Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
dijon
Actualités Dijon crée la sensation

Dijon crée la sensation

Si la logique de la saison régulière a été respectée à Strasbourg, Limoges et Nancy, Dijon a surpris en s’imposant au Mans ! Et lorsqu’on sait les performances des Bourguignons chez eux, la première surprise pourrait bien tomber dès jeudi…

Dijon attendait depuis décembre !

C’était le 14 décembre au Havre (55-59). Depuis, la JDA Dijon avait accumulé neuf défaites à l’extérieur en saison régulière et on ne lui donnait guère de chances dans sa série contre Le Mans. Mais la magie des play-offs a encore frappé. Le Mans était bien parti (16-8, 20-16) avant de connaître un coup d’arrêt exploité par ce diable de Riley (31 points). Un 0-9 pour prendre le large, virer en tête à la mi-temps (27-37), pousser à 29-41 avant de subir les assauts de Wood à trois points (11 pts dans le 3e quart) : 51-49.

dijon

Duggins tente de passer mais c'est Riley et Dijon qui ont fait la bonne affaire...

Les Manceaux pensaient avoir fait le plus dur mais dans un final haletant (68-68, 38e’), Dijon ne tremblait pas sur la ligne, contrairement aux Sarthois : 75-80 !

LE MANS – DIJON 75-80. Arbitres : MM. Viator, Mateus, Canet.

Les périodes : 20-21, 7-16 (mi-temps : 27-37), 24-12 (51-49), 24-31.

LE MANS : 27 paniers sur 57 tirs (47,4%) dont 10 sur 21 à trois points, 11 LF sur 15, 29 rebonds (Kahudi 10) dont 4 offensifs, 14 passes (Duggins 4), 11 balles perdues, 23 fautes, Sy et Issa éliminés.

Wood 24, Kahudi 14, Sy 3, Terry, Batista 16, puis Eito 3, Duggins 12, Mendy, Issa 1, Koffi 2.

DIJON : 26 paniers sur 64 tirs (40,6%) dont 8 sur 18 à trois points, 20 LF sur 22, 32 rebonds (Dobbins 10) dont 10 offensifs, 11 passes (Campbell 5), 7 balles perdues, 18 fautes.

Campbell 8, Dobbins 12, Riley 31, Harris 17, Moss 4, puis Mutuale 2, Mendy 2, Traoré 2, Prenom 2.

Nancy se fait peur

Pas vraiment traumatisé par la défaite en Coupe de France contre Nanterre, Nancy a abordé son quart par le bon bout malgré le bon début parisien : 12-13, puis 23-15. Le PL, tétanisé en attaque, était en panne d’adresse (31,7% au total, 1 sur 18 à trois points à la 30e’), mais malgré Harris (16 pts avant la pause) se remettait d’un débours de 12 points à la pause (36-24) pour se rapprocher à trois points dans le final : 64-61. Nancy piétinait à l’image du duo Falker-Pietrus (3 points seulement) mais une très mauvaise gestion des dernières attaques parisiennes et un Clevin Hannah intenable (26 pts, son record de la saison), empêchait les joueurs de Beugnot de réussir le hold-up : 70-61.

NANCY – PARIS-LEVALLOIS 70-61. Arbitres : MM. Bardera, Antiphon, Thepenier.

Les périodes : 17-15, 19-9 (mi-temps : 36-24), 14-15 (50-39), 20-22.

NANCY : 22 paniers sur 53 tirs (41,5%) dont 9 sur 24 à trois points, 17 LF sur 24, 37 rebonds (Falker 11) dont 8 offensifs, 10 passes (Hannah et Falker 3), 14 balles perdues, 23 fautes.

Hannah 26, Pope 10, Nichols 2, Pietrus 3, Falker 1, puis Banks 5, Sene 4, Grant, Harris 18, Mipoka 1, Zianveni.

PARIS-LEVALLOIS : 20 paniers sur 63 tirs (31,7%) dont 5 sur 26 à trois points, 16 LF sur 26, 35 rebonds (Albicy 7) dont 11 offensifs, 10 passes (Albicy 4), 8 balles perdues, 23 fautes.

Albicy 11, Sane 10, Schilb 12, Ndoye, Anagonye 5, puis Ewing 8, Labeyrie, Lang, Toure 2, Oniangue 2, Brown 13.

Limoges ’’atomise’’ Villeurbanne

Bercé par une belle euphorie et aidé par l’apathie des Villeurbannais, le CSP n’a pas mis très longtemps à prendre le large. Et au début du deuxième quart, l’affaire était entendue : 9-29. Reynolds (18 pts avec 6 sur 8 à trois points), Boungou-Colo (18 pts), Moerman (14 pts, 9 rebonds), Green (13 pts) et Acker (13 pts et 7 passes) n’ont laissé aucune chance à l’ASVEL, où Jackson et Sy ont été totalement muselés. La démonstration ne s’arrêtera qu’au coup de sifflet final, l’écart atteignant 38 points à quelques minutes de la fin… Mais attention, avec la formule des play-offs, rien n’est perdu pour les Villeurbannais !

LIMOGES – VILLEURBANNE 92-56. Arbitres : MM. Chambon, Jeanneau, Mortz.

Les périodes : 26-14, 23-13 (mi-temps : 49-27), 22-11 (71-38), 21-18.

LIMOGES : 39 paniers sur 68 tirs (57,4%) dont 13 sur 26 à trois points, 1 LF sur 2, 31 rebonds (Moerman 9) dont 5 offensifs, 19 passes (Acker 7), 8 balles perdues, 19 fautes.

Gomis 6, Acker 13, Boungou-Colo 18, Moerman 14, Zerbo 4, puis Green 13, Reynolds 18, Ortega, Rigot, Curier 2, Petro 2, Edwards 2.

VILLEURBANNE : 19 paniers sur 60 tirs (31,7%) dont 2 sur 20 à trois points, 16 LF sur 19, 31 rebonds (Abercrombie 7) dont 10 offensifs, 17 passes (Machado et Joseph 3), 14 balles perdues, 11 fautes.

Wright 4, Jackson 9, Sy 5, Keselj 4, Nsonwu-Amadi 10, puis Machado, Larrouquis 5, Abercrombie 9, Joseph 4, Chassang 6.