Basket
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
MATCHES EN MAI AU RHENUS
Nanterre, Orléans, Monaco ... en route vers les playoffs !
Louis à K
Actualités Occasion manquée à Kragujevac : 92-82

Occasion manquée à Kragujevac : 92-82

Kragujevac a remporté son premier succès dans la seconde phase de l’Eurocup (92-82) et refilé la dernière place du groupe à la SIG, pourtant plutôt en vue en attaque. Pour avoir encaissé trop de points et pris un éclat fatal dans le dernier quart, elle a compromis ses chances de qualification. Même s’il reste un mince espoir…

La SIG n’a plus gagné à l’extérieur en compétition européenne depuis le 13 février 2007 à… Nancy. C’était en 1/8 finale retour de Coupe ULEB. Hors de nos frontières, c’est à Istanbul, au Besiktas et au 16 janvier de la même année qu’il faut remonter pour retrouver trace d’un succès hors de ses bases. C’est donc avec une série de 12 défaites de suite que les Strasbourgeois se déplaçaient à Kragujevac pour confirmer le succès du Rhenus, mercredi dernier et surtout, espérer continuer l’aventure en Eurocup. Le contexte était de toute évidence hostile car les Serbes ne se laissent pas manœuvrer facilement chez eux. 

Festival Thornton
Dimic

Dimic, face à Campbell, a fait mal en première mi-temps.

D’entrée, Thornton en retard en défense offrait deux lancers-francs à Bircevic. Une balle perdue, deux fautes, un rebond offensif et Radnicki filait à 6-2 (2e’). C’est Bootsy Thornton qui allait débloquer la situation avec trois paniers consécutifs derrière l’arc ! Diot à peine entré en jeu lui emboîtait le pas en enfilant deux « primés » de plus et la SIG inversait la tendance : 8-17 (6e’). Le coup de gueule de Nikolic fit monter la défense serbe d’un cran et Dimic (10 pts dans le premier quart) qui n’était même pas entré en jeu à l’aller trouvait des positions, provoquait des fautes et… égalisait à 19. Un 7-0 qui faisait mal, la SIG étant déjà dans la pénalité.

David Andersen prenait le match à son compte, faisait un chantier dans la raquette serbe en provoquant des fautes et en scorant deux fois avant d’ajouter son panier à trois points à la sirène du premier quart : 21-24. Le ronflant 6 sur 10 à trois points n’allait pas durer…

Les Serbes s’enflamment

Les choses se compliquèrent rapidement avec l’entrée en jeu de Mladan. Marinovic orchestrait l’attaque de Kragujevac et les rotations défensives strasbourgeoises, en retard, étaient prises au piège, offrant trop de "lay-up" faciles et de rebonds offensifs. Le 8 sur 12 dont 4 sur 5 à trois points, notamment des joueurs intérieurs adverses, plaçait Radnicki en tête : 29-26, puis 35-30 (14e’) et 42-34 (16e’). Heureusement, Thornton (17 pts à la pause) et Diot (12) tenaient la baraque, mais il fallait resserrer les boulons en défense.

La troisième faute d’Antoine Diot, dès la reprise n’arrangeait pas les affaires de la SIG mais Thornton s’occupait de tout, avec l’aide de Toupane et de Campbell : 51-51 (23e’). Les hommes de Collet étaient revenus dans le match mais Bootsy écopait de sa troisième faute et le 7-0 était enclenché : 58-51. C’est Toupane, puis Duport, Campbell et Diot aux lancers-francs qui ramenaient à 63-62 (28e’) avant que le premier panier de Greer ne replace la SIG en tête : 63-64. La défense de zone appelée par Collet avait été efficace. Collet avait lancé Duport et Andersen simultanément mais Radnicki défendait de plus en plus dur. La SIG espérait jusqu'à 76-73 (34e') avant de laisser trop d'espace aux artilleurs serbes. La sanction était immédiate. Un 8-0 fatal au milieu du money time que la fatigue et l'énorme défense serbe, notamment sur Andersen, avaient provoqué : 84-73 (36e'). Les choeurs serbes, dignes de ceux du Partizan, pouvaient enfin chanter. La fatigue pesait de plus en plus, en particulier chez David Andersen, pris à deux, et malgré la zone-presse, malgré quelques ballons chipés, un retour à 86-80 (39e'), les Strasbourgeois ne pouvaient plus inverser le sort du match : 92-82. Le rêve était passé !

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

RADNICKI KRAGUJEVAC – SIG . Jezero Hall. 2000 spectateurs environ. Arbitres : MM. Lottermoser (ALL), Chebyshev (UKR) et Kartal (TUR).

Les périodes : 21-24, 25-18 (mi-temps : 46-42), 19-25 (65-67), 27-15.

KRAGUJEVAC : 27 paniers sur 49 tirs (55,1%) dont 13 sur 26 à trois points, 25 LF sur 26, 29 rebonds (Bircevic 6) dont 10 offensifs, 22 passes (Marinovic 9), 15 balles perdues, 21 fautes, Bircevic (39e’) éliminé.

Marinovic 13, Dimic 19, Kalinic 8, Bircevic 9, Brkic 13, puis Jovic, Pilcevic 2, Mladan 15, Lesic 10, Jevtovic 3.

SIG : 26 paniers sur 57 tirs (45,6%) dont 12 sur 27 à trois points, 24 rebonds (Andersen 6) dont 13 offensifs, 17 passes (Greer 4), 12 balles perdues, 23 fautes, Toupane (39e’) éliminé.

Campbell 10, Thornton 21, Toupane 11, Greer 4, Duport 3, puis Diot 20, Lacombe 2, Abromaitis, Andersen 11.

Les réactions

Vincent Collet : « Difficile de gagner en encaissant 92 points… Radnicki a fait un grand match mais notre défense n’a pas été assez dure pour stopper cette qualité offensive. Seule la zone a été efficace et nous a permis d’inverser le score dans le troisième quart temps. Dommage que nous fassions cette bêtise sur la dernière possession, à +2 et neuf secondes à jouer. Si une équipe est en réussite comme l’a été Kragujevac, on ne peut pas se perdre les cadeaux défensifs que nous nous sommes autorisés en laissant les pénétrations. D’autant que nos grands ont du mal à sortir loin sur des pivots aussi mobiles. Individuellement, nos efforts n’ont pas été suffisants pour les stopper. Le niveau était fort mais il faut être capable de se donner davantage encore ».

Ricardo Greer : « Félicitations à Radnicki. Les Serbes ont été très forts mais nous avons donné trop de paniers faciles en pénétration et de rebonds offensifs. Maintenant, il faut tout de même positiver… »

Miroslav Nikolic : « Nous avons perdu à Strasbourg en raison de nos erreurs et cela a failli se reproduire ce soir. Avec un grand joueur comme Andersen, la SIG est encore plus forte mais nous avons fait un grand match. Ils ont joué l’Euroligue, leur coach est champion d’Europe avec l’équipe de France, je ne peux que féliciter mes joueurs pour cet accomplissement. Nous avons fait 22 passes dont neuf pour Marinovic. Quand nous jouons comme cela, personne ne peut nous battre dans la Jezero Hall. Les joueurs ont montré un tempérament de gagneurs. Nous nous battrons jusqu’au bout dans les deux dernières rencontres et on jouera le jeu pour l’équité de la compétition ».

Marko Marinovic : « Nous avons fait un bon match. C’est une récompense pour tout le travail que nous avons accompli en janvier. Nous avons perdu beaucoup de rencontres par notre faute et c’est victoire a donc une grande importance pour nous. C’est un espoir nous la qualification, nous avons notre sort entre nos mains lors des deux derniers matches. Je suis très content de ce succès mais pas de place pour l’euphorie… »

Poule N

Radnicki Kragujevac – SIG           92-82

Yuzhne – Alba Berlin                      remis

L’équipe de Berlin a été bloquée à Kharkov, à 650km du but par les intempéries. Le match sera refixé prochainement.

Le classement
    MJ V D P-C Diff.
1) Alba Berlin 4 4 0 312-281 +31
2) Khimik Yuzhne 4 2 2 287-295 -8
3) Radnicki Kragujevac 4 1 3 311-320 -9
4) SIG 4 1 3 304-318 -14