Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
RD2
Actualités Nanterre-SIG vu par l’homme en forme : Romain Duport

Nanterre-SIG vu par l’homme en forme : Romain Duport

Romain Duport est l’un des hommes en forme de la SIG, qui retrouve des couleurs en même temps que la tête de la ProA. Il est l’auteur de prestations offensives de haut-vol depuis trois matches avec une adresse hors norme de 87,5% (!) sur cette même période. Certain dirons qu’il marche sur l’eau, d’autres qu’il est touché par la grâce, lui, humblement, préfère se concentrer sur ses erreurs passées pour ne plus les reproduire. Les erreurs passées justement, le match à venir face à Nanterre, en rappel certaines de juin dernier... À trois jours d’un match décisif pour les deux équipes, le pivot de la SIG se confie sur sa montée en puissance et, plus largement, sur celle de l’équipe.

 

RD

Romain Duport espère poursuivre la bonne série de la SIG lundi à Nanterre.

F.T : D’un point de vue personnel, tu fais une très bonne saison, et, depuis trois matches, tu joues même à un niveau vraiment impressionnant, notamment en attaque. A quoi attribues-tu cette montée en puissance ?

R.D : J’ai mis du temps à revenir après les matches de préparation car j’avais eu beaucoup de temps de jeu et je n’étais pas habitué à cela. Mon corps n’était pas habitué non plus, et j’ai donc mis du temps à m’en remettre. Il m’a fallu au moins deux mois pour revenir au niveau. Après le départ d’Alexis, j’ai eu de nouveau beaucoup de temps de jeu, comme jamais je n’en  avais eu dans ma carrière. Cela change tout ! Depuis, j’essaie de faire du mieux possible en attaque avec, il est vrai, beaucoup de réussite ces dernières semaines. Par contre, en défense, j’ai encore beaucoup de boulot. J’ai vu la vidéo du match contre Nancy, j’ai fais pas mal d’erreurs et il faut vraiment que je travaille sur ça. En play-offs, ce sera encore plus important car, les victoires passeront par la défense avant tout.

F.T : Cette année, tu auras eu comme opposition à l’entrainement Alexis puis David. Peu de joueurs peuvent se targuer d’avoir eu une telle adversité pour progresser. Implicitement, cela doit être aussi mis en corrélation avec tes performances, non ?

R.D : C’est clair que s’entrainer au côté de joueurs comme eux est une vraie chance. Alexis avait connu la NBA, et avec Strasbourg, il a dominé le championnat la saison dernière, l’Europe cette saison. Donc c’était clairement bénéfique pour moi. J’ai énormément appris. Jouer avec un tel joueur permet de se dépasser encore plus à l’entrainement pour essayer de le contrer. Après, David est arrivé. David, c’est encore autre chose (sourire)… C’est un joueur comme on n’en a jamais vu en France ! Il a un CV impressionnant… Plus de 20 titres, c’est énorme ! Il a une science du basket qui est vraiment impressionnante. Il connait beaucoup de choses sur les placements, que ce soit en attaque ou en défense. Il a une expérience énorme. Donc c’est certain que j’ai énormément appris au contact des deux joueurs.

F.T : À quoi peut-on attribuer le renouveau de l’équipe depuis trois matches ?

R.D : Nous avons plus de temps pour préparer les matches. C’est ce qui nous a manqué lorsque nous jouions la coupe d’Europe. Nous n’avions la possibilité de nous entrainer qu’une, voire deux journées entre chaque match. Forcément nous n’étions pas tous à 100% tout le temps. La fatigue des matches, plus la fatigue liée aux voyages cela pèse… Nous ne sommes pas des surhommes. On voit bien que Nanterre est en difficulté aussi. Même si nous sommes déçus d’avoir perdu en coupe d’Europe, cela nous a été bénéfique. Le travail commence à payer, depuis la victoire contre Le Havre. Nous avons eu, auparavant, un mois difficile sans beaucoup de victoires. Nous n’avons, malgré tout, jamais douté et nous avons continué à nous entraîner dur et c’est maintenant que cela porte ses fruits. Mais, nous avons encore beaucoup de boulot en attaque et en défense pour pallier nos faiblesses.

F.T : Le championnat est d’une densité rare cette année, et la lutte pour les play-offs plus serrée que jamais. Quel est ton sentiment sur le championnat cette saison ?

R.D : Ça fait longtemps qu’on n’avait pas vu un championnat aussi serré. Je pense que c’est dû aussi au fait que, les masses salariales sont de plus en plus proches, mis à part peut-être nous, qui étions un peu au-dessus. Mais, il est clair que tout le monde peut battre tout le monde. Si on prend l’exemple de Roanne, on voit qu’ils réussissent de nouveau à gagner alors que beaucoup de personnes ne pensaient pas qu’ils en seraient capables. Il faut faire attention à toutes les équipes. Nous les jouons aussi bientôt, chez nous, et il faudra faire attention à ne pas tomber dans le piège, de plonger dans un sentiment de relâchement, même inconsciemment, pour ne pas répéter les erreurs de l’année dernière qui nous avaient couté des victoires importantes à la maison. Dans un championnat aussi dense, nous ne pouvons pas nous permettre de commettre ce genre d’erreurs pour espérer aller en play-offs, et plus encore durant les play-offs !

F.T : Lundi, vous vous déplacez chez un adversaire que tu connais bien, Nanterre. La SIG reste sur quatre défaites consécutives face à eux. Est-ce qu’il y a un sentiment de revanche pour des joueurs comme toi, Louis ou Axel ?

R.D : Après avoir gagné contre Nancy, Nanterre est encore un plus gros test. Bien sûr, nous avons toujours dans un coin de notre tête le fait qu’ils nous ont battus l’année dernière en finale. C’est un peu comme notre bête noire. Nous avions Nancy comme bête noire mais, nous les avons battus deux fois consécutivement donc j’espère que nous allons faire la même chose face à Nanterre.

F.T : Les deux équipes seront dans l’obligation de gagner. Plus qu’un remake de la finale de l’an passé, c’est un véritable match à enjeu qui se profile.

R.D : C’est clair que pour eux, ce match sera l’une de leur dernière chance d’accrocher le top 8. En perdant, ils seraient sans doute à deux victoires de la huitième place ce qui serait presque rédhibitoire. Par contre, s’ils gagnent, ils reviennent à une victoire de nous, et tout serait relancé pour eux.

F.T : Quelles seront, selon toi, les clés de ce match?

R.D: Ce sera un très, très gros match. Ce sera très physique à l’intérieur. À l’extérieur, ils ont de grands joueurs. On les connait, on les a vus jouer en Euroleague. Ils sont complets à tous les postes. C’est évident que la victoire dans ce match passera par la défense… Surtout contre Nanterre qui peut shooter de n’importe où, ou presque! Il n’y a que les postes 5 qui ne tirent pas à l’extérieur. DeShaun Thomas est peut-être le poste 4 le plus adroit du championnat, donc, en plus de leurs « petits », ça en fait beaucoup à surveiller. C’est certain que si nous défendons mal, nous allons prendre une volée. À nous d’être sérieux !

Propos recueillis par Franklin Tellier