Basket
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
MATCHES EN MAI AU RHENUS
Nanterre, Orléans, Monaco ... en route vers les playoffs !
espoir-groupe-1024x682
Actualités Trophée Coupe de France : Calais pour les espoirs de la SIG

Trophée Coupe de France : Calais pour les espoirs de la SIG

Les espoirs de la SIG, toujours en course pour la qualification au Trophée du Futur, connaissent aussi depuis peu leur adversaire en ¼ de finale du Trophée Coupe de France. Les protégées de Lauriance Dolt affronteront le 12 avril à Berck, leur quatrième adversaire de Nationale 2 avec Calais. S’ils s’imposaient, ils affronteront le lendemain, place de finaliste en jeu, le vainqueur de Gravelines espoirs – Alfortville (N3).

Voilà quelques saisons que la formule a fait ses preuves : pour désigner les équipes finalistes du Trophée Coupe de France, la fédération organise des « plateaux » de quatre équipes qui se disputent deux quarts de finale et, le lendemain, une demi-finale. Des matches couperets qui ne manquent pas de sel.

Auteurs d’un parcours remarquable, les espoirs de la SIG ont été versés par le tirage au sort dans le groupe de Berck. Ils pourront suivre, samedi prochain, 12 avril, le premier quart entre les espoirs de Gravelines et l’équipe de N3 d’Alfortville pour lequel les jeunes Nordistes seront largement favoris. Le match de championnat espoirs contre Orléans, prévu à la même date, a été reporté.

En cas de victoire, Arnaud Imhoff et ses coéquipiers tenteraient le lendemain de s’appuyer sur les 7 points de bonus dont ils bénéficieraient pour se défaire de Calais, 6e de la poule C de N2 avec 13 victoires et 10 défaites pour jouer leur place en finale le lendemain. Un pari dans leurs cordes puisqu’ils ont déjà dominé trois équipes du même niveau, Schiltigheim, Kaysersberg et surtout Epinal chez lui, dans les mêmes conditions.

Un choc contre les espoirs gravelinois serait particulièrement difficile, les jeunes du BCM caracolant en tête du championnat espoirs pour n’avoir connu qu’une seule défaite en 25 rencontres, à Villeurbanne tout récemment (79-71), lors de la 24e journée. En saison régulière, la SIG a cédé à domicile lors du tout premier match, fin septembre, alors qu’elle n’était pas encore prête (44-56) puis dans le Nord, en décembre (69-55).

La troisième fois serait-elle la bonne pour la SIG afin de voir Paris ? On l’espère même s’il faudra d’abord franchir l’obstacle calaisien…