Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
Frank 2
Actualités Frank Ntilikina ira à Brooklyn !

Frank Ntilikina ira à Brooklyn !

Sélectionné pour le Jordan Brand Classic à Barcelone, le jeune cadet de la SIG, Frank Ntilikina est revenu de Barcelone ce lundi avec des étoiles dans les yeux, des souvenirs plein la tête et, dans la poche, un billet pour Brooklyn… Il fait partie en effet des 10 meilleurs joueurs européens de sa catégorie. Une performance exceptionnelle pour ce jeune meneur qui associe à un indéniable talent une tête bien faite.

frank3

Une très belle attitude de Frank Ntilikina lors du Jordan Brand Classic à Barcelone.

Au moment où ses amis de l’équipe espoirs s’apprêtaient à affronter Limoges, sur le quai de la gare de Strasbourg, à l’arrivée du TGV qui le ramenait de Paris après un voyage aérien de Barcelone vers la capitale, Frank Ntilikina a été accueilli par sa maman, Jacqueline, très émue, puis par Olivier Weissler, le directeur du Centre de formation qui couve cette authentique pépite. Fatigué, il arborait néanmoins un joli sourire et une légitime fierté. Avant de nous raconter cette expérience unique, vécue depuis vendredi et qui se poursuivra aux Etats-Unis, le mois prochain.

« Des entraînements très intenses »

Lorsqu’il a appris, il y a trois semaines, qu’il était invité au Jordan Brand Classic, un camp réunissant les 40 meilleurs joueurs européens de sa catégorie, il s’est frotté les yeux. « Je n’y croyais pas ! J’y suis allé pour voir le top niveau de ma génération et me confronter aux meilleurs, parce que cela fait progresser et prendre du plaisir sans penser aux 10 places en jeu pour Brooklyn ».

Pendant ces trois jours, c’est un véritable programme de pro qui attendait Frank et ses 38 compagnons, issus de 18 pays et non des moindres (Lituanie, Espagne, Grèce, Turquie, Croatie, Serbie, Russie, etc.). Peu de temps pour visiter la capitale catalane, si ce n’est le Camp Nou des footballeurs – « Génial ce stade immense, avec son musée… » – où certains ont même aperçu Lionel Messi.

« Dès notre arrivée, vendredi, on s’est entraîné, et idem samedi et dimanche. Avec des coaches américains extrêmement exigeants sur les détails, notre capacité à ne pas montrer notre fatigue et à repousser nos limites ». Un exercice qui ne lui faisait pas peur. « Je travaille toujours, je ne m’arrête pas… »

Frank1

Sur le quai de la gare, au retour de Barcelone, Frank Ntilikina a été accueilli par sa maman, Jacqueline.

A l’issue de ces deux journées, ponctuées d’exercices à deux contre deux, ou trois contre trois, les coaches ont retenu 20 joueurs pour disputer un All Stars Game dans le Palau Blaugrana du FC Barcelone ! Une expérience unique avec pom-pom girls et public… Frank Ntilikina s’est ainsi retrouvé avec un meneur serbe, des ailiers grecs, un pivot turc, un Espagnol et le deuxième Français présent à Barcelone, Kevin Cham, le neveu Patrick, ancien joueur de l’équipe de France. « Je le connaissais depuis deux ans, lorsque nous nous étions rencontré au tournoi national des minimes que j’ai disputé avec l’équipe d’Alsace ».

« Je planais à l’annonce de mon nom… »

A l’issue de ce match-exhibition, « que j’ai remporté avec mon équipe alors que nous étions menés de 18 points à la mi-temps », explique Frank, les 10 noms retenus pour aller à Brooklyn ont été égrenés… Parmi eux, celui de Frank et celui de son ami Kevin ! « Je ne m’en suis pas rendu compte, je planais… J’ai tout de suite prévenu mon frère, Brice ». Un frère kinésithérapeute accouru au Rhenus pour soigner la contracture au mollet que Frank a rapporté de Catalogne, à l’issue du traitement infernal subi pendant trois jours…

Epuisé mais heureux, Frank a retrouvé ce lundi soir l’internat du lycée Marc-Bloch qu’il fréquente en classe de seconde comme ses camarades du Centre de formation.

Brillant élève – « C’est la priorité » insiste sa maman –, il sait qu’il lui faudra rattraper les cours qu’il a manqués. Mais il pense déjà à la nouvelle expérience qu’il vivra vers la mi-avril, à New York, dans le Barclay’s Center des Nets de Brooklyn. « Avec les neuf autres cadets sélectionnés, nous affronterons les meilleurs Américains, et les 10 meilleurs du camp organisé en Australie et en Asie ».

_SM_4035r

Les participants au Jordan Brand Classic à Barcelone.

Une aventure fabuleuse pour ce jeune homme à la tête bien faite, qui a débuté à l’âge de cinq ans à St-Joseph Strasbourg où il a évolué jusqu’à la saison dernière. Petit dernier d’une fratrie de quatre enfants, trois garçons et une fille, « mais le plus grand » comme le souligne son frère Brice, Frank a bien sûr des idoles : « Kevin Durant, Kyle Irving et Stephen Curry, mais aussi Axel Toupane, Léo Westermann, Louis Campbell et… Arnaud Imhoff » lâche-t-il dans un grand sourire.

Frank voit déjà plus loin et se projette. « J’espère de belles choses avec la SIG, remporter le titre avec les cadets, apporter de plus en plus de choses aux espoirs et décrocher une place au Trophée du futur ». Et Frank va frapper aussi à la porte de l’équipe de France des cadets qui disputera le championnat d’Europe cet été. « Il devrait participer au Tournoi international de Bellegarde avec l’équipe de France. Pourvu que les dates ne se télescopent pas avec le voyage à Brooklyn », soupire Olivier Weissler, pas peu fier de cette réussite qui rejaillit aussi sur la SIG.

Mais Frank Ntilikina ne cache pas son ambition suprême : « Devenir professionnel ». Et pourquoi pas à Strasbourg ?

Jean-Claude Frey