Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
actu'lnb
Actualités Dijon prend les commandes

Dijon prend les commandes

Les leaders se succèdent à la vitesse grand V en ProA. Après Nanterre, Limoges et Orléans, voilà Dijon qui prend la tête. Tout le monde est à jour, SIG – Nanterre s’étant disputé début octobre (74-78). Mais tout pourrait changer dès lundi avec la prochaine journée…

UN SOMMET SUR LE FIL. – Le choc entre Dijon, son poursuivant, et Orléans, leader unique depuis deux journées, a tenu ses promesses. Malgré un chassé-croisé, ce sont les joueurs de Philippe Hervé qui ont mené le plus souvent. A la mi-temps (32-36), puis dans la dernière minute (64-70). Deux tirs bonifiés ont permis aux Bourguignons d’égaliser à 14’’ du gong. Mais à 3’’ du terme, xx venait conclure sous le cercle. Pas assez pour empêcher Mykal Riley de planter un improbable panier à trois points pour donner la victoire et la première place à son équipe : 73-72 !

GRAVELINES ET PARIS SANS COMPLEXE. – Sanctionnés tous deux par la LNB après la bagarre de la semaine dernière, Gravelines et Paris n’ont pas trop souffert des absences… Les Nordistes se sont offert Limoges (80-68) s’appuyant sur une première mi-temps (42-27) aboutie avant de résister au retour de Limoges à 55-55, portés par un Steven Gray de gala (20 pts, 21 d’évaluation). Quant aux Parisiens, sans Williams ni Ewing, ils ont pu compter sur Maleye N’Doye (18 pts à 6 sur 6, 21 d’éval) et sur Giovan Onyangue (16 pts) pour battre Nancy : 84-73. Cette fois, Falker était trop seul…

LE MANS ET CHALON DANS LA DOULEUR. – Le Mans a renoué avec la victoire en se débarrassant de Pau-Orthez au terme d’une âpre lutte (73-71). Mais les Palois ont fait de la résistance… et présentent une meilleure évaluation totale que les Manceaux ! Nivins (23 pts, 23 d’évaluation) et Morency (8 rebonds) ont été particulièrement saignants. Quant à Chalon, il a su remonter un handicap de 12 pts (27-39) pour infliger sa 7e défaite de rang au Havre (77-67) grâce à un énorme troisième quart temps (28-11).

ROANNE SE RELANCE. – Roanne a profité de la détresse de Cholet (six défaites sur les sept derniers matches) pour se donner un peu d’air (75-70). Longtemps porté par John Cox (18 pts, 25 d’éval) et Rudy Jomby (17 pts), Cholet menait encore nettement à la fin du 3e quart (42-55). Mais la révolte roannaise lancée par cinq joueurs à plus de 10 d’évaluation (Amagou, Samnick, Inglis, English et Green) a fait craquer les Choletais (33-15 dans le money-time).

L’ASVEL TOUT JUSTE. – Antibes n’a pas pu confirmer son succès à Cholet et au terme d’un match serré  jusqu’au bout, Edwin Jackson (24 pts) a fait la décision pour les siens : 68-75. Les Antibois restent derniers avec Le Havre.

NOUVEAUX CHANGEMENTS. – Dès lundi, plusieurs rencontres de la 13e journée pourrait rebattre les cartes. Nancy – Chalon, Limoges – Dijon et Orléans – SIG promettent de sacrées luttes. ASVEL – Paris, 3e édition de la saison après la double confrontation en Eurocoupe, Le Havre – Le Mans et Cholet – Gravelines ne manqueront pas de piment. Nanterre – Roanne et Pau-Orthez – Antibes ouvriront dès dimanche.

SEPT ET SANS GREER. – C’est avec sept pros valides seulement que la SIG se rendra chez le coleader, Orléans, ce lundi. Les examens médicaux passés ce samedi matin par Ricardo Greer sont rassurants, l’IRM n’ayant pas révélé de lésion grave suite au choc qu’il a subi à l’épaule gauche vendredi soir contre Milan. Cette grosse contusion provoque toutefois de vives douleurs qui l’empêchent de participer au match de lundi à Orléans et il reste très incertain pour le déplacement à Roanne vendredi.

STATU QUO. – Dans les classements statistiques (évaluation, marqueurs et rebondeurs), c’est le statu quo. Chez les marqueurs, on trouve toujours Slaughter (Chalon) devant Nichols (Nancy), Nivins (Pau) et Jackson (ASVEL) ; à l’évaluation, Nivins encore, devant Falker (Nancy), Albicy (Paris) et… Ajinça. Chez les rebondeurs, c’est Falker qui mène toujours, devant Brockman (Chalon) alors que J.K. Esdwards est venu chipé la 3e place à Flo Pietrus.

SEPT FOIS LEADER. – La SIG occupe la première place dans sept catégories statistiques ! L’évaluation collective, l’adresse aux lancers-francs (80,45%), l’adresse aux tirs (48,16%), le rebond défensif, les interceptions et les passes décisives. Mais aussi, et c’est moins glorieux malgré les progrès constatés, aux balles perdues…

J.C.F.