Antoine Diot reste à la SIG

SIG-Chalon-Playoffs12053

Il avait jusqu’à minuit, ce lundi soir, pour activer la clause de son contrat : quitter Strasbourg pour un club d’Euroleague. Mais Antoine Diot, MVP de la saison écoulée en ProA, a prévenu le club dès hier qu’il honorerait son contrat avec les « rouge et blanc » la saison prochaine. Une excellente nouvelle pour le staff alsacien et les supporters de la SIG.

Antoine Diot sera encore le chef de file de la SIG la saison prochaine.
Antoine Diot sera encore le chef de file de la SIG la saison prochaine.

Lorsqu’il avait signé, il y a un an tout juste, pour deux saisons à Strasbourg, la doublure de Tony Parker en équipe de France avait beaucoup d’ambitions. Il savait qu’il jouerait l’Euroleague avec la SIG dès son arrivée mais il voulait aussi décrocher le titre et poursuivre en EL la saison suivante. Il avait donc demandé, en cas d’échec strasbourgeois, de bénéficier d’une clause de sortie en faveur d’un club qualifié pour la plus prestigieuses des compétitions européennes. Cette clause expirait au 30 juin. En contrepartie, la SIG avait demandé une indemnité de transfert.

54 matches officiels cette saison 

Depuis la défaite en finale contre le CSP Limoges, la SIG savait qu’elle risquait de perdre un élément majeur de son cinq. Et attendait impatiemment l’échéance d’aujourd’hui. Sur les réseaux sociaux et les sites spécialisés, plusieurs pistes avaient été évoquées, mais aucune n’aura abouti. Antoine Diot, contrarié en début de saison par la blessure ramenée de Slovénie – une entorse de la cheville lors de la finale de l’Euro – n’avait repris la compétition que lors de la quatrième rencontre de ProA. A nouveau touché à Kaunas, il a manqué le rendez-vous contre le Real Madrid au Rhenus, puis deux matches capitaux de play-offs contre Nancy, avant cette finale perdue face à Limoges où il n’a sans doute pas pu donner la pleine mesure de son talent. Auparavant, il avait largement contribué à la belle série du printemps (neuf victoires en dix matches) et décroché le titre de MVP français de ProA après avoir disputé le All Star Game lors de la trêve de Noël.

Antoine Diot a finalement pris la sage décision de poursuivre l’aventure avec la SIG et Vincent Collet. « Je suis très heureux de faire ma deuxième année de contrat avec Strasbourg. C’est vrai que je me suis posé la question de partir. Mais je ne ferai pas cette deuxième année à reculons. Bien au contraire. On a vécu une très belle année et on peut encore faire de belles choses ensemble avec la SIG » a-t-il déclaré en fin de matinée.

Si le club strasbourgeois conserve ainsi l’essentiel de son ossature et notamment tous ses JFL (Diot, Toupane, Lacombe, Leloup, Duport en plus de Campbell), Diot, qui s’apprête à partir avec l’équipe de France pour disputer la Coupe du monde en Espagne, peut encore espérer décrocher le dernier ticket pour l’Euroleague avec son club qui disputera le tour qualificatif du 23 au 26 septembre. Une mission certes délicate mais pas impossible… « On jouera notre chance à fond. Il y a quelques années, c’était presque mission impossible compte tenu des équipes engagées dans cette qualification. Mais là, c’est plus jouable. Il faut y croire », affirme encore Antoine Diot.

Pour le président Bellon, « c’est une bonne nouvelle de garder Antoine. Cela nous permet désormais d’engager le recrutement de façon rapide et constructive ». Il est vrai qu’un départ de Diot aurait obligé Vincent Collet à revoir ses plans. L’entraîneur de la SIG s’est d’ailleurs montré « content de cette décision ». Avant d’ajouter : « C’est un jeune joueur qui a été MVP et est un des meilleurs joueurs français du championnat. Le conserver est une bonne nouvelle pour la SIG en espérant qu’il aura la volonté de confirmer sa bonne deuxième partie de saison pour atteindre les objectifs de la SIG. Garder notre ossature française, cela nous permet de construire sur les acquis… »

La saison d’Antoine Diot

ProA (38 matches)

Saison régulière

26 matches, 11,2pts à 38,9%, 3,4 rebonds, 5,3 passes, 14,9 d’évaluation

Play-offs

9 matches, 9,7pts, 3,4 rebonds, 5,3 passes, 12,2 d’évaluation

MVP français de la saison

Leaders Cup

2 matches, 11pts à 57,1%, 5 rebonds, 3 passes, 12,5 d’évaluation

All star Game : 13 pts à 55,6%, 12 passes, 21 d’évaluation

Euroligue (9 matches)

8,3pts à 50%, 2,6 rebonds, 2,3 passes, 10,4 d’évaluation

Eurocup (6 matches)

9,5pts à 32,6%, 1,7 rebonds, 3,3 passes, 7,7 d’évaluation