Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
ADFlag
Actualités Anthony Dobbins rejoint la SIG

Anthony Dobbins rejoint la SIG

Après l’arrivée de Matt Howard au poste 4, un second joueur rejoint la SIG pour la saison 2014/2015 : Anthony Dobbins. Meilleur défenseur de proA  2014, devant Randal Falker et Florent Pietrus, l’arrière apportera tout son savoir et sa science du jeu au sein de l’effectif strasbourgeois.

trophéSi les réseaux sociaux et les medias spécialisés ont annoncé la nouvelle depuis quelques jours, la SIG a attendu fort logiquement le retour du contrat pour officialiser l’information. Le retour du précieux document, confirmant la signature, pour un an, du néo All-Star Anthony Dobbins à la SIG en est la preuve.

Joueur expérimenté, Dobbins entamera à Strasbourg sa neuvième saison en ProA, après être passé par Cholet, Orléans, Hyères-Toulon, Poitiers et Dijon. Sorti de l’Université de Richmond en 2004, comme les anciens SIGmen Kevin Anderson et Justin Harper, Anthony est une sorte de « couteau suisse ». Il est, avant tout, connu pour sa qualité première : la défense ! ‘‘ Il était le taulier de la défense dijonnaise la saison dernière. Elu meilleur défenseur de proA la saison dernière pour la troisième fois de sa carrière, après 2009 et 2013, Anthony a un fort QI basket’’ comme le souligne Vincent Collet. Cependant, la défense n’est pas son unique point fort, puisqu’il apporte son intensité des deux côtés du terrain. ‘‘Loin d’être unidimensionnel et joueur polyvalent’’ comme le fait remarquer le coach alsacien, il est capable d’évoluer sur les trois postes extérieurs. Ses capacités de scoring tout au long de sa carrière (10,3 points par match la saison passée) et de rebondeur opportuniste (6,6 rebonds par match) en font un joueur complet, comme en témoigne son évaluation moyenne de 14 sur les trois dernières années.

« Un joueur qui bonifie les équipes pour lesquelles il joue »

Joueur connu pour son style de jeu propre et épuré, il peut se targuer d’avoir une moyenne de seulement 1,4 balles perdues en carrière, pour un temps de jeu moyen de trente minutes. De plus, le fait d’avoir joué dans cinq équipes différentes dans le même laps de temps démontre bien sa capacité d’adaptation aux différents styles de jeu qui lui ont été proposés. ‘‘C’est avant tout un joueur qui bonifie les équipes pour lesquelles il joue !’’ note Vincent Collet. À signaler, enfin, qu’il a déjà évolué avec le « mentor » de Vincent Collet en la personne d’Alain Weisz (Hyères-Toulon 2010/11) et de son assistant en équipe de France, Rudy Nelhomme (Poitiers 2011-2013). À coup sûr, le coach de la SIG aura pu avoir des informations pertinentes et précises à son sujet avant de jeter son dévolu définitif sur Anthony.

Un travailleur de l’ombreSans-titre-1

Son talent, sa hargne sur le terrain, ses qualités athlétiques aux services de l’équipe et sa polyvalence ont, entre autre, fait de lui l’un des leaders de la JDA la saison. Travailleur de l’ombre, mais indispensable dans chaque équipe où il est passé, il a connu sa première sélection au All Star Game de Bercy en  décembre dernier. Une juste récompense pour celui qui avait la meilleure évaluation de son équipe et gratifiant (enfin) huit saisons, abouties, en France.

Avec cette seconde signature, la SIG apporte une plus-value athlétique reconnue à son effectif. Tony va ainsi compléter une ligne d’extérieurs composés de joueurs polyvalents, altruistes, travailleurs et efficaces aussi bien offensivement que défensivement.

 Par Franklin Tellier

tableau2