Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
DSC_6060
Actualités Centre de formation : le sans-faute des espoirs et des cadets

Centre de formation : le sans-faute des espoirs et des cadets

Quatre matches, quatre victoires. Les premières rencontres des équipes du Centre de formation de la SIG, espoirs et cadets ont été impeccablement menées. De quoi voir loin…

104. – Dès le premier match, à Rouen, les espoirs pourtant privés de Frank Ntilikina, honoré à la même heure par la Fédération pour son titre de champion d’Europe, ont annoncé la couleur. Trois séances seulement de travail en commun pour les Strasbourgeois dont beaucoup ont fait la préparation avec les pros, mais déjà une belle cohésion. « Il manquait quatre ou cinq joueurs à Rouen, et les plus importants. Notre victoire en a été facilitée », admet Lauriane Dolt, l’entraîneure. Qu’importe, la manière y était, avec une belle envie de partager la balle. 81-54 mais aussi un joli 104 d’évaluation. Les marqueurs de la SIG : Bouquet 13, Labanca 25, Eber 7, Ekembe 5, Nicolas 2, Laporal 4, Bah 17, François 8.

22-3. – Le début de match contre l’ASVEL, mardi, a tué le suspense… Dans ce match très attendu sur le papier face à l’équipe la plus forte avec Paris-Levallois, tous les espoirs avaient à cœur de jouer sérieusement pour battre les ‘’démons’’ de ces deux dernières années. L’ensemble des joueurs cadres a répondu présent, bien épaulés par les petits jeunes notamment Marc Kwedi qui se fait sa place dans le secteur intérieur. Malgré les nombreuses pertes de balle (24) et un retour villeurbannais dans le troisième quart (50-45), le collectif a été mis en avant, particulièrement en défense. A l’arrivée, un succès probant : 73-62.

CIBLÉ. – Arthur Rozenfeld, qui évolue régulièrement avec les pros de Villeurbanne, était particulièrement ciblé dans ce choc. Au delà des défenseurs directs (Tanguy Nicolas - photo de Une -, Frank Ntilikina et Louis Rucklin), tout le monde s’est senti concerné par cette mission. Les marqueurs de la SIG : Rucklin, Ntilikina 10, Bouquet 13, Kwedi 7, Labanca 14, Ekembe, Nicolas 7, Laporal 2, Bah 9, François 11.

DÉPLACEMENTS. – Il va falloir maintenant se rendre deux fois à l’extérieur. A Orléans dès samedi, puis à Pau-Orthez la semaine suivante. Les Orléanais (deux défaites déjà) ne devraient pas pouvoir stopper la troupe de Lauriane Dolt qui veut continuer à travailler et à progresser. A Pau (une victoire, une défaite), on sait que l’école locale est toujours redoutable…

 

DSC_6065

David Ekembe (à gauche face à un espoir de l'ASVEL) joue sur les deux tableaux : avec les espoirs et les cadets.

ET DE TROIS. – Pour préparer la saison, les cadets de la SIG avaient croisé deux fois ceux de Dijon. Avec des succès très larges. Pas de relâchement toutefois pour ce premier rendez-vous officiel de la saison face à ces mêmes Bourguignons. Lauriane Dolt avait suppléé le coach titulaire, Abdel Loucif, pris par ses obligations professionnelles. 45-27 à la pause avec… sept paniers à trois points, il n’y a pas eu d’excès de confiance. Bien au contraire, du sérieux mais aussi du spectacle avec des dunks de Frank Ntilikina et Marc Kwedi.

AGRESSIF. – Dijon est revenu beaucoup plus agressif après la pause (26-25 dans le 3e quart) scorant 11 lancers-francs, mais pas de quoi affoler les Strasbourgeois qui avec une défense plus proche de leurs standards, ne céderont que trois paniers et deux lancers-francs dans la dernière période pour l’emporter 89-62 !

1-3-1. – Face à cette zone, proposée par Lille dans le deuxième match de la saison, les jeunes protégés d’Abdel Loucif ont mis du temps à trouver leurs marques. De plus les arrières adverses pénétraient jusqu’au cercle pour scorer. A 14-16 seulement après 10 minutes, les jeunes Sigmen accéléraient et les Lillois cédaient du terrain : 24-42.

PRIMÉS. – Les quatre paniers bonifiés qui avaient permis de creuser l’écart se multipliaient dans la troisième période et le jeu rapide, bien ordonné, faisait craquer les Nordistes : 42-89 au final.

CHOC CONTRE NANCY. – Ce dimanche (coup d’envoi 15h30 à Illkirch), c’est un premier sommet qui se présente. La SIG accueille Nancy, également invaincu. Les jeunes protégés d’Abdel Loucif voudront prouver à leur coach qu’ils sont à l’écoute et capables de jouer les premiers rôles cette saison. A suivre…

J.C.F.