Basket
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
MATCHES EN MAI AU RHENUS
Nanterre, Orléans, Monaco ... en route vers les playoffs !
actu'EL
Actualités Le record de Darjus Lavrinovic

Le record de Darjus Lavrinovic

Il reste une seule journée de poule en Euroligue et les classements statistiques ne bougent plus guère. Certains, comme la SIG, affichent tout de même des progressions intéressantes sur les dernières sorties.

44 et 29. – A 34 ans, Darjus Lavrinovic (Bunivelnik Kiev) est un vieux renard des parquets. Il a pourtant établi contre Nanterre deux records de la saison d’Euroligue. Avec 44 à l’évaluation et 29 points (5/5 à deux points, 4/5 à trois points, 7/7 aux lancers-francs, 10 rebonds, 4 passes et 3 contres), il a rendu une copie monstrueuse. Tout près de ses records en carrière : 49 et 32 pts, avec le Real en 2009.

PAS SEUL. – Le grand Lituanien n’était pas le seul à briller. Contre la SIG, Nikola Mirotic a obtenu 35 d’évaluation (22 pts, 6 rebonds, 9 fautes provoquées), alors que le Turc d’origine slovène du Fenerbahçe, Emir Preldzic, a également, dans sa 6e saison d’Euroligue, établi un record en carrière : 33 d’éval, 22 pts, 7 passes, 6 rebonds, 6 fautes provoquées. Autre record de la saison pour Furkan Aldemir (Galatasaray) qui a gobé 16 rebonds contre Zielena Gora !

MEACHAM AU TOP. – Chez les passeurs, la meilleure performance de la semaine est à mettre à l’actif de Trenton Meacham (Nanterre) qui a offert 10 passes contre Kiev mais cela n’a pas suffi à décrocher la victoire. Louis Campbell est troisième de cette 9e journée avec les sept passes distillées à ses équipiers à Madrid qui lui permettent de remonter à la 13e place du classement des passeurs.

NEUF. – Ils sont neuf à avoir réussi un double-double lors de la 9e journée. Parmi eux, deux Nanterriens, Meacham (14 pts, 10 passes) et Mam Jaiteh (14 pts, 11 rebonds). Le puissant Gani Lawal (Milan) que l’on verra au Rhenus vendredi, figure également dans ce lot relevé avec 17 pts et 10 rebonds.

MIROTIC REPREND LA TETE. – Nikola Mirotic a profité de son ranking à 35 pour reprendre la tête du classement à l’évaluation. Le voilà avec 20,78 de moyenne, détrônant l’Italien Daniel Hackett (Sienne) avec 20,63, et Darjus Lavrinovic qui réussit une énorme remontée. Alexis Ajinça, longtemps sur le podium, a glissé à la 14e place avec 17,22 après son modeste « 2 » au Real. Loin des 32 d’évaluation de l’aller.

ENCORE MENSAH-BONSU. – Suspendu depuis deux journées après une bagarre avec Begic et Printezis (Olympiakos), l’Anglais Pop Mensah-Bonsu conduit toujours le classement des rebondeurs (11,4 de moyenne) sans même jouer… Joffrey Lauvergne (9,8), le Français du Partizan, reste deuxième. Le premier Strasbourgeois, Alexis Ajinça, n’est que 23e avec 5,44 prises, cristallisant le déficit de la SIG dans ce domaine.

Ajinça deuxième marqueur

QUATRE SUR CINQ. – Bojan Bogdanovic (Fenerbahçe) qui se dressera jeudi sur la route de Nanterre pour lui barrer la route au Top 16, reste le meilleur marqueur de l’Euroligue avec 17,9pts. Mais ses quatre poursuivants viennent tous de la poule B. Alexis Ajinça est resté à la deuxième place (17,11) même s’il n’a obtenu que 10 pts contre Kaunas et au Real, devant Keith Langford (Milan), Scotty Hopson (Anadolu Efes Istanbul) et Justin Dentmon (Kaunas).

DEFICIT AU REBOND. – La SIG a mis trop longtemps à prendre la mesure de cette compétition exigeante. Eliminée, elle n’est pas bien classée à l’évaluation (19e avec 72,6 après le 52 de Madrid), loin du Real pourtant en baisse (117,1 avec un « petit » 104 contre la SIG), en attaque (19e avec 69,9 pts) et surtout 24e aux rebonds (total et défensifs). Elle s’est améliorée dans les balles perdues, son péché mignon, en reculant à la 3e place (15,1 de moyenne) pour n’en avoir perdu que 10 face au Real. Du côté de l’adresse, la SIG est 8e aux lancers-francs (75,4%), 16e à deux points (49,4%) et à trois points (33,3%) et toujours… première pour l’adresse à trois points de ses adversaires (42,7%).

PASSES ET INTERCEPTIONS. – Deux domaines statistiques ont tout de même souri aux Strasbourgeois pendant cette campagne. Les passes décisives, signe d’un très bon jeu collectif, où l’équipe de Collet pointe en 5e position sur les 24 équipes avec 18,4 passes, aux interceptions (5e avec 7,9) malgré une seule balle chipée au Real et au ratio passes/balles perdues où la SIG présente un très bon 122,1%.

LE REAL AU RALENTI. – Les Madrilènes n’ont pas réussi leur meilleure sortie contre la SIG et les Alsaciens y sont sans doute pour quelque chose. Du coup, ils ont perdu plusieurs premières places dans les catégories statistiques où ils écrasaient tout, mais restent invaincus et parfaitement placés pour le Top 16 et même le Final Four.

J.C.F.