Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
flag_Graveline
Actualités SIG : CAP SUR LA PREMIÈRE PLACE…

SIG : CAP SUR LA PREMIÈRE PLACE…

La SIG boucle ce lundi à 19h contre Gravelines, une saison qui pourrait déjà être la plus belle de son histoire. Première au coup d’envoi, elle fera tout pour gagner et espère pouvoir compter sur un succès de Limoges contre Paris pour conserver cette pole position. La meilleure façon d’aborder des play-offs plus ouverts que jamais.

Campbell

Louis Campbell retrouvera Solo Diabaté sur sa route ce lundi.

C’est une équation à plusieurs inconnues. Comme l’ensemble de la saison de ProA, cette dernière journée sera encore pleine de mystères… A un horaire inhabituel (19h pour la totalité des rencontres), on lancera les 40 dernières minutes de la saison régulière pour désigner celui qui terminera premier, mais aussi le dernier qualifié pour les quarts. Enfin, on saura sur le coup de 21h seulement les oppositions en quarts de finale et qui bénéficiera de l’avantage du terrain jusqu’à la finale !

Cinq ans sans succès au Rhenus contre Gravelines…

Pour la SIG qui améliorera déjà sa performance de la saison passée en nombre de victoires (19 ou 20 contre 18), la première place reste un enjeu certes symbolique mais valorisant. « Terminer au premier rang, cela a une vraie signification après sept mois de compétition. D’autant que cela n’est jamais arrivé dans l’histoire du club », se réjouit Vincent Collet. « D’abord, il faut essayer de gagner contre Gravelines pour être sûrs d’être dans les deux premiers et puis ensuite on verra à quelle place on se retrouve car nous ne sommes plus maîtres de notre destin… »

Battus à Dijon, les SIGmen ont vu Le Mans et Limoges revenir sur eux. L’égalité à trois leur reste favorable mais pour rester premiers, il faudra, outre un succès sur le BCM, que Limoges s’impose contre Paris… Première étape, dont elle garde la maîtrise : finir sur un succès alors qu’on a forcément du mal à mesurer le degré de motivation d’une équipe adverse qui n’a plus rien à gagner. « Ils ont tout de même gagné trois fois de suite, ce qui ne leur était jamais arrivé cette saison. Contre Cholet puis au Havre qui jouait son maintien, enfin contre Nanterre avec 90 points de moyenne sur ces rencontres ! », prévient Collet. « Il faudra donc être sérieux, monter d’un cran dans l’intensité défensive par rapport au match de Dijon où nous avons été très permissifs ».

Si le nouveau profil de la SIG est parfaitement séduisant par son jeu offensif bien léché et efficace – 84 points de moyenne sur les huit derniers matches –, l’entraîneur strasbourgeois sait que le niveau doit monter en défense : « Ce qu’on propose par séquences en défense est insuffisant pour être champion… » Le manque de dureté, en particulier dans le jeu intérieur, pourrait coûter cher. Et lors des dix dernières rencontres, la SIG a encaissé 77,3 pts en moyenne, incontestablement trop. « La claque reçue à Dijon a été salvatrice. On a très bien travaillé cette semaine. Difficile de savoir si cela se verra dès ce lundi, mais nous nous préparons au mieux à des quarts à très forte pression… » , ajoute Vincent Collet.

L’occasion est belle de corriger le tir dès ce lundi, contre un BCM Gravelines qui n’a plus perdu au Rhenus depuis le 9 janvier 2009, soit plus de cinq ans ! Et on ne pourra pas prendre en référence le succès de l’aller (67-72), au retour de Kaunas, parce que Diot d’un côté, Mbaye, Bokolo et Diawara de l’autre étaient absents, que Gray, Thornton et Andersen n’étaient pas arrivés, alors que McGhee chez les Nordistes, Ajinça, Murphy et Greer côté alsacien, ne sont plus dans les effectifs…

Pour que l’histoire soit vraiment belle, on pourra bien sûr compter sur l’envie des Strasbourgeois, sur le terrain et dans le public qui ne voudra pas manquer ce rendez-vous avec l’Histoire.

Jean-Claude Frey

Trophées LNB : quatre nominés de la SIG

La LNB remettra vendredi soir à l’Elysées Biarritz à Paris les trophées de la saison. Tous les classements au-delà de la troisième place sont connus mais le suspense reste entier quant aux lauréats et à l’ordre des podiums.

La SIG compte pas moins de quatre nominés pour les trophées. Antoine Diot (SIG), Nobel Boungou-Colo (Limoges) et Edwin Jackson (ASVEL) seront départagés par les capitaines, les coaches et un jury de journalistes spécialisés pour le titre de MVP français. Romain Duport, lui, a décroché une très belle 8e place avec 16 pts, juste derrière Florent Pietrus. Pour le trophée du MVP étranger, Randal Falker (Nancy), A.J. Slaughter (Chalon) et DaShaun  Wood (Le Mans) sont en compétition.

Au titre de la meilleure progression, Boungou-Colo, Capela et Duport sont nominés, juste devant Axel Toupane (17 pts), Paul Lacombe pointant à la 10e place (8 pts). Chez les défenseurs, Dobbins, Falker et Pietrus seront sur le podium, mais dans quel ordre ? Toupane est 5e avec 29 points. Enfin, chez les coaches, Vincent Collet est nominé en ProA au côté de Jean-Louis Borg (Dijon) et d’Alain Weisz (Nancy). Pour les Centres de formation, le trophée ira à Christian Corderas (Antibes), Julien Mahé (Gravelines) ou… Lauriane Dolt (SIG). Une belle récompense pour une saison très accomplie.