Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
DB2_2238
Actualités Leaders Cup, mode d'emploi

Leaders Cup, mode d'emploi

Par Franklin Tellier

logo LC La Leaders Cup 2014 débutera vendredi et c’est dimanche en fin d’après-midi, que l’on connaîtra le vainqueur et successeur du BCM Gravelines. Cette compétition, récente, regroupe les huit meilleurs clubs de ProA à l’issue des matches aller. Elle remplace la ‘’Semaine des As’’ qui, entre 2003 et 2012 avait lieu chaque année dans une ville différente en France, le format étant sensiblement le même.

Quels clubs ?

A l’issue des matches aller, la proA a vu la SIG finir en tête du classement devant respectivement Limoges, Orléans, Dijon, Le Mans, Paris-Levallois, Nancy et Nanterre. Les quatre premiers cités, constituant les têtes de séries, se sont vu attribuer un adversaire classé entre la cinquième et la huitième place. Le tirage au sort, le 16 janvier dernier, a défini les quarts de finale suivants : Strasbourg - Nancy, Limoges - Le Mans, Orléans - Paris-Levallois et Dijon - Nanterre.

Le format

Les quatre quarts de finale se dérouleront vendredi dans l’ordre suivant : à 13h, Strasbourg lancera cette seconde édition face à Nancy, suivi à 15h30, de Limoges face au Mans, puis à 18h, Orléans face à Paris-Levallois et, enfin, à 20h30, Dijon et Nanterre clôtureront cette première journée. Les quatre vainqueurs se retrouveront en demi-finale pour désigner les deux finalistes du dimanche.

Historique,  palmarès et quelques chiffres

Parmi les huit clubs engagés cette année, Nanterre et Limoges vont participer pour la première fois de leur existence à cette compétition (Leaders Cup et Semaine des As confondus). A l’inverse, Le Mans et Nancy sont, parmi les huit, les deux clubs s’étant le plus souvent qualifiés (11 fois chacun). Pour Strasbourg et Orléans, ce sera la 6e participation, la cinquième pour Paris et la quatrième pour Dijon. Trois des huit protagonistes ont déjà remporté le Graal : Dijon en 2004, Nancy en 2005 et Le Mans en 2006 et 2009.

palmares LCD’une manière plus générale, Nanterre et Limoges seront les 18e et 19e clubs différents à participer à la compétition depuis 2003. Le Mans et Gravelines sont les deux clubs à avoir disputé le plus de finales, quatre chacun, et sont aussi les deux seuls clubs de l’histoire à l’avoir remporté deux fois.

La finale la plus prolifique fut celle de 2005 entre Nancy et Gravelines avec 188 points inscrits. A l’inverse, le plus petit score date de 2008 entre Cholet et Vichy avec seulement 107 points marqués. La finale 2010, a réservé le plus petit écart. En effet, l’ASVEL l’emporta d’un tout petit point face à Orléans après avoir remonté un écart de 19 points. L’opposition entre Nancy et Gravelines  en finale en 2005 a connu une tout autre issue. En s’imposant de 36 points, les Couguars détiennent le record du plus grand écart dans une finale. A noter que le record absolu du plus grand écart tous matches confondus est de + 40 et est détenu par Chalon au détriment de…Nancy.

Les plus primés

Parmi les huit coaches présents lors de cette édition 2014, trois d’entre eux ont déjà connu la victoire dans cette compétition. Gregor Beugnot (Paris) l’a emporté en 2012 avec Chalon, JD Jackson (Le Mans) en 2009 avec Le Mans et Vincent Collet (SIG) l’a remporté à deux reprises en 2006 avec Le Mans et en 2010 avec l’ASVEL. A noter que, l’entraîneur de la SIG partage avec Christian Monschau (absent cette année) le fait d’être le seul entraîneur à l’avoir remporté deux fois.

Du côté des joueurs, c’est le Gravelinois Yannick Bokolo (également absent cette semaine) qui arrive en tête avec trois sacres en 2006 avec Le Mans et en 2011 et 2013 avec Gravelines.

Enfin pour être complet, citons la particularité de JD Jackson qui est le seul à l’avoir emporté à la fois une fois en tant qu’entraîneur (2009)  et comme joueur (2006).

tableau LCHistorique de la SIG et de ses joueurs dans la compétition

2014 voit donc la SIG participer pour la sixième fois à ce mini-tournoi. Les quatre premières apparitions s’étaient soldées par des éliminations, dès les quarts de finale : en 2005 face au SLUC Nancy (73-82 a.pr.) futur vainqueur, en 2006 au détriment encore du SLUC Nancy (72-81), en 2007 face au Mans futur finaliste (76-91) et en 2009 contre Orléans (82-87). Enfin, l’année dernière, la SIG s’est hissée en finale de la première édition de cette « nouvelle » Leaders Cup avant d’échouer face au BCM Gravelines.

Nous l’avons signalé, coach Collet l’a emporté à deux reprises. A ces deux victoires s’ajoutent, malheureusement, trois défaites en finale pour celui qui va connaître sa neuvième participation après 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2013.

Parmi les joueurs actuels, Antoine Diot et Jérémy Leloup l’ont emporté en 2009 avec Le Mans et Paul Lacombe en 2010 sous les ordres de Vincent Coller avec l’ASVEL.

Notre capitaine, Ricardo Greer, est le joueur de l’équipe qui a le plus joué cette compétition… hélas sans jamais la gagner. Cette année il va enregistrer sa huitième participation après 2003 avec Le Havre, 2008, 2009 et 2010 avec Nancy et 2005, 2006 et 2013 avec Strasbourg.

Enfin trois SIGmen vont découvrir cette compétition pour la première fois : Tim Abromaitis et bien évidement les deux derniers venus au club, Bootsy Thornton et David Andersen.