Basket
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
MATCHES EN MAI AU RHENUS
Nanterre, Orléans, Monaco ... en route vers les playoffs !
SIG - Le Havre - 150314 - 12
Actualités Enorme victoire à Pau : 79-94

Enorme victoire à Pau : 79-94

La SIG a sans doute fait un pas décisif vers les play-offs en s’imposant nettement à Pau (79-94). Une excellente défense qui a fait déjouer les Palois, une adresse exceptionnelle (62,5%) et un troisième quart temps de rêve (9-28), ont jeté les bases d’un succès collectif qui confirme le retour en forme des Strasbourgeois. Prêts à s’attaquer à Nancy !

SIG - Pau-Ortez - 241113 - 07

Jérémy Leloup qui marque ici à l'aller malgré Lesca, Sylla et Morency, a contribué à l'exploit de la SIG à Pau.

On pourrait relever le match quasi-parfait de Romain Duport en attaque (16 points à 100%), la maîtrise d’Antoine Diot, chef d’orchestre inspiré et scoreur-tueur, les paniers à trois points bienvenus de Bootsy Thornton pour faire l’écart, la grinta de Paul Lacombe, le jeu juste et les paniers longue distance de Toupane et Andersen en première mi-temps, ou encore l’abnégation de Leloup et de Campbell. Mais on retiendra surtout la magnifique performance collective d’une équipe retrouvée qui pourrait bien donner une nouvelle dimension à la fin de saison de la SIG.

Car il ne faut pas croire que Pau-Orthez a donné le match à la SIG. Avec six victoires lors des sept derniers matches, les Béarnais étaient lancés vers les play-offs. Et ils savaient qu’un revers pouvait remettre ce fol espoir en cause. Un peu fébriles, ils avaient perdu les deux premiers ballons convertis par Diot et Campbell (0-4), mais deux réussites derrière l’arc de Thompson avaient rappelé les ambitions paloises (8-6). Le petit break provoqué par Lacombe dès son entrée en jeu (12-16, 6e’), consécutif à une belle série de Duport dans sa zone de confort, sera vite annihilé et à l’issue du premier quart, la rencontre restait très serrée : 20-20.

Nivins muselé, la maîtrise collective fera la différence

La SIG montait d’un cran en défense et Leloup puis Abromaitis créaient un petit écart (20-26, 13e’), mais Strawberry et Sy répondaient d’un 8-0… Lesca se réveillait à trois points mais Toupane lui répliquait aussitôt dans le même exercice (36-35). Nikolov y allait lui aussi de son primé (39-35) mais à 41-37, c’est la SIG qui finissait mieux, grâce notamment à un panier à trois points d’Abromaitis au buzzer de la pause : 41-42.

Vincent Collet alternait habilement les « cinq » pour déstabiliser le jeu adverse. Tantôt avec ses deux tours jumelles, Duport et Andersen, qui s’écartaient pour scorer, tantôt avec deux intérieurs de « petite » taille, Abromaitis et Leloup, la SIG faisait totalement déjouer Pau, cassant tous les timings de passe. Duport contribuait largement au 1-15 qui fit sérieusement pencher la balance du côté alsacien : 42-52 (25e’). Le jeu collectif avait trouvé Thornton (trois paniers bonifiés) dans le corner puis Andersen en tête de raquette (48-63). Et quand Diot y alla à son tour de deux « primés » (très) longue distance – 6 sur 9 pour la SIG dans la période –, l’Elan béarnais était dans les cordes et l’écart avait atteint les 20 points : 50-70 !

Une petite frayeur…

Il ne restait plus qu’à finir le travail proprement. Un temps mort de Collet à 55-70, après trois minutes « amorphes », sortait les Alsaciens de leur torpeur (64-81, 36e’). Mais le pressing des Palois qui jouaient leur va-tout et les pertes de balles strasbourgeoises, relançaient la partie : 75-83 (37e’) ! Nivins (trois points jusque là) avait enfin trouvé l’ouverture et Lesca artillait encore derrière l’arc. Mais le flegme de Diot, Leloup et Thornton aux lancers-francs, scellait ce succès qui fait tant de bien. Au classement où la SIG est revenue à la deuxième place à une longueur de Limoges, et plus encore au moral. Contre Nancy, on pourra jouer les yeux dans les yeux lundi prochain dans un derby prometteur…

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

ELAN BEARNAIS PAU-LACQ-ORTHEZ – SIG 79-94. Palais des Sports de Pau. Arbitres : MM. Viator, Guedin et Lubienski.
Les périodes : 20-20, 21-22 (mi-temps : 41-42), 9-28 (50-70), 29-24.

PAU-ORTHEZ : 28 paniers sur 52 tirs (53,8%) dont 10 sur 24 à trois points, 13 LF sur 15, 16 rebonds (Strawberry 4) dont 5 offensifs, 15 passes (Strawberry 4), 17 balles perdues, 17 fautes, Lesca (40e’) éliminé.

Thompson 8, Sy 11, Strawberry 16, Morency 7, Nivins 11, puis Lesca 14, Martin 2, Nikolov 8, Sylla 2.

SIG : 35 paniers sur 56 tirs (62,5%) dont 12 sur 21 à trois points, 12 LF sur 14, 23 rebonds (Duport 6) dont 5 offensifs, 19 passes (Diot 6), 15 balles perdues, 20 fautes.

Campbell 6, Diot 17, Thornton 13, Andersen 10, Duport 16, puis Lacombe 4, Toupane 6, Leloup 11, Abromaitis 9.

 

Espoirs

Pau-Orthez – SIG 64-55