Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG - Yuzhne - 150114 - 03
Actualités Coup de froid sur le Rhenus : 72-78

Coup de froid sur le Rhenus : 72-78

Après une excellente première mi-temps (41-27), la SIG s'est effondrée dans le troisième quart temps, a laissé Yuzhne reprendre confiance et s'est pris les pieds dans le tapis en fin de match : 72-78. Cruelle désillusion...

SIG - Yuzhne - 150114 - 08

Romain Duport (20 pts et 24 d'évaluation) était trop seul sous le cercle...

 Grosse défense, belle application, efficacité en attaque, la SIG avait mis tous les ingrédients nécessaires dans cette première mi-temps pour s’assurer une avance confortable (41-27). C’est d’abord la défense qui a parlé pour museler l’attaque ukrainienne qui après avoir trouvé l’ouverture rapidement par Travis (0-2) restera muette plus de cinq minutes. La SIG n’attendra pas et par Abromaitis sous le cercle et un toujours impeccable Duport, filait à 9-2. Campbell y ajoutait son primé et l’addition se corsait : 14-2 (6e’). Les temps morts adverses n’y avaient rien fait et si Shuler secouait les siens avait la fin de la première période (16-9 puis 19-11), ce sont les paniers derrière l’arc de Matt Gatens qui modifiaient un peu la physionomie de la partie : 22-18 (12e’) ; Ricardo Greer entrait en scène à son tour pour donner le tournis à la défense adverse et l’écart se maintenait (32-26, 16e’) avant un joli coup d’accélérateur avant la pause signé Campbell et Thornton : 41-27. La SIG pouvait voir venir…

Shuler se déchaîne

Hélas, très vite, Yuzhne changeait d'attitude. Travis et Gatens (cinq points) ramenaient à 41-34 (33e'), mais la SIG repartait de l'avant (49-36, 25e'). Puis ce fut le grand vide. Sans pouvoir s'adapter aux changements de défense, les Strasbourgeois se mirent à piétiner en attaque. En face, Jamal Shuler, mis en confiance, se déchaînait, inscrivant 14 points d'affilée, ramenant à lui seul son équipe à 54-52 à l'issue d'un troisième quart mal maîtrisé.

Très vite Zavadskyi et Travis plaçaient les Ukrainiens en tête : 54-56. Pour la première fois depuis le tout début du match ! A 60-60 (34e'), l'anti-sportive de Freimanis, éliminé peu après, sur Ricardo Greer pouvait constituer un tournant. Mais de mauvais choix en pertes de balles, de rebonds qu'on laisse filer en tirs ratés, la SIG, laxiste, n'y était plus. L'absence de Leloup et plus encore celle d'un pivot pour suppléer Duport, pourtant vaillant, pesaient de plus en plus lourd. Shuler muselé, c'est Romeo Travis qui prenait le relais pour pousser à 67-74 et 70-78. Le rêve était passé...

Il faudra impérativement vaincre Kragujevac, battu ce soir par Berlin, mercredi prochain et tenter de s'imposer en Ukraine pour y croire encore...

Jean-Claude Frey

 

Le match en vitesse

SIG - KHIMIK YUZHNE 72-78. Rhenus Sport. 2 250 spectateurs. Arbitres : MM. Garcia Ortiz (ESP), Geller (BEL) et Laurinavicius (LTU).

SIG : 25 paniers sur 61 tirs (41%) dont 4 sur 14 à trois points, 18 LF sur 20, 34 rebonds (Duport 9) dont 8 offensifs, 13 passes (Campbell 4), 9 balles perdues, 22 fautes.

Campbell 14, Thornton 9, Toupane, Abromaitis 4, Duport 20, puis Diot 5, Lacombe 4, Greer 16.

YUZHNE : 24 paniers sur 56 tirs (42,8%) dont 8 sur 25 à trois points, 22 LF sur 24, 35 rebonds (Travis 7) dont 7 offensifs, 15 passes (Delaney 5), 9 balles perdues, 22 fautes, Freimanis (38e’) éliminé.

Delaney 8, Popov, Shuler 25, Travis 17, Pustovyi, puis Riabchuk 2, Gatens 16, Kovalenko 4, Freimanis 3, Zavadskyi 3.

Les réactions

Vincent Collet : « C’est une grosse déception. On a très mal joué en deuxième mi-temps. On n’a pas été forcément brillant en première période mais on a bien défendu. En début de seconde mi-temps, on les a remis dans le match. Puis on a été perturbé en attaque par leurs changements défensifs, mais le pire, c’est notre défense en seconde mi-temps où on encaisse 51 points ! La situation est compliquée mais pas plus que ça. On peut aller gagner en Ukraine. Mais d’abord, il faut impérativement battre Kragujevac. Sinon, c’est fini… »

Ricardo Greer : « C’est dommage de perdre ce match. On avait tout fait en première mi-temps pour être en position idéale, mais notre défense a baissé ensuite. La fatigue ? Non, ce n’est pas une excuse. Ce n’est pas fini. Tout reste possible… »

Karlis Muiznieks : « Strasbourg nous a posé beaucoup de problèmes, défensivement et offensivement dans les deux premiers quarts temps. Nous avons joué trop vite. Nous sommes revenus en défendant de manière plus agressive sur leurs leaders. Je remercie mes joueurs pour le gros boulot qu’ils ont fait. Jamal a très bien joué mais c’est une victoire d’équipe. On a fourni des gros efforts pour revenir… »

Jamal Shuler : « C’était très dur. Strasbourg est une équipe très physique et expérimentée, je le savais. Maintenant, nous devons aller à Berlin jouer un autre gros match à l’extérieur. Après, on verra pour la qualification… »

Poule N

Kragujevac - Berlin  75-85 a.pr.

SIG - Yuzhne              72-78

1)  Berlin                  2  2  0  (+ 12)

2) Yuzhne                2  2  0  (+ 11)

3) SIG                    2  0  2  (- 8)

4) Kragujevac          2  0  2  (- 15)

[bootstrap_galerie type=dock_galerie_9_16 description=no_description]10289,10288,10287,10286,10285,10284,10283,10282,10301,10300,10299,10298,10297,10296,10295,10294,10316,10315,10314,10313,10312,10311,10310,10309,10308,10307,10335[/bootstrap_galerie]