Basket
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
LES PLAYOFFS AU RHENUS
SIG Strasbourg - Pau-Lacq-Orthez lundi 22 mai à 20h30
actu'ERCP
Actualités Alba Berlin, le favori

Alba Berlin, le favori

par Franklin TELLIER

Un peu d’histoire

 albaAvec huit titres nationaux, l’Alba Berlin est l'une des meilleures équipes de la Ligue allemande des deux dernières décennies. Historiquement, elle est la première équipe allemande, à remporter un trophée européen, en 1995, avec la coupe Korac. Emmené, à l’époque, par  le serbe Svetislav Pesic, aujourd’hui au Bayern, le club allait connaitre des années fastes avec sept titres nationaux consécutifs entre 1997 et 2003.

Ces succès propulsèrent le club en Euroligue, permettant à l’Alba de grandir au fil des années et d’emmagasiner de l’expérience. Avec trois huitièmes de finales d’Euroligue (1997, 1998 et 2000), un quart de finale de la FIBA​ Suproleague (2001) et quatre saisons consécutives en Coupe ULEB (2004 à 2008), le club est un habitué des joutes européennes. Il faudra attendre un nouveau titre national en 2008 (le dernier en date) pour voir le club revenir en Euroleague et atteindre le top 16 lors de la saison 2008/2009.

Obradovic

Sasa Obradovic.

Finaliste de l’Eurocup en 2010 et double participant au top 16 de cette même compétition les deux années suivantes, le club a pu goûter, de nouveau, à la reine des compétitions l’année dernière, atteignant le top 16 au profit de l’Elan Chalonnais.Vainqueur de la coupe d’Allemagne, pour la septième fois, lors de la dernière saison, Alba Berlin cherche cette année à obtenir sa sixième participation consécutive au top 16 d’une coupe d’Europe. Par ailleurs, comment passer sous silence le fait que l’Alba est un « fournisseur officiel » de la ProA avec des joueurs tels que Taylor Rochestie, Dashaun Wood ou encore Zach Morley qui vient d’arriver à Roanne ou encore un coach comme Luka Pavicevic. A noter que l’Alba possède depuis 2008 l’une des salles les plus moderne et modulable d’Europe, l’O2 Arena, qui n’a rien à envier aux salles de NBA.

 

 

L’Alba Berlin cette saison

Logan

David Logan, atout offensif numéro 1 de l'Alba.

L’Alba s’appuie sur un roster dense (14 joueurs dont 11 à plus de 15 minutes de temps de jeu en moyenne).  Berlin possède de forts joueurs, expérimentés, à commencer par  David Logan, qui a déjà affronté la SIG avec Turow en UlebCup (2007/2008). Avec cinq participations en Euroleague (11,5 pts de moyenne en 102 matches joués), il est cette année l’une des armes offensives des Albatros. D’une régularité de métronome en attaque, il affiche une moyenne équivalente en Eurocup et en championnat avec 14,4 points. Mais la force de cette équipe repose surtout sur le fait que le danger peut venir de partout puisque trois autres joueurs émargent à plus de 10 points de moyenne cette saison toutes compétitions confondues. En effet, en plus de Logan, l’Alba peut s’appuyer sur le « couteau suisse », le très adroit Reggie Redding – 53% au tir en championnat et 62%(!!) à 3pts en Eurocup –, le Macédonien et fort défenseur Vojdan Stojanovski, très en vue lors de l’Eurobasket 2011, et le jeune pivot croate Leon Radosevic, très précieux dans la raquette. 

Il faut y ajouter la vista de Cliff Hammonds qui a joué sous les ordres de Vincent Collet à Villeurbanne, l’expérimenté international canadien Levon Kendall, toujours prêt au combat dans la peinture (5 rebonds et 1,1 contre de moyenne par match) et le jeune international allemand Jonas Wohlfarth qui apporte une rotation de qualité au poste de pivot (7 pts, 5 rbds et 5 fautes provoquées en moyenne pour un temps de jeu 19 minutes).

Cliff Hammonds

Cliff Hammonds, un joueur majeur de Berlin que Vincent Collet connaît bien...

L’une des marques de fabrique de cette équipe est la défense. C’est dû en grande partie au passage au club de nombreux coachs de l’Est (Pavicevic, Obradovic, etc..) dont les maîtres mots sont défense et collectif.Du coup, Berlin ne lâche pas beaucoup de victoires à domicile. Lors du premier tour de l’Eurocup, les joueurs berlinois ont remporté leurs cinq matches à l’O2 Arena et n’ont perdu qu’une fois à domicile en championnat en huit confrontations cette saison. Première du groupe D de la phase préliminaire devant le BCM Gravelines, avec huit victoires et deux défaites, Alba Berlin propose une défense qui est un modèle du genre. En dix matches, il est l’équipe qui concède la plus petite évaluation à ses adversaires avec seulement 63,9 après Kazan, sur 48 équipes. Sixième équipe à provoquer le plus de pertes de balles (15,2 par match), Berlin était la quatrième équipe laissant le plus faible pourcentage de réussite au tir à ses adversaires au premier tour.

Tête d’affiche d’un championnat allemand de plus en plus relevé, derrière le Bayern Munich et Bamberg, Berlin peut assumer, sans problème, le statut de favori dans ce groupe N. La capacité à les faire déjouer défensivement sera sans aucun doute l’une des clés pour la SIG lors d’une double confrontation qui débute dès mercredi.