Basket
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
MATCHES EN MAI AU RHENUS
Nanterre, Orléans, Monaco ... en route vers les playoffs !
actu'lnb
Actualités Ça se resserre…

Ça se resserre…

La lutte pour les huit places qualificatives à la Leaders Cup va focaliser l’attention lors des quatre dernières journées du cycle aller. Trois d’entre elles auront d’ailleurs lieu en une semaine… La 11e journée a connu son lot de surprises, le classement se resserrant considérablement autour et devant la SIG. Mais elle a surtout été marquée par la bagarre qui a mis fin avant le terme au match Paris-Levallois – Gravelines.

ORLEANS CONFIRME. – C’est dans la douleur, avec une toute petite victoire (80-77) arrachée dans les derniers instants alors que Roanne menait encore, qu’Orléans a confirmé son surprenant statut de leader. Brian Greene (18 pts, 17 d’évaluation) a confirmé son statut d’All Star, alors que JaMychal Green (20 pts, 10 rebonds, 28 d’éval), son presque homonyme, a failli offrir le succès aux Roannais, mal en point au classement.

103-97. – Ce n’est pas le score, mais les évaluations de Limoges et Chalon qui se sont livrés un match exceptionnel. Limoges a failli voir revenir son adversaire (92-88) qui restait sur quatre succès de rang dont l’un, pourtant, contre Cholet (72-71) est contesté. Chalon a fait appel de la décision de faire rejouer la rencontre. Reynolds (20 pts), Moerman (19 pts, 8 rebonds), J.K. Edwards (18 pts, 7 rebonds) et Acker (18 pts, 4 passes) ont contribué à cette forte évaluation alors qu’Aboudou (20 pts, 8 rebonds) a battu son record en carrière.

ANTIBES SE REBIFFE. – Porté par O’Bannon (15 pts, 6 rebonds, 4 passes), Antibes est allé gagner à Cholet. Le choc psychologique du changement d’entraîneur ou le manque de sérieux des Choletais (6 défaites en sept matches depuis le succès au Rhenus !) ? Voilà qui n’arrange pas les affaires du Havre et de Gravelines…

DOBBINS IRRESISTIBLE. – Pour gagner au Havre, Dijon a une fois de plus cadenassé le jeu (55-59) et surtout trouvé en Anthony Dobbins l’homme à tout faire (16 pts, 14 rebonds, 32 d’évaluation). La place des Bourguignons au classement n’est pas usurpée, loin de là, avant le choc de vendredi contre Orléans qui pourrait redistribuer les cartes…

VILLEURBANNE AU PAIN SEC, LE MANS REPREND DES COULEURS. – Les Manceaux n’avaient pas apprécié les deux grosses défaites à domicile contre Limoges et Nancy. Villeurbanne en a fait les frais. Avec un Amara Sy sans jus (1 point seulement), l’ASVEL également éliminée en Eurocoupe, 12e au classement, va avoir bien du mal à se qualifier pour la Leaders Cup. Le Mans s’est rassuré et pourrait enchaîner contre Pau et au Havre avant de recevoir Orléans (le 27).

NANTERRE SANS RESSORT. – La lessiveuse de l’Euroligue a encore frappé ! A deux doigts d’être éliminé de la compétition européenne, Nanterre (8 défaites sur les 11 derniers matches, toutes compétitions) a explosé en seconde mi-temps à Pau. Après une première période très offensive (43-48), les « banlieusards » ont piétiné, sans jus, perdant leurs repères et leur état d’esprit. Pau-Orthez en a profité pour passer un 32-12 partiel qui a tué le match.

QUELLES SUITES ? – On se demande bien quelles seront les suites de la bagarre qui a opposé plusieurs joueurs dans un Paris-Levallois – Gravelines qui semblait joué : 86-78 et 7’’9 à jouer ? La suspension de Jawad Williams et Daniel Ewing au PL, de Bokolo, Diawara et Akpomedah, qui s’ajoute à la blessure de Diabaté, risque fort de coûter cher aux deux équipes ! A suivre…

NIVINS TOUJOURS. – Fort d’une performance remarquable contre Limoges, Ahmad Nivins (Pau-Orthez) reste le joueur le plus complet (20,90 à l’évaluation. Falker (19,55) n’est pas loin, Albicy est sur le podium (17,50) devant Ajinça (16,75) qui a rejoint la Nouvelle-Orléans ce mercredi. Par équipes, la SIG est toujours largement en tête avec 93,58. Chez les marqueurs, Nivins (17,10 pts) est également sur le podium, devancé par A.J. Slaughter (18,73) et Austin Nichols (18,18). Un podium où ne figure plus Edwin Jackson (7 pts) en baisse de régime et dont Ajinça auteur de quatre petits points à Nancy après les 10 obtenus contre Limoges s’est définitivement éloigné.

FALKER-PIETRUS, DUO INFERNAL. – Ils font un sacré chantier, les deux Nancéiens. Dominateur face à Ajinça (10e), ils occupent les première (Falker avec 10) et troisième (avec Pietrus à 8,25 prises) places du classement des rebondeurs. Nancy mène toujours par équipes (37,91), la SIG étant bien placée au rebond défensif (2e avec 26 prises contre 26,09 à Nancy) mais dernière au rebond offensif.

TROIS ET TROIS. – Le classement individuel des interceptions est toujours dominé par Limoges et Strasbourg qui placent chacun trois joueurs dans les huit premiers. Moerman, Boungou-Colo et Acker d’une part, Campbell (2e), Diot (5e) et Lacombe (8e) de l’autre. Seul le Parisien Andrew Albicy (1er avec 2,5 de moyenne) et le Dijonnais Anthony Dobbins viennent troubler cette domination.

TROIS ENCORE. – La SIG est en tête de trois autres catégories statistiques : l’adresse aux lancers-francs (80,45% de réussite), en dépit d’un modeste 3 sur 8 en deuxième mi-temps à Nancy, les interceptions (9,25) et les passes décisives (19,25). Elle est deuxième en adresse à deux points après son 41,3% de Gentilly et se passerait d’occuper toujours, malgré des progrès constants, la dernière place aux balles perdues (15,08).

J.C.F.