Basket
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
LES PLAYOFFS AU RHENUS
SIG Strasbourg - Pau-Lacq-Orthez lundi 22 mai à 20h30
basket-pro-a-csp-limoges-le-mans_1519003
Actualités Le Mans rejoint Limoges et la SIG

Le Mans rejoint Limoges et la SIG

Les choses se précisent en ProA. Le Mans a surpris Nancy et Nanterre submergée par une SIG exceptionnelle a peut-être perdu ses dernières illusions. Les huit places en play-offs se disputeront-elles entre les neuf premiers ? Rien n’est moins sûr quand on a vu Limoges et Villeurbanne passer par un trou de souris pour se défaire de Gravelines et d’Antibes ou encore Chalon laminé au Havre…

UN 0-18 QUI FAIT MAL. – Longtemps Nancy a tenu son rang : 20-13, 35-27. Mais le 0-18 concédé au Mans, pourtant sans Duggins, dans le 3e quart a totalement relancé Wood (21 pts), Kahudi (9 rebonds, 19 d’évaluation) et les Manceaux : 37-45. Mais un 9-0 initié par Sene et Grant a changé la donne. Dans le final, Eito (11 pts en deuxième mi-temps) et Le Mans ont été plus solides (62-68). Seuls Harris (11 pts) et Nichols (10 pts mais à 4 sur 17 et -6 d’éval !) de surcroît maladroit dans les lancers francs décisifs, ont dépassé la dizaine. Trop peu pour Nancy désormais en danger…

FESTIVAL DE MALADRESSE. – Trente-cinq minutes durant, Limoges et Beaublanc ont tremblé ! Gravelines, auteur d’un deuxième quart solide (8-21) en dépit d’une adresse défaillante (29,9% sur le match), menait encore 45-50 grâce à Mbaye (13 pts) et Camara (14 rebonds). Le 14-2 final initié par Boungou-Colo (25 pts, 26 d’évaluation), l’abattage de Moerman (14 pt, 21 d’éval) et la défense de Gomis et J.K. Edwards ont sauvé le leader (61-54), lui aussi en panne d’adresse (33,3% avec un faible 5 sur 22 derrière l’arc).

DIJON N’Y ARRIVE PAS. – Septième défaite de suite pour Dijon loin de ses bases (76-60). Dominée physiquement, la JDA a perdu pied dans le 3e quart (23-15). Deux chiffres : 3 sur 19 à trois points (15,8%) et 12 lancers tentés contre 26. Orléans n’a pas brillé (13 LF sur 26 !) mais a pu compter sur Terence Dials (22 pts à 9 sur 11 dont 18 en première période) alors qu’en face Andre Harris (12 pts) n’a rien pu faire.

PARIS CRAQUE. – Sur une bonne dynamique, Paris a lâché prise à Cholet (68-64) qui n’avait pourtant plus rien à gagner et qui s’était séparé de Lamine Kante et de Torey Martin. Dans un final serré et après de très nombreuses égalités, Lamayn Wilson (17 pts) et Justin Burrell (8 rebonds, 16 d’évaluation) ont surpris Schilb (21 pts, 26 d’éval) et les Parisiens dont le 4 sur 22 (18%) à trois points fut fatal. Alors qu’ils avaient dominé le rebond (42-32) et l’évaluation globale (77 à 75).

L’ASVEL SUR LE FIL. – Antibes ne renonce pas dans la lutte au maintien mais n’est guère récompensé de ses efforts. A 59-67 (30e’), les Azuréens et Will Solomon (18 pts) pouvaient y croire. Le 19-28 du 3e quart temps était hélas annihilé par un 12-0 villeurbannais. Jackson (18 pts), Sy (16 à 7 sur 9) et Nsonwu (11 rebonds, 17 d’évaluation) dont le retour en forme est spectaculaire, s’étaient réveillés. Avant de s’imposer en prolongation, marquée par un tristounet 2 à 1 : 73-72 !

ROANNE N’A PAS ABDIQUÉ. – Roanne non plus n’a pas renoncé à rester en ProA. Et Nanterre pourrait l’apprendre à ses dépens dès samedi. Auteurs d’un match valeureux à Pau, les Roannais ont eu le mérite de revenir de 43-30 (mi-temps) à 77 partout. Ils pensaient même avoir gagné mais le pied de Sangaré mordait la ligne à trois points ! Et en prolongation, Strawberry (33 pts dont 5 sur 10 à trois points) a enfoncé le clou : 86-80. Amagou (24 pts) et ses équipiers se battront jusqu’au bout.

LE HAVRE HUMILIE CHALON. – Le Havre en revanche est sur la bonne voie. Son succès sans équivoque sur Chalon (86-69), plié dès le premier quart (28-10), et la surprenante domination de sa raquette (Minnerath, 15 pts à 6 sur 8, Brown, 12 pts et Fofana, 9 pts, 17 d’évaluation) ne font pas l’affaire de l’Elan. Si Walker (14 pts, 14 d’éval) et Capela (11 rebonds) ont fait le job, Slaughter (4 pts, 3 d’évaluation) est passé au travers…

OMNIPRÉSENTE. – La SIG est désormais omniprésente dans les statistiques globales de la LNB. Deuxième attaque avec 78,58 pts après quatre sorties exceptionnelles, deuxième à l’évaluation (94,73), première à l’adresse à deux points (55,16%) et à l’adresse totale (49,51%), aux lancers-francs (81,47%) et aux passes décisives (19,73), elle est aussi passée au 2e rang dans l’adresse à trois points (38,36%) derrière son prochain adversaire, Orléans !

J.C.F.