Basket
170623_playoff_finale.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG-DIJON-181014-09 CAMPBELL
Actualités La SIG avec maîtrise

La SIG avec maîtrise

Un superbe départ, une période de flottement sans conséquence et la SIG, qui a parfaitement neutralisé les points forts du Havre (4 d’évaluation cumulée pour Cox et Greer !), limitant une équipe réputée offensive à... 59 points, a remporté son 5e match en ProA, le 8e d’affilée toutes compétitions confondues. Si la série pouvait se poursuivre mardi à Bologne…

Avec un cinq de départ dans lequel Antoine Diot a désormais pris la place d’Anthony Dobbins, la SIG allait réussir un départ canon. Consignes respectées en défense, grosse adresse (9 sur 11 dont 3 sur 4 à trois points à la 8e’), il n’en fallait pas plus pour mettre Le Havre dans les cordes. Après trois égalités (6-6, 3e’), Campbell (10pts dans le premier quart), irrésistible, Diot en passeur et Traoré de près (6 sur 7 à la pause) provoquèrent un break que l’on pouvait croire définitif : 6-18 puis 8-25 soit un 2-19 partiel tout à fait étonnant.

17 points d’écart à la 11e’ !

Le Havre était maladroit, perdait des balles et Collet pouvait ouvrir son banc. Au début de la deuxième période, l’écart grimpait même à 17 points (10-27), mais il fallut rapidement déchanter. Des tirs manqués, des balles perdues (8 déjà à la mi-temps), Dobbins et Dragićević dans le dur, Le Havre se rapprochait de 14-29 (12e’) à 29-33 (17e’). Collet prit un temps mort, relançait Traoré, Howard puis Diot et l’effet fut immédiat : 29-39. Un score que Nicholas Pope ramenait à 31-39 au repos. Si la SIG n’affichait que six passes décisives, elle avait en revanche parfaitement contenu jusque là Ricardo Greer (1pt), Cox (2) et King (8).

De la bonne agressivité

Il fallait cependant rester vigilant. Le Havre guettait la moindre occasion et Yeguete rapprochait à nouveau le STB à 37-41 (22e’). Petit à petit, mais avec le meilleur cinq, la SIG contrôlait le ballon et reprenait le dessus : 39-50, 45-58 (30e’). Traoré avait trouvé les positions près du cercle et les Strasbourgeois avaient habilement profité de la pénalité qui handicapait les Havrais, tirant 13 lancers francs dans la période pour en transformer neuf. En revanche, la réussite à trois points, bien présente au début, avait totalement fui les Alsaciens qui manqueront… 14 tentatives consécutives derrière l’arc !

Le début du dernier quart sera encore placé sous le signe de la maladresse, mais pour les deux équipes. Le score ne bougeait guère (47-60, 34e’), mais Toupane enfonçait le clou (47-64, 36e’) pendant que Le Havre se heurtait inlassablement à la défense strasbourgeoise, affichant à ce moment de la rencontre un piteux 40% de réussite. A la SIG, Dragićević était toujours à la peine (0 sur 7) mais l’écart était repassé à 20 points : 49-69. C’est Gédéon Pitard (10 des 14 pts havrais dans la période) et Nicholas Pope qui réduiront un peu l’ampleur de la défaite, signant un 8-0 pour les locaux (57-69) puis finalement 59-72, grâce au trio magique Traoré (19pts, 19 d'évaluation), Diot (11pts, 5 passes, 7 rebonds, 19 d'éval) et Howard (14pts, 8 rebonds, 18 d'évaluation).

La SIG attend désormais Limoges de pied ferme pour confirmer son rang.

J.C.F.

 

Le match en vitesse

LE HAVRE – SIG 59-72. Docks Océane. Arbitres : MM. Bardera, Bretagne et Gueu.

Les périodes : 10-25, 21-14 (31-39), 14-19 (45-58), 14-14.

Les statistiques

Espoirs

LE HAVRE – SIG 82-73 ap. pr.