,6 prises. Par équipes, les lacunes de la SIG apparaissent toutefois criantes. 23e ex-aequo avec 29,4 rebonds pris et… 3e avec 37,6 rebonds concédés. Un différentiel de plus de huit rédhibitoire à ce niveau.

RODRIGUEZ S’AMUSE. – Roi de la passe du alley-oop, Sergio Rodriguez s’est régalé contre Istanbul avec une passe décisive délivrée de son propre camp, en contre-attaque, pour un dunk de Slaughter ! Au classement général, Rodriguez n’est que troisième derrière Diamantidis et Cook. Mais si l’on rapporte sa moyenne à un temps de jeu de 40 minutes, le Madrilène est loin devant !

BAUME AU CŒUR. – On trouve deux statistiques tout de même, dans lesquelles les joueurs de la SIG sont parmi les meilleurs de la compétition. Aux interceptions, si le Real domine (10 par match), Lacombe, Toupane, Diot et les autres ont « piqué » 8 ballons par match et se classent troisièmes. Aux contres, c’est l’Olympiakos (5) qui est le plus performant, la SIG pointant en 4e position avec 4 blocks par match.

J.C.F.