Basket
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
MATCHES EN MAI AU RHENUS
Nanterre, Orléans, Monaco ... en route vers les playoffs !
DB2_2292
Actualités Le Mans rejoint le trio…

Le Mans rejoint le trio…

De cinq, ils sont passés à quatre ! Le suspense continue en ProA à l’image de ces fins de matches vécues à Orléans et au Mans. Place maintenant à la Leaders Cup avec un plateau de choix.

ORLEANS DÉCROCHE. – Quatre des cinq premiers ont gagné. Mais Orléans s’est fait surprendre après un temps mort villeurbannais à… trois dixièmes de la fin ! Les Orléanais étaient revenus après une troisième quart catastrophique (9-21), de 56-65 à 68-67 avec quatre paniers à trois points, dont trois de David Noël notamment, peu en réussite jusque là. Mais Georgi Joseph, d’une claquette, inversait le score. Reste à savoir ce que donnera la réclamation posée par l’équipe de Philippe Hervé. Darnell Harris (14 pts, 19 d’évaluation) et Edwin Jackson (16 pts, 18 d’éval) ont été les plus en vue sur le plan individuel.

CHALON CRAQUE. – Longtemps dans l’allure dans un match extrêmement serré, A.J. Slaughter (25 pts, 18 d’éval) et Chalon ont poussé Le Mans à la prolongation (81 partout). Mais le show de Dashaun Wood (27 pts et 9 passes, 31 d’évaluation) a fini par mener au 11-0 fatal dans l’over-time (97-86). Surprenant : la domination des Manceaux aux rebonds (41 à 28).

DIJON ASSURE. – Dijon n’a pas tremblé pour rester dans le paquet de tête et n’a laissé aucune chance à Gravelines (83-66), notamment dans le deuxième quart (24-12). Lâchés à la pause (49-29), malgré les 20 points, 11 rebonds et 26 d’évaluation d’Ousmane Camara, les Nordistes ont été dominés en adresse (58% contre 41). Andre Harris (20 pts, 23 d’éval), Dobbins (16 pts, 20) et Zach Moss (8 rebonds, 17) ont été les meilleurs Dijonnais.

LIMOGES SE FAIT PEUR. – Avec d’accueillir Yohan Petro, Limoges a fait l’essentiel à Roanne (70-75) en menant dès le début (12-25) de maintenir l’écart avant de se faire peur. J.R. Reynolds (17 pts) et N’Boungou Colo, élu joueur du mois de janvier ont pallié le match moyen des « tauliers » alors que les efforts de Kim English (17 pts), de JaMychal Green (11 rebonds) et Zach Morley, l’ex-Berlinois (18 d’évaluation) n’ont pas suffi.

NANCY FACILE. – Même privé de Flo Pietrus, Nancy, adversaire de la SIG en Leaders Cup a déroulé contre Le Havre (95-84). Graham Brown (18 pts, 14 rebonds, 28 d’éval) a longtemps laissé les Havrais dans le match (46-46 à la pause). Mais Paul Harris (25 pts, 15 rebonds !) a encore fait un énorme chantier, Hannah (20 pts à 7 sur 8, 29 d’éval) et Falker (24) contribuant largement au 116 d’évaluation collective.

NANTERRE RESTE DANS LE COUP. – Après une période délicate, Nanterre enchaîne deux succès de suite mais sans flamber. Cholet, tout de même trop court malgré Torey Thomas (14 pts) et Lamayn Wilson (17 d’éval) est resté à distance (84-74) et ne parvient pas à redresser la barre. A Nanterre, Deshaun Thomas (23 pts) et David Lighty (25 d’éval) ont fait le job.

PARIS-LEVALLOIS : SCHILB NE CHANGE RIEN. – L’arrivée de Blake Schilb (11 pts, 11 d’éval) n’a rien arrangé. L’absence de Nicolas Lang pèse sans doute, mais c’est le collectif parisien qui s’est délité très rapidement à Pau. Et Andrew Albicy en est à… 0 sur 21 en trois matches aux tirs ! L’adresse à trois points de Sami Driss (3 sur 3), Thompson et Strawberry (12 sur 23 pour l’équipe), en revanche, a fait très mal à l’équipe de Beugnot, également dominée aux rebonds (36-21). Un 86-72 sans appel malgré les 19 balles perdues par l’Elan Béarnais.

PROGRES A TROIS POINTS. – L’arrivée de Thornton, le retour de Leloup, la forme de Diot et d’Abromaitis, la constance de Campbell et les coups d’éclat d’Andersen, ont replacé la SIG dans le classement de l’adresse à trois points. Voilà les Strasbourgeois 4emes avec 36,57%, et toujours premiers à l’adresse aux tirs cumulés (48,22%) et aux lancers-francs. Les hommes de Collet mènent toujours – et pour longtemps, on l’espère –, aux passes décisives (19,74 par match) et aux interceptions.