Basket
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
MATCHES EN MAI AU RHENUS
Nanterre, Orléans, Monaco ... en route vers les playoffs !
basket-proa-limoges-strasbourg_1499529
Actualités La révolte est venue trop tard…

La révolte est venue trop tard…

Plombée par un 18-0 au milieu du premier quart temps, la SIG a couru après le score et est passée tout près de réussir le hold-up à Limoges (80-76). Mais la réaction a été trop tardive et la troisième défaite de suite en championnat, la cinquième toutes compétitions confondues, plonge les Strasbourgeois à égalité avec le huitième. Il va falloir vite relever la tête !

21113

Adrien Moerman (15 pts, 10 rebonds) a pris le match à son compte dans le troisième quart temps.

Cette fois l’entame a été bonne. Cinq tirs ratés du CSP provoqués en grande partie par la présence défensive des Sigmen. Campbell, par deux rebonds autoritaires, Andersen de près, Toupane en contre-attaque et Thornton d’un tir en crochet, avaient lancé l’équipe : 1-6 (3e’). Puis, ce fut… l’avalanche. Un 18-0 en cinq minutes qui compromettait sérieusement l’issue du match. Ni le temps mort de Collet à 11-6, ni l’entrée de Diot, Abromaitis ou Lacombe ne freinaient les Limougeauds. Ils avaient pourtant pris le risque de débuter avec J.K. Edwards qui venait de se faire enlever les points de suture à la main dans l’après-midi (!), mais quand Limoges lança la cavalerie légère, la SIG se trouvait piégée sur les un-contre-un comme le coach alsacien l’avait redouté… Et concédait beaucoup de lancers-francs (10) avant d’en avoir tenté un seul !

Au-delà de cette faillite défensive, c’est la piètre prestation offensive (8 sur 29 dont 1 sur 9 à trois points dans les 15 premières minutes), illustrée par les échecs d’Andersen, qui plombera le premier quart temps des Strasbourgeois.

Trop d’individualisme

Limoges, installée dans sa zone de confiance, se régalait en attaque face à la passivité strasbourgeoise, dominait le rebond sur les quelques tirs manqués. Andersen qui retrouvait des couleurs en attaque, et Thornton, les vétérans, tentaient de sauver la mise mais trop d’imperfections et un excès d’individualisme dans les choix offensifs avaient permis à Limoges, qui gâchait en attaque, de virer en tête au repos (35-26). Pour le moins, la SIG avait manqué l’occasion de revenir dans la partie.

Moerman prend feu

A la reprise, Moerman se gavait au rebond sur le dos de Leloup, contraint de commettre des fautes. A l’opposé, l’ailier fort limougeaud (15 pts, 10 rebonds, 22 d’évaluation) prenait feu à trois points, bien aidé par Acker, Green et Boungou-Colo pendant qu’Edwards enfonçait les intérieurs : 51-34 (26e’). Andersen encore, puis Thornton, Abromaitis et Campbell (17 points en 2e mi-temps), enfin adroit après un désastreux 0 sur 7, trouvaient l’ouverture mais le mal semblait fait : 62-48 (30e’).

Un réveil spectaculaire mais trop tardif

Dans le dernier quart, les Strasbourgeois montraient (enfin) un tout autre visage. Plus agressifs, décidés à se passer enfin la balle, ils faisaient déjouer Limoges et l’adresse retrouvée (6 sur 7 à trois points dans cette dernière période) changeait la donne. Lacombe aux manettes, Campbell décalé en deuxième arrière, Toupane, Abromaitis et Duport se lançaient dans une folle course-poursuite : un 0-9 d’emblée (62-57), puis un retour à 68-66 (36e’) après une belle série de Campbell. Dupraz relançait tour à tour Acker, Petro et Moerman qui signaient leur entrée d’un panier, mais Lacombe entretint l’espoir de deux paniers bonifiés exceptionnels (72-69, 37e’). Hélas, Taurean Green enfilait cinq points de rang, les pertes de balle de la SIG causaient sa perte : 80-76. Le hold-up aurait pu être parfait mais c’est Limoges qui prenait seul les commandes de la ProA. Pour la première fois depuis novembre 1996. La SIG devra, cette fois encore, méditer ce passage à vide désastreux et retrouver de la constance pour espérer accrocher les play-offs. Contre Le Havre, samedi, il y aura urgence.

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

CSP LIMOGES – SIG 80-76. Palais des Sports de Beaublanc. 6 000 spectateurs. Arbitres : MM. Hosselet, Rosso et Vansteene.

Les périodes : 21-10, 14-16 (35-26), 27-22 (62-48), 18-28.

LIMOGES : 26 paniers sur 55 tirs (47%) dont 9 sur 18 à trois points, 19 LF sur 23, 34 rebonds (Moerman 10) dont 6 offensifs, 17 passes (Green 6), 9 balles perdues, 18 fautes.

Green 15, Acker 17, Boungou-Colo 12, Moerman 15, Edwards 5, puis Gomis 2, Curier 3, Reynolds 3, Petro 8.

SIG : 28 paniers sur 63 tirs (44,4%) dont 12 sur 28 à trois points, 8 LF sur 10, 28 rebonds (Andersen 6) dont 6 offensifs, 22 passes (Campbell 7), 9 balles perdues, 22 fautes.

Campbell 17, Thornton 10, Toupane 4, Leloup, Andersen 15, puis Diot 3, Lacombe 9, Abromaitis 12, Duport 6.

 

Espoirs

Limoges – SIG      66-89