Basket
170623_playoff_finale.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
cadets
Actualités Les cadets de la SIG remportent le Final Four

Les cadets de la SIG remportent le Final Four

Qualifiés pour le Final Four du championnat de France cadets (poule basse), les cadets de la SIG ont remporté la finale, ce dimanche à Boulazac, contre Le Havre (63-58), au terme d’un match pourtant mal engagé. Bravo à ces jeunes prometteurs qui ont offert le plus beau des cadeaux d’adieu à leur entraîneur, Jean-Lou Vuillaume, qui va prendre un peu de recul : un titre de champion de France du groupe B.

IMG_3020

Armanc Tunc et Philippe Hammer, le coach adjoint, brandissent le trophée.

Les cadets de la SIG sont revenus du diable-vauvert dans ce dernier match pour décrocher un succès longtemps hypothétique. La veille, face à Limoges, ils avaient longtemps contrôlé (21-16 à la fin du premier quart grâce à un trois points au buzzer de Louis Rucklin, puis 46-37 à la pause), avant de voir les Limougeauds fondre sur eux malgré l’activité débordante d’Armanc Tunc, encaissant un 2-14 qui semblait fatal : 61-53 puis 63-67 ! Encore menés 65-69, ils renversaient la vapeur par des « primés » de Rucklin et Ntilikina pour décrocher leur place en finale dans une fin de match très serrée (73-72).

 

Maladroits mais vaillants

En finale, après un bon début (6-3), les jeunes Strasbourgeois se cassaient les dents sur la zone du Havre (8-14) et se montraient incroyablement maladroits, avec 1 sur 18 seulement (dont 1 sur 13 à trois points) dans les tirs extérieurs ! Le Havre avait filé à 11-24 et 19-31 à la pause. Seul Samuel Teka tirait son épingle du jeu.

mms_img82190029

Après la victoire, la joie est de mise...

Jamais pourtant, ils ne baisseront les bras, grappillant leur retard (27-37, 34-37 vers la fin du 3e quart). Louis Rucklin, victime de crampes, avait même dû quitter le terrain, alors que Frank Ntilikina, sanctionné de quatre fautes, regardait ses coéquipiers depuis le banc ! Bastien Hardouin faisait de son mieux à la mène mais Le Havre repartait de 40-43 à 40-48. Maladroits également aux lancers-francs, les SIGmen semblaient voir leur rêve s’évanouir (47-52, 37e’), mais dans un dernier sursaut, avec deux paniers à trois points de David Ekembe et Frank Ntilikina, ils passaient un 10-0 aux Havrais (57-52) et ne craquaient pas dans la dernière minutes : 63-58…

Formidable fin de saison pour les jeunes du Centre de formation qui pouvaient laisser éclater leur joie !

J.C.F.