Basket
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
MATCHES EN MAI AU RHENUS
Nanterre, Orléans, Monaco ... en route vers les playoffs !
Boungou
Actualités ProA : la situation se décante

ProA : la situation se décante

 

Si les victoires de Chalon à Orléans et de Nanterre contre Dijon ne clarifient pas la situation autour de la 8e place, les succès de Limoges et du Mans leur ont permis de s’assurer une place en quarts de finale avec la SIG. Les deux dernières journées décideront du reste…

NANCY HÉROÏQUE. – Privé de Randal Falker, blessé, Nancy a livré un formidable combat pour venir à bout de Paris (66-59). Si le premier quart fut offensif, marqué par les 11 points de Nichols et les 13 d’Albicy (22-20), la suite ressemblera à un combat de gladiateurs… Flo Pietrus (17 pts, 8 rebonds, 10 fautes provoquées, 24 d’évaluation) a compensé l’absence de son compère Falker pour ramener le SLUC, mené 35-45 en tout début de 2e mi-temps, à 48-47 avant de faire l’écart en toute fin de partie. Outre Nichols, Harris et Banks ont été précieux, alors qu’à Paris, Maleye D’Doye (16 pts, 13 d’évaluation) a été bien seul. Les 20 points inscrits en seconde mi-temps et l’évaluation cumulée du trio Schilb (0 sur 6 aux tirs), Ewing, Touré, en l’occurrence -1, expliquent en partie le résultat final. Seule consolation : le PL a conservé le panier-average peut-être décisif au moment du décompte final.

steed-tchicamboud-qui-prend-le-dessus-sur-aldo-curti-a-livre-sa-meilleure-reponse-photo-maxppp

Steed Tchicamboud a mené son équipe au succès contre Orléans et Aldo Curti. (Photo JSL)

SUSPENSE. – Le choc entre Orléans et Chalon n’a pas manqué de sel. Toujours indécis, avec un écart maximum de six points (31-25) pour les uns, cinq pour les autres (60-65), il a fini en… prolongation ! Dans l’extra-time, Chalon a fait la différence grâce à Tchicamboud (22 pts), critiqué dans la semaine après des mouvements en coulisses, bien aidé par Slaughter (20 pts mais à 5 sur 17) et Capela (14 rebonds, 22 d’évaluation), véritable intimidateur sous le cercle. Orléans, malgré six joueurs à 11 points et plus, dont McAlarney (17 pts) et David Noël (14 pts, 16 d’éval) qui avait arraché la prolongation à l’ultime dixième d’un dunk rageur (88-88), on a payé cher la maladresse de Darnell Harris (9 pts à 4 sur 12) et surtout l’incurie aux lancers-francs (19 sur 29) qui fait de l’OLB la lanterne rouge de ProA dans l’exercice (68%) !

INEDIT. – Il est rare qu’une équipe perde une rencontre avec 100 d’évaluation. Si Chalon et Orléans ont obtenu 107 chacun, avec une prolongation il est vrai, Antibes a cédé à Limoges (99-93) malgré cette belle note collective. Il est vrai que porté par Nobel Boungou-Colo (42 d’évaluation avec 36 pts à 11 sur 14, 5 rebonds et 10 fautes provoquées), le CSP a totalisé 116 d’évaluation. Acker (21 pts à 7 sur 11) et Moerman (9 rebonds) ont pris une belle part au succès. Antibes, relégué en ProB, a pu compter sur Bryan-Amaning (23 pts, 30 d’évaluation) et Solomon (22 pts à 8 sur 13) mais ce fut insuffisant. Pourtant, les Antibois ont fait jeu égal aux passes (19 à 21), mais ont cédé aux rebonds (22-35). La performance de Boungou-Colo (42) est la meilleure en ProA depuis trois ans !

ASVEL : UN PAS DÉCISIF ? – En s’imposant facilement contre Cholet (97-78) privé de Goods (fissure de la rotule) jusqu’à la fin de saison, et après avoir fait l’écart dès le premier quart (28-14), Villeurbanne a fait un pas décisif vers les play-offs. Avec la venue de Limoges et un court déplacement à Roanne sans doute déjà condamné, les « verts » peuvent voir venir. Amary Sy (21 pts, 7 rebonds, 32 d’évaluation), Edwin Jackson (20 pts, 6 passes) et Keselj (16 pts à 4 sur 6 à trois points) ont été les fers de lance villeurbannais, Jackson, Machado et Wright totalisant par ailleurs 18 passes à eux trois. John Cox (24 pts dont 4 sur 7 à trois points) était bien seul, côté choletais…

NANTERRE S’ACCROCHE. – Le succès était impératif, Nanterre l’a fait (77-68) et Dijon a concédé sa 11e défaite à l’extérieur en 14 matches, la 8e de suite. Riley (14 pts, 8 rebonds) a été bien tenu par ses anciens équipiers Judith et Nzeulie, tout comme Dobbins (14 d’évaluation). Dijon n’a délivré que huit passes alors que la JSF a pu compter sur Lighty (13 pts), Jaiteh (7 rebonds) et Passave-Ducteil (18 d’éval) pour revenir à un point du Top 8. Tout se jouera à… Gravelines, sans doute revanchard, et contre Chalon.

LE MANS SE REPREND. – Surpris par Le Havre, Le Mans a effacé sa bévue en s’imposant à Pau (75-85) mettant fin aux espoirs de play-offs des Béarnais. Avec un trio composé de Wood (23 pts à 61,5%) retrouvé, Terry (19 pts) et Duggins (16), les hommes de J.D. Jackson avaient déjà fait la différence à la pause (29-37), malgré Strawberry (16 pts) et Nivins (15 pts, 12 rebonds, 26 d’évaluation), deux joueurs que l’Elan souhaite garder dans son effectif.

LE HAVRE DOIT ATTENDRE. – Tout était prêt pour permettre au Havre de fêter son maintien avant l’heure. Sauf… les joueurs ! Surpris dès le début par Gravelines (14-25), les Havrais et leur faible 37% aux tirs n’ont pas pu se sortir du guêpier. Banks (15 pts, 8 rebonds, 18 d’évaluation) a surnagé mais les Maritimes ont profité du retour de Holland (19 pts) et de la forme de Diabaté (20 d’évaluation) pour s’imposer facilement : 69-81. Désormais libéré, le BCM jouera les arbitres contre Nanterre et… à Strasbourg !

« BOOTSY » TROISIEME, ANDERSEN LE PLUS ADROIT. – En se loupant contre Chalon (1 sur 7), Darnell Harris a cédé sa place de joueur le plus adroit à trois points à… son équipier McAlarney (47,93% contre 47,73). A la troisième place, un certain « Bootsy » Thornton (45,76%) pointe le bout du nez. Le plus adroit dans cet exercice reste David Andersen (64,5%) mais l’Australien de la SIG n’a disputé que 12 matches et ne peut pas figurer dans les statistiques…

DIOT, DAUPHIN D’ALBICY. – Grâce à sa belle série (plus de 10 passes en moyenne lors des quatre derniers matches), Antoine Diot occupe la deuxième place des meneurs avec 5,29 de moyenne derrière son ancien coéquipier parisien Andrew Albicy (7,18). Louis Campbell pointe au huitième rang.

TOPS. – La SIG occupe la première place au classement de la ProA, le plus important bien sûr. Mais elle pointe aussi en tête de toute une série de statistiques : l’adresse à deux points avec 54,59%, aux lancers-francs (81,80%), aux tirs (49,14%) et aux passes décisives (19,86). L’arrivée de Thornton et Andersen a permis une formidable remontée à trois points (deuxième avec 38,56% juste derrière Orléans !). La SIG est également 2e  attaque (78,32 pts) et 2e à l’évaluation (94,79). C’est un peu moins bien en défense (6e avec 73,4 pts) et au rebond (8e) mais essentiellement en raison des performances en adresse – la SIG est 15e au rebond offensif –, et aux balles perdues (15e avec 14,25) malgré les évidents progrès des dernières sorties (11,5 sur les quatre dernières sorties).

J.C.F.