Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
cinciarini
Actualités Pleins feux sur Reggio Emilia

Pleins feux sur Reggio Emilia

logoREUn effectif handicapé par les blessures

La jeunesse, l’énergie et l’insouciance de jeunes joueurs italiens associées à la maturité et l’expérience de joueurs internationaux référencés, voilà l’équipe que le coach Menetti a imaginée. Il doit hélas se passer depuis peu de quatre joueurs, et non des moindres. Le jeune intérieur italien, Giovanni Pini, traîne une blessure contractée cet été avec l’équipe nationale des U20. Si le club peut se passer de ses services, il n’en est pas de même pour les trois autres. Le jeune ailier fort, international letton, Ojars Silins, est très attendu cette année. Blessé début octobre, et annoncé absent des parquets au moins trois semaines, il ne devrait pas participer au match contre la SIG. Le troisième absent, Drake Diener, est le vainqueur de la coupe d’Italie, All Star et MVP du dernier championnat italien avec Sassari (18,3pts, 4rbs et 2,8passes). Ce pétard ambulant devait être le leader offensif de l’équipe avant de se blesser aux ischio-jambiers le 12 octobre. Bilan ? 50 jours d’absence minimum ! Enfin le quatrième grand absent est le plus connu de tous: Darjus Lavrinovic. L’ancien de Kazan, du Real et du CSKA Moscou devait être la pierre angulaire de l’équipe. Out deux mois minimum pour une blessure à la main nécessitant une opération chirurgicale.

taylor

Donnel Taylor, ancien du club, rappelé il y a trois jours comme pigiste médical de Drake Diener, blessé.

Que faire et qui pour les remplacer ? Dans un premier temps, le coach comptait sur l’engagement de ses ‘‘bambinos‘’ italiens. Avec une moyenne d’âge de 22 ans pour les cinq joueurs italiens encore sous contrat, le club a fait le pari de jeunesse. Mais les vainqueurs de l’Eurochallenge 2014 sont toujours aussi ambitieux et c’est pour cela que le club a pallié l’absence de Darjus Lavrinovic par… son frère jumeau Kristof, venu de Kaunas pour deux mois. Excellent défenseur, athlétique et pouvant shooter de n’importe où, il est une menace des deux côtés du terrain. Joueur qui excelle dans le jeu de pick-and-roll, l’ancien quadruple champion d’Italie avec Sienne est un pigiste médical de luxe pour Reggio Emilia. Mais Kristof ne pouvait pas tout résoudre, cela s’est vu lors de la défaite à Paris la semaine dernière (88-76) où l’équipe, réduite à sept joueurs a montré ses limites. C’est pour cela que Donnel Taylor est revenu au pays. Engagé pour deux mois, il est le pigiste médical de Drake Diener. Joueur des Wizards de Washington de 2005 à 2007, il a fait partie de l’équipe championne de Lega2 en 2012 et avait fini deuxième meilleur marqueur du championnat l’année suivante encore avec Reggio Emilia. Capable d’évoluer sur les trois postes extérieurs, il devrait être l’atout offensif numéro un de l’équipe. A leur côté, le Lituanien Rimantas Kaukenas, arrivé en milieu de saison dernière, est, lui aussi, un joueur d’expérience. Même s’il est, pour le moment, en panne d’adresse, à 37 ans l’ancien idole de Sienne reste un scoreur patenté. Joueur élégant, facile et jouant juste, il est le relais parfait du coach sur le terrain et sert d’exemple à la jeune garde italienne de l’équipe.

Parmi ces joueurs italiens, Andrea Cinciarini (photo de Une). MVP du dernier Final four de l’Eurochallenge et meilleur passeur du championnat d’Italie l’année dernière (6,1 passes de moyenne), ce meneur a une vision hors pair du jeu. Joueur italien le plus complet de l’équipe, il est très fort dans le jeu en pénétration. En back-up, nous trouvons le poupon du groupe : Federico Mussini (18 ans). Véritable boule d’énergie, insouciant, il n’a pas peur de prendre des shoots et peut se montrer redoutable sur ‘‘catch and shoot’’. Si physiquement il doit encore se développer, son travail au quotidien au côté de Cinciarini et Kaukenas font de lui un joueur avec un excellent QI basket et une maturité impressionnante. Achille Polonara est un ailier fort de métier. Joueur mobile, il n’apprécie pas forcement le jeu physique mais profite de son envergure pour être très présent aux rebonds (8 contre Bamberg puis 10 face à Paris). Ajoutez à cela le jeune pivot Riccardo Cervi, formé au club et le shooteur fou Amedeo Della Valle, à qui il ne faut pas laisser le moindre centimètre de liberté (10 tirs à 3 pts tentés face à Paris) et vous obtenez une équipe constituée de jeunes soldats, pleins d’énergie entourés de généraux aguerris au haut niveau.

Franklin Tellier

Reggio Emilia en chiffres

L’histoire

1974 : création (le club fête ses 40 ans cette année

1984/85 : première saison en Série A

Relégué à cinq reprises (la dernière fois en 2006/2007)

2012 : champion de Lega due (2e division)

2014/2015 : 17eme saison parmi l’élite

reggio

L'équipe de Reggio Emilia, victorieuse de l'Eurochallenge la saison dernière. (Photo FIBA)

En Coupe d’Europe

Cinq participations à quatre compétitions différentes

1998/99 : Coupe Korac. Éliminé en 16e de finale. 4 victoires, 4 défaites (domicile : 3V-1D / extérieur : 1V-3D)

1999/2000 : Coupe Korac. Éliminé en 16e de finale. 2 victoires, 4 défaites (domicile : 2V-1D / extérieur : 0V-3D)

2002/03 : FIBA Europe Champions Cup. Éliminé au 2e tour. 9 victoires, 7 défaites (domicile : 6V-3D / extérieur : 3V-4D). Contre le SLUC Nancy 1v-1d

2005/06 : Coupe ULEB. 1er de sa poule. Élimine Ventspils en 1/8 finale; éliminé par Vrsać en ¼ finale. 9 victoires, 5 défaites (domicile : 6V-1D / extérieur : 2V-5D). Contre l’ASVEL 1v-1d

2013/14 : Eurochallenge. 12 victoires, 4 défaites. Remporte le trophée en battant St-Petersbourg en finale. (domicile : 9V-0D / extérieur : 3V-4D). Contre Cholet 1v-1d.

TOTAL : 60 matches joués, 36 victoires, 24 défaites. A domicile : 26 victoires et 6 défaites à domicile.

Avec son succès contre Bamberg en Eurocup (70-67), lors de la première journée, Reggio Emilia reste sur 10 victoires consécutives à domicile en coupe d’Europe.