Basket
170623_playoff_finale.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
Diot
Actualités SIG : la coupe au menu

SIG : la coupe au menu

Pour son entrée en Coupe de France, la SIG se déplace à Orchies ce mardi soir (20h) pour tenter de se hisser en 8es de finales. Repêchés en ProB, les Nordistes seront très motivés, mais sur leur élan, les Strasbourgeois devraient passer.

Toupane

Axel Toupane devrait avoir l'occasion de se montrer en Coupe de France contre Orchies.

Vincent Collet n’est pas du genre à s’enthousiasmer. Alors, lorsqu’il souligne le plaisir qu’il a eu à voir son équipe s’imposer avec la manière à Orléans, c’est que vraiment, les Sigmen ont parfaitement lancé leur saison. « Les joueurs ont été très sérieux pendant une grande partie du match, s’est-il félicité. Ils n’ont pas calculé, ils ont été appliqués dans ce qu’on voulait faire. Et même lorsque l’écart était fait, ils sont revenus avec le même état d’esprit en cherchant un point de plus, deux points de plus, sans regarder le score ».

Le discours du coach est passé. L’équipe ressemble vraiment, sur ses deux premières sorties en ProA, à ce que Vincent Collet imaginait lorsqu’il l’a construite. Bien sûr, il reste du travail, la marge de progression est encore grande, mais l’attitude, déjà, est parfaite.

A qui le tour ?

Avec, comme toujours, le collectif pour socle des performances. « On n’a pas besoin que tout le monde soit bon le même jour, mais on a besoin que tout le monde soit à fond. Il ne faut pas que les joueurs viennent tous sur le parquet pour faire des chiffres. Le collectif doit être au-dessus des intérêts individuels », explique Vincent Collet.

Place maintenant à la Coupe de France qui n’a pas trop réussi à la SIG ces dernières saisons. Elle a surtout dû depuis plusieurs saisons se déplacer à chaque fois. Une fois encore, c’est vers le Nord qu’elle doit pousser pour affronter Orchies. Repêchés administrativement en ProB, les joueurs désormais entraînés par Fabrice Courcier, ont débuté victorieusement en championnat à Charleville-Mézières (64-68), rappelé au dernier moment à ce niveau. Avec des joueurs comme Pierric Poupet, Alexis Tanghe ou Rodrigue Mels, qui encadrent deux solides Américains, Josh Alexander et Chris Daniels, mais aussi le Serbe Djordje Petrovic, Orchies misera avant tout sur l’ambiance de feu qui peut régner dans sa salle de 5 000 places. Comme le rappelait l’ex-coach de la SIG, Christophe Vitoux, aujourd’hui manager général d’Orchies, « la venue de la SIG avec Antoine Diot, Ali Traoré ou Vincent Collet, c’est l’événement de la saison pour nous ».

Pour éviter de donner de l’euphorie aux Nordistes, la SIG devra donc se rappeler les fondamentaux. Jouer sérieusement quarante minutes et ne pas tomber dans les travers du dernier quart à Orléans, où les pertes de balles se sont accumulées, la victoire étant alors, il est vrai, assurée. Et trouver l’alternance entre Traoré, Fofana ou Howard près du cercle, Leloup ou Dragićević au large et en pénétration, Campbell, Lacombe ou Diot à l’extérieur et dans la conduite du jeu. Dobbins et Toupane eux, auront sûrement l’occasion de lancer définitivement leur saison car l’équipe aura forcément besoin tôt ou tard de toutes ses forces vives.

Ce serait la meilleure façon de préparer au mieux le suivant d’une longue série de déplacements en cours, à Pau cette fois. Pour être parfaitement d’attaque la semaine prochain à Bonn pour y lancer un autre défi : celui de l’Eurocup.

J.C.F.