Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG - Dijon - 110114 - 06
Actualités Démonstration de force, première place à la clé : 68-54

Démonstration de force, première place à la clé : 68-54

Le sommet a tenu toutes ses promesses. Et à la fin des matches aller, c'est la SIG, victorieuse de Dijon (68-54) qui vire en tête avec le peloton à ses trousses. Seule ombre au tableau, la blessure de Jérémy Leloup, victime d'une entorse de la cheville et out pour quelques semaines !

Une défense d'Euroligue...

Dans ce choc avec la première place pour enjeu, la SIG savait qu'il fallait d'abord se concentrer sur la défense avant de vouloir défier, celle de Dijon, redoutable. En proposant une défense d'Euroligue, les Strasbourgeois atteignaient la mi-temps avec 20 points encaissés seulement, ce qui effaçait les quelques maladresses des Alsaciens.

Il fallut en effet attendre 4'03" pour voir Duport ouvrir le score, les deux équipes étant longtemps restées muettes. Sur la lancée Toupane et Campbell scoraient à trois points, forçant Borg à arrêter le match : 8-0 (6e'). Leloup s'était alors blessé à la cheville et le match contre son ancien club, auquel il tenant tant, était déjà fini pour lui ! La SIG enfonçait pourtant le clou (10-1) avant une timide réaction bourguignonne (12-9), Thornton, ovationné à son entrée, fixant le score à la fin du premier quart : 15-9.

Mendy et Riley recollaient à 15-13 (11e') et la SIG se heurtait souvent au mur dijonnais quand ce n'étaient pas les balles perdues qui l'empêchaient de développer son jeu. Collet prit un temps mort à 21-18 (16e') et dans ce match archi-cadenassé, Ricardo Greer trouvait des ouvertures près du cercle : 27-18 puis 31-20 après une interception de Toupane et un panier de Duport.

Ricardo Greer en pénétration, puis Toupane avec un lancer bonus en remettaient une louche dès la reprise : 36-20. Mais en 40'', le 0-8 des Dijonnais, signé Riley (à deux puis à trois) et T.J. Campbell (à trois), obligeait Collet à stopper le match. Diot scorait derrière l'arc mais c'était une timide éclaircie dans le 3-15 qui relançait le match : 39-35. C'est encore de Ricardo Greer que viendra le salut : 43-35 et 47-41 avant le dernier quart.

 A fond, jusqu'au bout

La défense, encore et toujours, symbolisée par les... trois passes décisives de la JDA contre 19 à la SIG, évitera le retour des Bourguignons qui y crurent jusqu'au bout. A l'opposé, Greer à nouveau, boosté par son pote Bootsy, Diot à trois points, et un exceptionnel Paul Lacombe - une passe géniale à Greer, une balle piquée conclue par un dunk rageur et un passage en force provoqué chez Dobbins - assuraient définitivement le succès (54-43, puis de 60-51 à 68-54) et la première place ! Jeudi, lors du tirage au sort, la SIG connaîtra aussi son adversaire pour la Leaders Cup, Nancy, victorieux de Cholet, ayant rejoint la SIG et Dijon, mais aussi Le Mans, Orléans, Nanterre, Limoges et Paris.

Jean-Claude Frey

 Le match en vitesse

SIG – DIJON 68-54. Rhenus Sport. 5 080 spectateurs. Arbitres : MM. Rosso, Lepercq et Vansteene.

Les périodes : 15-9, 16-11 (31-20), 16-21 (47-41), 21-13.

SIG : 27 paniers sur 49 tirs (55%)dont 7 sur 18 à trois points, 7 LF sur 8, 32 rebonds (Duport 10) dont 3 offensifs, 19 passes (Campbell 8), 19 balles perdues, 16 fautes.

Campbell 5, Diot 10, Toupane 8, Leloup, Duport 8, puis Lacombe 6, Thornton 8, Abromaitis 5, Greer 18.

DIJON : 21 paniers sur 59 tirs (36%) dont 6 sur 28 à trois points, 6 LF sur 9, 29 rebonds (Dobbins 7) dont 10 offensifs, 3 passes, 14 balles perdues, 14 fautes.

T.J. Campbell 9, Riley 13, Dobbins 3, Harris 13, Moss 4, puis Mutuale, Mendy 5, Traoré 3, Aboudou, Prenom 4.

 

[bootstrap_galerie type=dock_galerie_9_16 description=no_description]10102,10101,10100,10099,10098,10097,10096,10111,10110,10109,10108,10107,10106,10105,10121,10120,10119,10118,10117,10116,10115[/bootstrap_galerie]