Basket
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
MATCHES EN MAI AU RHENUS
Nanterre, Orléans, Monaco ... en route vers les playoffs !
SIG - Kaunas - 051213 - 15
Actualités Cruelle mais logique défaite à Nancy : 80-69

Cruelle mais logique défaite à Nancy : 80-69

Après une belle première mi-temps, où la SIG aurait pu mener plus largement qu'elle ne l'a fait (37-39), Nancy a durci sa défense, a pris feu à trois points et, portés par le trio Nichols, Hannah et Falker qui a dominé Alexis Ajinça, les Lorrains ont remporté un succès incontestable que les hommes de Collet, trop maladroits et trop brouillons, n'ont plus pu contester : 80-69. Quelques minutes après la fin du match, le club annonçait que les négociations étaient très avancées pour un départ du pivot international vers la franchise NBA des New Orleans Pelicans...

La SIG, avec un Ricardo Greer des grands jours, avait parfaitement conduit la première mi-temps, à l'exception de quelques fautes d'inattention ou des péchés de gourmadise qui l'empêchaient d'être plus largement devant au score. Diot et Campbell avaient donné le ton (2-5, 3e') malgré deux échecs et une faute pour Ajinça. Mais le pivot de la SIG répondait aussitôt au contre de Pietrus par un superbe dunk. Et Greer (15 pts à 5/7 en première mi-temps), requinqué par les retrouvailles avec Gentilly, scorait deux fois, dessous puis du poste : 6-13 (5e'). Duport devait relayer Ajinça (deux fautes) mais il allait être sanctionné à son tour...

Un matelas pas fructifié…

La SIG s'était alors procuré un petit matelas (14-23, 8e’) auquel Greer avait largement contribué mais à cheval sur les deux périodes, Nancy répliquait d'un 9-0 qui remettaient les deux équipes à égalité : 23-23. Falker et Nichols avaient frappé! Collet stoppait le match puis, avec Greer et Abromaitis, jouait "small ball". Une réussite puisque la SIG filait à 25-34 (15e') sur du jeu collectif bien léché (10 passes déjà). Dommage qu'un peu de précipitation en attaque et des balles perdues offraient à Nancy les contre-attaques pour revenir à 37-39 au repos.

Nancy durcit sa défense

La seconde période allait être tout autre. Duport scorait de près mais Clevin Hannah entamait son festival derrière l’arc (3 sur 3 en quelques minutes) : 50-44 (27e’). La SIG n’avait marqué que deux points en sept minutes avec un tristounet 2 sur 7. Leloup eut certes deux réussites primées, mais quand Nichols s’y mit lui aussi, concluant la période d’un panier+lancer, la SIG était en souffrance : 56-49 à l’entame du ‘’money time’’.

Hannah continuait son festival, Ricardo Greer n’avait plus beaucoup d’essence dans le moteur et les seules réactions de Campbell ou Abromaitis, l’énergie de Paul Lacombe qui venait claquer deux dunks sous le nez de Falker, n’étaient que sporadiques. Car dans la lutte, Flo Pietrus et surtout Randal Falker dominaient un Alexis Ajinça frustré, manquant de surcroît ses lancers-francs quand enfin la sanction tombait contre les rugueux Nancéiens. Le pivot de la SIG (4 points à 2 sur 8, 1 d’évaluation) a totalement raté sa sortie. Dommage. Avait-il déjà la tête à la Nouvelle-Orléans ? Voulait-il à tout prix éviter une blessure ? Toujours est-il que la SIG devra désormais lutter sans lui pour décrocher le succès qui lui manque encore pour disputer la Leaders Cup. En attendant que son remplaçant ne vienne compléter l’équipe. Pas sûr que ce soir à Orléans, le leader, son prochain adversaire, qu’elle y parvienne…

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

SLUC NANCY – SIG 80-69. Palais des sports de Gentilly. 6000 pectateurs. Arbitres : MM. Hamzaoui, Gueu et Vansteene.

Les périodes : 16-23, 21-16 (mi-temps : 37-39), 19-10 (56-49), 24-20.

NANCY : 29 paniers sur 57 tirs (50,9%) dont 10 sur 24 à trois points, 12 LF sur 19, 33 rebonds (Falker et Zianveni 7) dont 5 offensifs, 16 passes (Falker 5), 10 balles perdues, 20 fautes.

Linehan, Harris 14, Nichols 21, Pietrus 6, Falker 10, puis Hannah 18, Grant 5, Pope 2, Mipoka 3, Zianveni 1.

SIG : 26 paniers sur 63 tirs (41,3%) dont 7 sur 18 à trois points, 10 LF sur 15, 30 rebonds (Greer 6) dont 9 offensifs, 19 passes (Greer 6), 9 balles perdues, 18 fautes.

Campbell 11, Diot 9, Leloup 6, Greer 15, Ajinça 4, puis Toupane, Lacombe 9, Abromaitis 7, Duport 8.

 

Les réactions

Vincent Collet : « En première mi-temps, on a été plutôt bons, mais c’est là aussi qu’on perd le match. Je suis mécontent de l’écart car nous aurions dû mener plus largement. On a été dominateurs et on a pas su prendre les risques. Nancy s’est accroché alors qu’il n’était pas dans le rythme. J’avais dit aux joueurs qu’ils reviendraient avec d’autres intentions. Et dans le 3e quart, on a décroché progressivement jusqu’au dernier panier de la période. Dans le dernier, on a beaucoup souffert. Mais je regrette vraiment que nous n’ayons pas pris les 10 points d’avance à la mi-temps qu’on méritait ».

Ricardo Greer : «  On a bien débuté, mais on n’a plus réussi à attaquer en seconde période. Leur défense était vraiment très solide ».