Basket
170609_mercilasigarmy.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG-ASVEL-30092014-017 Dobbins
Actualités A Orléans pour engranger

A Orléans pour engranger

Bien partie en ProA avec le succès obtenu contre Villeurbanne, la SIG dispute à Orléans un match périlleux. « Il faudra s’opposer à leur prévisible rébellion » prévient le coach.

SIG-ASVEL-30092014-019 Diot

Antoine Diot a été l'un des artisans du succès de la SIG contre Villeurbanne. Il doit à nouveau être le patron de son équipe à Orléans...

Le calendrier n’a rien de gratifiant pour les Strasbourgeois en ce début de saison. Toutes compétitions confondues, la SIG disputera six de ses sept premiers matches à l’extérieur ! Après les deux matches d’Ostende, elle va se rendre successivement à Orléans ce samedi, à Orchies mardi en Coupe de France, puis à Pau-Orthez avant d’ouvrir en Eurocup à Berlin. Impressionnant… « Prendre le premier match à l’extérieur, cela permet de se positionner, de trouver la bonne dynamique », lance Collet.

L’héritage de Philippe Hervé

Il redoute pourtant ce premier rendez-vous sur les bords de la Loire. Car de toutes les équipes de ProA, l’OLB est celle – avec la SIG – qui a le moins changé à l’intersaison. « C’est la même équipe. Il n’y a que le coach qui a changé. Derrick Nix a remplacé Terence Dials et il est plus dangereux… », prévient Collet. Ajoutons tout de même que Mael Lebrun, gravement blessé au tendon d’Achille au printemps et remplacé par le Havrais Max Kouguère, vient tout juste de reprendre l’entraînement et qu’Abdoulaye Loum est lui aussi indisponible. Cela ne suffit pas cependant à expliquer les deux défaites subies à Pau-Orthez, en championnat vendredi, en Coupe de France lundi. « Pau est un candidat aux play-offs et le retour de Drozdov au pays ne me fait pas changer d’avis, au contraire. Le déplacement qui suivra, au Palais des Sports palois, s’annonce particulièrement difficile », continue le coach. Avant d’insister : « C’était bien mieux lundi et il s’en est fallu de très peu pour qu’Orléans ne gagne ». Seul un « buzzer beater » du vice-champion du monde serbe, Simonovic, a privé les Orléanais de la qualification.

Reste que la continuité d’une saison à l’autre, « qui ne garantit pourtant rien en début de saison », selon Vincent Collet, « n’a pas non plus révolutionné le jeu de l’OLB ». « Je respecte beaucoup François Péronnet. C’est quelqu’un de valeur qui a construit sur l’héritage de Philippe Hervé ».

La SIG sait que le danger viendra comme la saison dernière de Kyle McAlarney, de Brian Greene, de Darnell Harris, de la capacité d’Orléans à être très performant à trois points et de fixer également à l’intérieur avec Raposo et Nix. Et comme le retour de Marco Pellin, absent pendant une saison complète, donne encore davantage de possibilités au jeu offensif orléanais, on imagine aisément que le terrain sera miné… « Le match de Coupe les a rassurés. Il faudra donc de la discipline, de la rigueur car il y a un gros coup à jouer là-bas. Il faudra être prêt ».

L’hommage à André Buffière

S’il a regretté les petits égarements de mardi soir, Vincent Collet a aussi apprécié les bons côtés du jeu de son équipe contre Villeurbanne. « Je pense bien sûr à ce qu’il faut améliorer, à gommer petit à petit les sautes d’humeur qui peuvent coûter cher, comme ces trois pertes de balles dans la dernière minute. Jusque là, nous n’en avions que 10 en 39 minutes et c’est très bien pour une équipe qui partage autant la balle que nous ». Et le coach citer André Buffière pour lui rendre hommage : « Quand tu te passes la balle, tu as plus de chances de la perdre… »

Mais il veut aussi rester très positif : « Je ne perds surtout pas de vue notre attitude, la bonne concentration du début de match. Nous l’avions contre Riga, nous n’avions pas su la reproduire 48h après à Ostende. Qu’en sera-t-il samedi ? »

Ce sera de toute évidence la condition indispensable à un bon résultat. Contrairement à l’an passé où elle avait débuté par une bévue à domicile contre Nanterre avant d’aller lancer sa saison à… Villeurbanne, la SIG a ouvert son compteur contre l’ASVEL en début de semaine. Alors c’est le moment d’engranger. « Je préfère de loin être chassé que d’être chasseur… »

Puisse, si près de la Sologne, cet adage se vérifier…

Jean-Claude Frey