Basket
pub_banniere_boutique_en_ligne.jpg
pub_banniere_boutique_en_ligne_v2.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
l-elan-chalon-retrouve-la-sig-ce-soir-(20-h)-a-besancon
Actualités Chalon – SIG : on remet ça

Chalon – SIG : on remet ça

Trois jours seulement après avoir perdu de peu contre Chalon en raison d’une entame désastreuse, la SIG pourra « mesurer ses progrès » face au même adversaire d’ici quelques heures à Besançon.

Pierre Tavano n’était pas fâché de voir Chalon battre Villeurbanne d’un tout petit point vendredi dans la première demi-finale du tournoi de Bourg-en-Bresse. Autant repousser le plus loin possible la première confrontation avec les Lyonnais, qui pourraient se dresser sur la route de la SIG dans le tournoi de qualification à l’Euroligue à Ostende dans deux semaines et qui seront de toute façon le premier adversaire de la saison de ProA dans trois semaines au Rhenus !

Et pour faire d’une pierre deux coups, le coach adjoint de Collet, investi de toutes les responsabilités pendant la Coupe du monde, pourra vraiment évaluer son équipe ce soir (20h) dans le Doubs. En effet, retrouver le même adversaire 72h après est une excellente façon de corriger le tir. « Ça m’intéresse, dit Tavano, comme c’était le cas l’an dernier avec Francfort qu’on a rencontré deux fois coup sur coup pour effacer la première impression. Il va falloir se réajuster et on verra si nous sommes capables de le faire ».

Si l’on passe outre le cinglant 0-14 du début qui est resté en travers de la gorge des Strasbourgeois, la SIG aura fait mieux que jeu égal avec Chalon, au complet, lors des 34 minutes restantes. Alors qu’il lui manque forcément Antoine Diot et Romain Duport, tandis qu’un nouveau joueur est encore attendu.

« Chalon a passablement changé son profil par rapport à la saison dernière. C’est beaucoup plus athlétique, plus défensif, à l’image de Marcus Dove », convient Tavano. De quoi donner du fil à retordre à Ali Traore, Matt Howard ou Bangaly Fofana, les trois intérieurs. Mais on attend mieux aussi d’Axel Toupane et de Jérémy Leloup, en panne d’adresse samedi dans la Bresse et qui devront rivaliser avec Scott Suggs, Anthony Ireland ou Ilian Evtimov. Quant à Louis Campbell, à la peine alors qu’il avait été si brillant la veille contre Bourg, il doit lui aussi une revanche à son coach et se hisser à la hauteur de son vis-à-vis Elston Turner.

Gagner serait assurément la meilleure manière de préparer le tournoi de Mulhouse qui débute vendredi. Avec, successivement, le Bayern Munich, le Panathinaïkos Athènes et l’Etoile Rouge de Belgrade, la SIG aura un avant-goût du niveau de l’Euroligue. Celui qu’il faudra atteindre 10 jours plus tard à Ostende. Plus le temps de flâner en route…

J.C.F.