Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Paul
Actualités Paul Lacombe en France A’ : « Une expérience enrichissante »

Paul Lacombe en France A’ : « Une expérience enrichissante »

Si Paul Lacombe a été un des tout premiers à retrouver le Rhenus en début de semaine, avec Axel Toupane et Ali Traoré, il a pourtant vécu un été studieux… 11 victoires pour autant de rencontres avec la nouvelle équipe de France A’ et surtout, un voyage inoubliable en Chine. Il ouvre pour nous, son livre de souvenirs…

Paulo en Chine

Avec son numéro 6, debout à droite, Paul Lacombe garde un excellent souvenir de son voyage en Chine avec l'équipe de France A'.

-       Paul, les vacances ont été courtes et bien remplies pour toi ?

-       Oui, dès la fin de la saison, je suis effectivement parti avec les A’. Un stage à Vichy, une tournée en Italie et surtout le formidable voyage en Chine. Après, j’ai tout de même eu trois semaines pour me reposer, me faire plaisir.

-       11 matches, 11 victoires, comment as-tu vécu cette aventure ?

-       C’était une très belle expérience. J’étais parmi les joueurs majeurs en termes de temps de jeu. J’ai fait de belles choses sur un plan personnel, j’ai pu m’exprimer et Pascal Donnadieu nous a donné un peu carte blanche. Il n’y avait pas trop de pression et un niveau pas forcément très, très élevé, mais on a tout gagné. On a surtout dominé tout le monde physiquement et athlétiquement. Même si on a gagné un match au buzzer mais on avait à cœur de tout gagner…

-       Une tournée dans la continuité de ta saison à la SIG ?

-       Oui, tout à fait. Ça m’a permis aussi de m’entretenir, de montrer quelque chose d’autre, dans une autre équipe. C’est une première marche avant d’atteindre les A, même s’il me reste beaucoup de chemin à faire sur un plan basket. A moi de continuer sur cette lancée au cours de la saison qui débute.

-       Tu as joué à ton poste habituel ou fait aussi quelques apparitions comme meneur ?

-       J’ai essentiellement joué au poste 2, dans le même rôle qu’à Strasbourg, pour relancer, annoncer aussi des systèmes. Axel Julien et Jonathan Rousselle étaient des postes 1 « fixés » donc j’ai très peu joué au poste de meneur. Ça m’a mis en confiance pour la suite.

-       Quels souvenirs ramènes-tu de Chine ?

-       C’est une super expérience, ce n’est pas donné à tout le monde. Mais mes sentiments sont mitigés. On a vu trois paysages très différentes dans les trois villes où nous avons joué. Très industriel à Shenzen, puis à Qujing, à l’est du Yunnan, à 2000m d’altitude, dans les montagnes, et enfin, plus agricole, avec beaucoup de rizières dans la région de Chengdu. C’était sympa de ce point de vue. En revanche, peu de choses à visiter et beaucoup de soucis en terme de qualité alimentaire ! Je conseille à tous ceux qui lisent ces lignes et qui veulent perdre du poids, d’aller en Chine. Ça marche à tous les coups ! Enfin, lors du dernier jour, on a eu la chance de visiter Shanghai. C’était génial. J’adore les grandes villes et ça m’a beaucoup plu.

-       Tu parais déjà impatient de reprendre…

-       Oui, c’est assez drôle. A la fin de la tournée en Chine, j’étais épuisé, j’en avais marre, je voulais vraiment couper. Mais au bout de trois semaines, j’ai déjà très envie de reprendre, de voir l’effectif. Le basket reste toujours une passion, même si c’est mon métier, et c’est le plus important.

Recueilli par Jean-Claude Frey