Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Campbell
Actualités La SIG se cherche encore

La SIG se cherche encore

 Battue à Vittel par Châlons-Reims (71-80), la SIG disputera la petite finale, ce samedi contre Trèves, battu par Nancy (84-62). En difficulté des deux côtés du terrain, les Strasbourgeois ont surtout péché par manque de cohésion. Ce qui a le don d’agacer un peu Pierre Tavano qui attendait mieux…

Après Souffel avec cinq pros, c’est le petit nouveau de la ProA, promu par une wild-card, Châlons-Reims, qui est venu à bout de la SIG. Et sans trop forcer puisque les Champenois ont pris le meilleur départ et n’ont jamais été inquiétés. « On a subi partout. Dans l’intensité, le physique, les contacts », indique Pierre Tavano qui avait rejoint l’équipe peu avant le match, au retour de la réunion des coaches de la LNB à Toulouse. « C’est vrai que ce n’était pas facile. Si je n’avais pas été absent pendant deux jours, on aurait organisé la semaine différemment ».

Sans pour autant chercher d’excuse, l’adjoint de Vincent Collet s’est rapidement aperçu que l’adversaire du jour était déjà plus au point. « Châlons était prêt, avec un collectif plus huilé. On sentait bien qu’ils avaient déjà joué plusieurs rencontres », ajoutait Tavano.

Menés après le premier quart, les Strasbourgeois ont voulu joué vite. « Mais pas en contrôle, pas assez avec la tête », poursuit le coach. Du coup, Chalmers et Morandais, bien dirigés par Mitchell, poussaient l’avantage à sept points au repos. En face, Fofana ne réussit pas à s’adapter à l’arbitrage et en 4’30’’, il avait commis cinq fautes ! Comble de malchance, Paul Lacombe se donnait une entorse en début de seconde mi-temps et Châlons creusait encore l’écart : 49-65.

Louis Campbell, qui faisait sa rentrée, était donc bien davantage sollicité que prévu. « Même si Paul ne joue pas samedi, Louis qui a fait 26 minutes, ne jouera pas plus. Il faut encore le ménager ».

Le coach de la SIG attend surtout du mieux de sa formation au niveau collectif. Si Dobbins (18 pts à 6 sur 9 et 21 d’évaluation) et Traore (19 pts) ont tiré leur épingle du jeu, « l’équipe a manqué de cohésion collective. Paradoxalement, ce fut beaucoup mieux sur la fin, quand nous avons joué en match up », s’étonne Tavano. De quoi revenir sous la dizaine de points d’écart, mais sans plus. Matt Howard, qui manque encore de repères, a même été utilisé au poste 5, après l’élimination de Fofana.

Le long chemin de la préparation se poursuit. Parfois dans la douleur…

Le match en vitesse

SIG – CHALONS-REIMS 71-80. Centre préolympique de Vittel.

Les périodes : 12-17, 18-20 (mi-temps : 30-37), 19-28 (49-65), 22-15

SIG : 24 paniers sur 49 tirs (49%) dont 6 sur 18 à trois points, 17 LF sur 25, 29 rebonds (Traore et Dobbins 6) dont 2 offensifs, 11 passes (Campbell 5), 14 balles perdues, 16 fautes, Fofana éliminé.

Campbell 9, Dobbins 18, Leloup 7, Howard 4, Traore 19, puis Lacombe 4, Toupane 10, Fofana, François.

CHALONS-REIMS : 29 paniers sur 66 tirs (44%) dont 6 sur 23 à trois points, 16 LF sur 16, 35 rebonds (Morandais 7) dont 10 offensifs, 10 passes (Mitchell 3), 8 balles perdues, 27 fautes, Watkins éliminé.

Mitchell 11, Morandais 11, Chalmers 14, Butler 9, Watkins 6, puis Lesca 8, Edi 6, Florimont, Payne 15, Antic.