Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG - 1234 - 220114 - 19
Actualités A Kragujevac, pour rester en vie

A Kragujevac, pour rester en vie

La SIG veut mettre toutes les chances de son côté. Pour ne pas regretter éternellement le faux-pas à domicile contre Yuzhne, elle doit s’imposer en Serbie, mercredi (18h) et confirmer son succès de la semaine dernière. Pas facile, même avec David Andersen…

SIG - 1234 - 220114 - 20

Axel Toupane avait réussi une sortie de haut vol au match aller, la semaine dernière. A rééditer en Serbie...

Leloup blessé, Abromaitis malade, la SIG avait tout à craindre du choc contre Le Mans. Mais les Strasbourgeois ont rapidement tué le suspense grâce à une entame parfaite puis une entrée tonitruante, au-delà des espérances, de David Andersen. Mais la voilà déjà confrontée à un nouveau défi, celui de l’Eurocup. « C’est très important pour nous et pour l’ensemble du basket français. Nanterre est sur le point de se qualifier, nous et Gravelines en sommes encore loin. Mais cela aurait une vraie signification pour notre championnat. On est mal partis avec notre défaite à domicile contre Yuzhne mais on va tout faire pour inverser la tendance », insiste Vincent Collet.

Nul ne conteste d’ailleurs les bienfaits de la compétition européenne même si elle peut peser dans les jambes avec la succession infernale de rencontres. « C’est une compétition formatrice. C’est flagrant chez les plus jeunes comme Axel, Paul ou Romain. Et ce serait très bien de continuer notre route, dans la perspective des play offs. Ce serait la meilleure des préparations pour la suite de la saison », affirme le coach.

Accueil chaud malgré un glacial – 5° au thermomètre

Toujours sans Leloup, mais avec un Abromaitis encore pâlichon mais souriant, ce mardi matin au départ, la petite troupe a pris le chemin de Francfort, tout d’abord, pour rejoindre Belgrade par les airs et enfin Kragujevac en bus précédée d’une escorte policière... Kragujevac, capitale de la province de Sumadija où les attendent des Serbes, toujours sans victoire, mais sans doute très remontés, battus seulement en prolongation par Berlin pour leur seule rencontre à domicile dans cette poule de seconde phase. L’accueil sera chaud aussi, en dépit de température glaciale qui règle à l’extérieur de la Jezero Hall, de la part des supporters du Radnicki, habitués à mettre la pression sur les joueurs adverses comme sur les arbitres…

« La sévère défaite subie à Ljubljana ce week-end en Ligue Adriatique (85-56) les motivera davantage encore… » prévient Collet. Si des rumeurs font état de difficultés, financières notamment, au sein du club serbe, il ne faudra pas miser sur un quelconque fléchissement, même si la situation est tendue. « Ils avaient fait un très bon match au Rhenus. Ils ont joué jusqu’au bout, même quand ils étaient distancés. Ce sera un match difficile et compliqué », ajoute lecoach.

Digérer le match du Mans et huit heures de voyage
kragu2

Premiers contacts avec la Jezero Hall à Kragujevac.

Vincent Collet redoute la variété des systèmes défensifs serbes, qui va encore laisser un peu de liberté à certains pour se focaliser sur les joueurs majeurs, mais il sait que le danger en attaque viendra plus particulièrement de Marko Marinovic, le meneur, et de Stefan Bircevic, le pivot, auteur d’un cinq sur cinq à trois points, capable de s’écarter pour porter le danger de loin. « Avec Andersen, on a aussi désormais un joueur  de ce type, capable de leur rendre la monnaie de leur pièce », s’amuse l’entraîneur de la SIG. « Mais il faut oublier Le Mans, s’adapter et être plus intelligent de le jeu que face à Yuzhne ». Collet sait bien qu’il sera difficile, pour Andersen mais pas seulement, de rééditer en terme d’adresse la performance de lundi soir à chaque sortie. « Il faudra pourtant être adroit pour gagner car ils font parfois des impasses défensives et il faudra savoir en profiter…  Mais il faudra voir aussi s’il reste de l’essence dans le moteur. A Nancy, 48 heures après le succès du match aller contre Radnicki, nous en avions manqué. Et là, il faudra en plus avoir digéré huit heures de voyage… »

Pendant que Yuzhne accueillera Berlin – « J’ai une nette préférence pour une victoire berlinoise qui nous laisserait en vie en cas de défaite et nous donnerait un joker avant les deux derniers matches », souligne Vincent Collet – la SIG devra pour rester maître de son destin forcer la victoire ce mercredi en Serbie. Avant de renverser le grand Alba Berlin dans deux semaines, d’enchaîner avec la Leaders Cup et de se rendre à Yuzhne pour y jouer une place en huitième ! Audacieux pari…

Jean-Claude Frey