Basket
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
MATCHES EN MAI AU RHENUS
Nanterre, Orléans, Monaco ... en route vers les playoffs !
SIG - Bamberg - 221113 - 16
Actualités Héroïques !

Héroïques !

Ils ont refait le coup de Chalon ! Murphy et Ajinça partis, Greer blessé, diminués comme l’an passé à la même période et avec sept joueurs seulement, la SIG a longtemps maîtrisé la rencontre chez le co-leader, Orléans, mené pendant 37 minutes avant de concéder une prolongation (65-65). Mais avec beaucoup de cran et d’abnégation, les Strasbourgeois sont allés chercher une victoire héroïque (77-82). Celle d’un groupe qui peut viser haut.

SIG - Milan - 201213 - 16

Avec 19 d'évaluation, Louis Campbell a constitué avec son compère Antoine Diot, une traction arrière décisive à Orléans.

Exceptionnel ! Au bout du suspense, la SIG a arraché un succès qui la qualifie presque pour la Leaders Cup. Et Orléans a concédé son premier revers à domicile... La ProA est cependant si serrée et les résultats de cette 13e journée encore si surprenants, que rien ne semble encore définitivement acquis. Même avec huit victoires…

L’adresse est… strasbourgeoise

La SIG avait subi rapidement la légendaire adresse à trois points d’Orléans par Curti puis McAlarney (8-4, 3e’) mais elle ne tardait pas à s’adapter en défense. Au contraire, avec Diot, Leloup, puis Toupane et Lacombe, c’est elle qui sanctionnait derrière l’arc  (4 sur 6)! Un 0-8 pour mener 8-12 (7e’), puis un 0-12 à cheval sur les deux quarts temps, avaient mis l’équipe de Collet sur orbite. Abromaitis avait apporté de la percussion, Duport tenait le choc sous le cercle, et l’attaque d’Orléans était totalement dérèglée par la défense alsacienne au point d’afficher un maigrichon 10 sur 26 à la pause dont 4 sur 13 seulement à trois points. La SIG n’avait cependant pas pu maintenir son adresse de loin (0 sur 4 à 6,75m dans le deuxième quart) mais elle compensait par un solide 8 sur 10 à deux points qui lui permettait de maintenir l’adversaire à distance. Car si Harris avait secoué ses équipiers (21-29, 17e’), Lacombe (7 pts avant la pause mais aussi meilleur rebondeur du match avec 8 prises !), Toupane, Abromaitis et Duport avaient provoqué un 0-7 qui mettait Orléans dans les cordes : 21-36, puis 24-38. Avec 11 passes décisives déjà, contre cinq, la SIG avait fait honneur au jeu collectif…

Six balles perdues…

Orléans revenait avec plus d’énergie (30-38, 23e’) mais Diot puis Abromaitis, derrière la ligne, calmaient l’ardeur adverse : 30-44. A la sixième balle perdue dans la période, Collet stoppait le match d’un temps mort car Loum avait redonné l’espoir au co-leader (38-46), la SIG virant encore en tête après 30 minutes (40-49).

La défense était remarquable, avec un recours désormais régulier  à la zone pour compenser le manque de taille, et McAlarney était réduit au silence pendant 35 minutes… La SIG tenait bon (47-58, 35e’) mais la fatigue pesait lourd… Loum et Greene s’enflammaient (15 pts d’affilée) et Orléans se rapprochait (55-60, 37e’). Les hommes de Collet avaient des fautes à donner et jouaient parfaitement le jeu quand McAlarney se réveilla : 58-60, puis 60-61 quand Leloup laissait un lancer-franc en route. Diot en revanche ne tremblait pas sur la ligne (4/4) et à 62-65, la SIG croyait tenir sa victoire. Harris en décidait autrement d’un trois points assassin au buzzer. Prolongation !

Rarement l’équipe ainsi rejointe se remet de ce coup du sort. Mais il était dit que ce groupe ne lâchait rien. Fort de son expérience européenne, même réduit à six après l'élimination de Toupane, il trouvait en Campbell tout d’abord, à trois points, puis en Romain Duport (16 pts), les facteurs X de l’exploit : 68-74 (43e’). Leloup derrière l’arc, puis Diot et Campbell (19 d’évaluation chacun et 13 passes à eux deux) sur la ligne des lancers, parachevaient l’exploit : 77-82. La SIG, orpheline d'Ajinça, avait même nettement gagné la bataille du rebond (36 + 6 rebonds d'équipe contre 29) grâce à ses ''petits" (Lacombe 8, Leloup 7, Diot 6). Magnifique !

J.C.F.

Le match en vitesse

ORLEANS – SIG 77-82 a.pr. Palais des Sports d’Orléans. Arbitres : MM. Chambon, Castano et Bourgeois.

Les périodes : 14-21, 10-17 (mi-temps : 24-38), 16-11 (40-49), 25-16 (65-65), 12-17.

ORLEANS : 30 paniers sur 62 tirs (48,4%) dont 10 sur 27 à trois points, 7 LF sur 15, 29 rebonds (Green et Lebrun 6) dont 7 offensifs, 11 passes (McAlarney 4), 11 balles perdues, 18 fautes, Curti (40e’) éliminé.

Curti 3, McAlarney 12, Lebrun 6, Greene 19, Dials 4, puis Loum 14, Harris 15, Raposo 4.

SIG : 29 paniers sur 63 tirs (46%) dont 9 sur 27 à trois points, 15 LF sur 19, 36 rebonds (Lacombe 8) dont 11 offensifs, 21 passes (Campbell 8), 13 balles perdues, 18 fautes, Toupane (39e’) éliminé.

Campbell 8, Diot 16, Toupane 10, Leloup 10, Duport 16, puis Lacombe 11, Abromaitis 11.