Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Groupe SIG
Actualités SIG : progresser dans la continuité

SIG : progresser dans la continuité

La SIG conviait ce mercredi matin à la Cour de Honau, journaux, radios et télévisions pour sa traditionnelle conférence de presse de rentrée. Martial Bellon a dessiné les contours de la saison, fait le point sur les projets en cours, alors que Vincent Collet, qui retrouvera l’équipe de France dès demain, a dit tout le bien qu’il pensait des nouveaux joueurs. Morceaux choisis…

« C’est la rentrée ! » C’est par ces mots que Martial Bellon a accueilli les journalistes pour ce rendez-vous traditionnel destiné à présenter les effectifs et à évoquer les ambitions du club avant de donner rapidement la parole à l’entraîneur qui a présenté sa nouvelle équipe. Seuls Matt Howard, contraint à un aller-retour aux Etats-Unis en raison d’un décès familial et Bangaly Fofana, qui signera son contrat d’une saison demain, manquaient à l’appel.

Un effectif français encore enrichi

Presi+vincent« Ce qui caractérise l’équipe cette année, c’est la continuité, a lancé Vincent Collet. Les cinq joueurs français de base sont restés puisqu’ils étaient encore sous contrat, l’incertitude concernant Antoine Diot étant levée depuis fin juin. Cet effectif français s’est encore ennirichi avec la venue d’Ali Traoré dont je connais toutes les qualités ». Aussi bien en équipe de France qu’à Villeurbanne, le coach de la SIG a suivi le nouveau pivot strasbourgeois depuis fort longtemps. Avec l’arrivée de Fofana, il reconstituera même le tandem qui disputa l’Euroleague en 2009/2010 sous les couleurs de l’ASVEL. « Anthony Dobbins est un joueur connu du championnat de France qui a toujours aidé les équipes dans lesquelles il est passé à atteindre leurs objectifs », a poursuivi Collet. Et de citer Cholet, Hyères-Toulon ou Orléans. « On le suivait depuis un moment et il correspond bien à la façon dont joue la SIG. Nous sommes très heureux d’avoir pu obtenir sa signature ».

Même constat pour Matt Howard. « Il a toutes les qualités pour se fondre dans un collectif. Il est vaillant, n’a pas peur physiquement avec des capacités en attaque pour shooter et faire des post-ups ».

Vincent Collet a ensuite évoqué la signature, dès demain, de Bangaly Fofana (voir par ailleurs). « Il nous fallait un joueur pour faire le back-up d’Ali Traoré au poste 5, en attendant le retour de Romain Duport qui poursuit sa rééducation. On le connaît bien et il sera complémentaire d’Ali dans un registre plus défensif. Il est très mobile et rapide pour sa taille, redoutable en défense ».

Un dernier renfort pour tenter de décrocher l’Euroleague

conf

L’entraîneur et le président ont ensuite abordé le sujet le plus attendu : quel sera le dernier joueur à rejoindre l’effectif de la SIG ? « On attend un joueur pour nous aider dans le tour préliminaire de l’Euroleague qu’on jouera à fond. Kazan sera l’épouvantail de cette épreuve, mais nous sommes en début de saison et il peut y avoir des surprises ». Pour le président, ni inquiétude, ni angoisse. « Il n’y a pas d’urgence, on ne va pas se presser et nous n’avons aucune pression. Nous avons des contacts. L’idée est de muscler l’équipe avec un « gros » joueur qu’on ne pourra sans doute pas garder toute la saison si nous ne nous qualifions pas ».

Un budget équivalent

Il a bien fallu aborder aussi les moyens financiers dont le club disposera pour le prochain exercice. « La saison dernière, notre budget a été bouclé à 6,5 millions d’euros grâce aux play-offs. Cela nous a permis de constituer une petite cagnotte pour avoir le même budget prévisionnel qu’il y a un an (NDLR : 5,7 millions d’€), sans la manne télé de l’Euroleague. Très souvent, les équipes qui ont disputé l’Euroleague voient leur budget baisser l’année suivante. Ce ne sera pas notre cas ».

Martial Bellon espère bien sûr que son équipe fera le même parcours en play-offs mais il ne veut pas jouer au petit jeu des pronostics. « Les play-offs ne sont jamais intégrés dans le budget prévisionnel, mais nos objectifs sportifs restent de figurer dans le top 4 pour nous maintenir au plus haut niveau ». On sait bien que la suite est forcément aléatoire…

Enfin, après avoir félicité Paul Lacombe (France A’) et Antony Labanca (U20), souhaité bonne chance à Antoine Diot qui avait rejoint ses coéquipiers pour la matinée, Martial Bellon est revenu sur le « projet Zénith » évoqué au printemps pour tenter de satisfaire durablement au cahier des charges européen. « Nous avons beaucoup travaillé sur le dossier cet été, notamment avec les collectivités. Et nous ferons le point avant la fin de l’année sur les réflexions en cours ».

Auparavant, les premières échéances sportives arrivent avec le match de pré-saison contre le BCS, vendredi à 17h30 au Rhenus, en lever de rideau d’Australie – Finlande, puis avec les tournois de Vittel, de Bourg-en-Bresse et de Mulhouse.

Jean-Claude Frey

Groupe