Basket
170623_playoff_finale.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
moerman
Actualités ProA : plus que deux invaincus

ProA : plus que deux invaincus

Après trois journées seulement, une petite hiérarchie s’installe déjà avec les deux finalistes de la ProA pour seuls invaincus. Tout en bas, ce sont deux promus qui restent sans victoire…

DEUX. – Après trois journées seulement, il ne sont plus que deux sur 18 à avoir tout gagné. Les finalistes de l’an passé, Limoges et la SIG. A l’inverse, seuls les deux « nouveaux », Châlons/Reims et Boulogne-sur-Mer, n’ont pas encore remporté le moindre succès. Pas vraiment surprenant. On ajoutera que les Strasbourgeois ont joué deux fois à l’extérieur, battant un cador à domicile, alors que Limoges a vaincu Nancy et le promu Rouen, s’offrant tout de même Gravelines dans le Nord.

TROIS. – Il n’y avait encore eu de prolongation en ProA cette saison. En voilà trois d’un coup, au Mans, à Paris et à Bourg-en-Bresse… Avec un premier succès à la clé pour les Manceaux et les Burgiens.

CINQ. – Plus de la moitié des rencontres (5 sur 9) se sont soldées par des victoires à l’extérieur. Une première… Au cours des deux premières journées, seules trois formations avaient réussi à s’imposer loin de leurs bases.

SEPT. – Plus d’une demi-douzaine d’équipes a dépassé les 100 d’évaluation ce week-end. La palme revient à Limoges et Paris, pourtant battu (121), devant Gravelines (119), Orléans (117) et Bourg (112).

PREMIÈRE. – Outre Le Mans et Bourg, Orléans s’est aussi offert son premier succès en s’imposant à Boulogne. A l’opposé, Le Havre, Rouen et Paris-Levallois ont subi leur premier revers. Tout arrive…

20141010-bourg-chalonsursaone-_r_vincentjaniaud-15

John Flowers (Bourg) a été l'un des meilleurs joueurs de la 3e journée, contribuant largement à la première victoire des Bressans.

SERRÉ. – En ouverture de la journée, vendredi soir, la JL Bourg et l’Elan Chalon ne se sont pas lâchés. Il y a eu… un point d’écart maximum dans chaque quart temps ! Et une prolongation arrachée par Bourg qui comptait cinq points de retard à 90’’ de la fin. Dans l’overtime, Flowers (25pts, 11 rbds, 32 d’évaluation) et Bassett (23 pts) ont fait la différence : 16-5. Malgré six joueurs à 12 points et plus, Chalon a cédé, Dove (11rbds) et Dawson (10) n’ayant pas suffi : 99-88.

MALGRÉ FORD. – S’il n’a inscrit son premier panier qu’à la 17e’, Sharrod Ford a tout de même aligné 23 points et 10 rebonds pour 27 d’évaluation pour Paris. De quoi aller en prolongation mais pas suffisant pour stopper un Pape Sy (Gravelines) intenable : 26pts, 30 d’évaluation. Albicy (13 passes) s’est aussi rappellé au bon souvenir de son ancienne équipe…

SANS TREMBLER. – Orléans a fait ce qu’il fallait pour remporter sa première victoire. L’OLB était pourtant privée de Greene, remplacé par Drew Viney, de retour au club, mais Kyle McAlarney a donné l’exemple (19pts à 7 sur 9, 23 d’éval), bien aidé par Raposo (20 d’éval) alors qu’en face Keddric Mays (27pts) était bien esseulé dans un match à… 151 tirs tentés ! Mieux que Bourg et Chalon qui ont tenté leur chance 142 fois. La nouvelle règle des 14 secondes sur rebond offensif ne suffit pas à expliquer cette pléthore de shoots.

58,5%. – C’est la réussite aux tirs de Limoges contre Rouen dans un match à sens unique contre Rouen : 92-62. Amagou (18pts), Moerman (15pts, 11rbds) et Smith (9 passes) ont été les fers de lance des champions de France, qui viennent de signer un 12e joueur, l’ailier James Southerland (23 ans, 2,04m), passé par Syracuse et la D-League. Rouen avec un Cook à 1 sur 9 aux tirs et malgré Trapani (15pts) et Koffi (14) s’est contenté d’un petit 58 d’évaluation.

DEUX DE CHUTE. – Toujours privée d’Edwin Jackson et de Georgi Joseph, l’ASVEL a encore trébuché en dépit des performances individuelles de Nivins (20pts, 24 d’évaluation) et de Green (17pts). Cette fois, c’est Dijon qui est venu à bout des Lyonnais (86-71) grâce à une défense efficace sur Andersen. La JDA avait misé sur Walker (18pts, 24 d’éval), encore lui, et sur un surprenant Antoine Mendy (18pts).

CHÂLONS CRAQUE. – Encore à un petit point seulement de Nancy à la 35e’, Châlons/Reims a subi sa troisième défaite de peu en autant de rencontres. Chalmers (17pts), Watkins (17) et Mitchell (16) n’ont pas effacé les 19 balles perdues. Fatal ! Nancy a trouvé en Sergi Gladyr (17pts) son joueur le plus efficace.

ATHLÉTIQUE. – Nanterre a joué du muscle pour s’imposer à Cholet (77-88). En tête dès le début (17-27 après 10’), les « banlieusards » ont écrasé les Choletais au rebond (41-18). Avec Riley (20pts dont 4 sur 5 à trois points), Weems (23 d’éval), Jaiteh (10 rebonds dont 9 offensifs !) et Shuler (17pts) en têtes de pont, ils ont même pris 20 points d’avance avant de subir le sursaut de Jomby (19 d’éval) et de Delaney (17pts).

22. – C’est la moyenne de points d’Erwin Walker, le nouveau meneur de Dijon, prochain adversaire de la SIG. Il mène le classement des marqueurs devant Ford (21,3), Nivins et Sy (19). Aux rebonds, c’est Shawn King (Le Havre) qui mène le bal avec 9,5 de moyenne devant le Chalonnais Marcus Dove (9,33). Enfin à l’évaluation, Nivins est déjà le plus complet (24,33) devant Sharrod Ford (23,33). Avec sa force collective (Leloup et Howard ont eu le plus de temps de jeu à Pau avec… 23 minutes seulement), la SIG met peu d’individualités en avant. Ce n’est pas plus mal ainsi, tant que la victoire est au rendez-vous !

J.C.F.