Basket
pub_banniere_boutique_en_ligne.jpg
pub_banniere_boutique_en_ligne_v2.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG-ASVEL-30092014-003 Traoré
Actualités La SIG bien partie

La SIG bien partie

Avec cinq petits points d'avance à la pause (36-31), alors qu'elle en avait compté 13 à la 17e' (34-21), la SIG n'a pas profité de sa bonne défense. L'adresse fait encore défaut mais les intentions sont bonnes. Particulièrement en défense... 

Pierre Vincent, le coach lyonnais, avait avoué avant la rencontre que la fatigue des sept matches disputés en 10 jours pesait lourdement dans les jambes de ses joueurs. Elle avait d’ailleurs eu raison dans la journée d’Edwin Jackson qui sur son compte twitter avait annoncé : « Je ne participerais pas au match contre la SIG ce soir pour une douleur au mollet. Mon indisponibilité reste à déterminer ». La rumeur ne tenait pas, pour une fois, de l’intox.

Villeurbanne aura d’ailleurs du mal à entrer dans la partie ne réussissant que deux de ses huit premiers tirs. Seul… David Andersen avait réussi à limiter la casse ! La SIG en avait profité avec Traoré, Dobbins et Leloup (7-2, puis 11-5, 4e’) pour prendre les devants. Mais Collet ouvrait son banc et le jeu s’équilibrait, Taurean Green ramenant l’ASVEL à 13-12. Et c’est avec Jean-Charles, Nivins et aussi Sangaré que les Lyonnais tenaient tête (17-15), avant le « primé » de Diot au buzzer. Traoré (3 sur 3 aux tirs, 2 rebonds, 2 interceptions, 10 d’évaluation) avait laissé sa place à Fofana sous les ovations du Rhenus.

De l’intensité, encore et toujours

La SIG revenait avec de meilleures intentions encore au début de la deuxième période. Et toujours plus d’intensité. Les joueurs se battaient à l’image d’Antoine Diot qui se jetait à corps perdu sur un ballon perdu. Le public appréciait… Et au tableau d’affichage, l’écart grandissait : 28-17, puis 34-21 (17e’).

Mais soudain, la SIG se mit à forcer sans réussite à trois points et même Traoré ne trouvait plus le cercle de près. Nivins (8 pts dans le quart), Green à distance et Lighty réduisaient l’écart : 34-28 puis 36-31 à la mi-temps. En encaissant un 2-10 en trois minutes, la SIG n’avait pas été payée de ses efforts (48-33 à l’évaluation)…

Espoirs

SIG – ASVEL 73-62