Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG_SARAGOSSE_Oct2014_Louis Campbell
Actualités A Saragosse, plus d’ambition que de pression

A Saragosse, plus d’ambition que de pression

A la traîne en Eurocup malgré des éléments statistiques brillants, performante en Liga espagnole, CAI Saragosse est dans l’obligation de battre la SIG (mercredi 20h30 en direct sur Alsace20), pour rester dans la course à la qualification. Cela rend la tâche des Strasbourgeois, renforcés par Mike Gelabale, plus compliquée encore pour se maintenir en tête de son groupe. Mais ils ne manqueront pas d’ambition pour autant.

SIG_SARAGOSSE_Oct2014_Antoine Diot

Antoine Diot qui attaque le cercle en débordant Kevin Lisch et Henk Norel avait signé une performance exceptionnelle à l'aller. A rééditer...

Vincent Collet en connaît un rayon au sujet du basket espagnol… Et lorsqu’il affirme que « Saragosse joue excellemment bien », il sait de quoi il parle. Les performances des Aragonais en championnat, mais aussi le match aller que la SIG avait arraché au terme d’une étouffante prolongation (88-86) et après un rude combat de 45 minutes, lui en ont apporté la preuve. Mais la qualité du jeu se perçoit aussi dans les comparaisons chiffrées, clairement à l’avantage des Ibériques, les plus adroits des 36 équipes avec 53,3%. « Ils exploitent très bien les failles de l’adversaire. Seule leur valeur athlétique moyenne les pénalise sur certains matches », indique le coach.

Saragosse, une très forte équipe

Car dans l’organisation collective, défensive et offensive, Saragosse est plutôt un modèle qui se rapproche assez de celui de la SIG. « Franchement, pour moi, c’est paradoxal de les voir à cette place. Après Bamberg et nous, c’est la meilleure équipe. Mais il leur reste trois rencontres à domicile sur les quatre dernières ». Et lorsqu’on sait qu’ils sont invaincus chez eux…

Quant aux individualités, des meneurs Llompart et Lisch, l’ex-Nanterrien, aux intérieurs Katic, Norel ou Jelovac, en passant par les ailiers américains, Robinson et Landry, ou les Espagnols Sastre et Tomás, la troupe de Joaquin Ruiz Lorente n’a rien à envier à quiconque dans le groupe A de l’Eurocup. Stefan Jelovac notamment, le gaucher, est le 4e rebondeur de la Liga, le championnat européen le plus exigeant, le meilleur au rebond défensif, le 6e scoreur et le 4e à l’évaluation. Le tout en 22 minutes seulement en moyenne.

Victorieuse au Pabellon Principe Felipe contre Paris et Reggio Emilia, Saragosse s’est déplacée quatre fois à Strasbourg, Bonn, Bamberg puis Paris la semaine dernière pour autant de défaites. Trois d’entre elles ont été concédées sur des écarts très minces toutefois…

Défendre la première place
SIG_SARAGOSSE_Oct2014_Ali Traoré

Ali Traoré sera l'une des options majeures de la SIG en attaque. Mais il faudra aussi contrôler Jelovac (à gauche).

Vincent Collet mise bien sûr sur les valeurs qui ont mené la SIG en tête de la ProA et aux commandes de la poule d’Eurocup, sans doute la plus forte du lot. « Nos adversaires sont très bien placés dans leur championnat respectif, ce qui situe le niveau de ce groupe. En gagnant à Saragosse, on aura notre destin entre nos mains. Mais gagner en Espagne, c’est très difficile, continue Collet. Il faudra faire un gros match car ils font très peu d’erreurs ». Dans les catégories statistiques défensives, en revanche, la SIG, qui ne laisse que des miettes à ses adversaires, est partout mieux placée que les Saragossans. Largement de quoi compenser des performances parfois moins « flashy » en attaque.

Avec Gelabale, un atout de plus

« La justesse remédie à l’intensité, dit Collet, mais il en faut tout de même, sinon ils te découpent en lambeaux. Il faut de la suite dans les idées, pendant 40 minutes et quand même bien jouer en attaque en espérant que l’adresse fera basculer le match ». Dans ce secteur particulier, la SIG aura un atout supplémentaire dans son jeu, mercredi soir dans la capitale aragonaise. Mike Gelabale, qui n’a pas eu de grandes difficultés à s’intégrer lors des premières séquences avec ses nouveaux équipiers, est officiellement qualifié. Reste à savoir dans quelles proportions Vincent Collet fera appel à lui. « C’est le match qui le dictera. Il jouera bien sûr, il connaît bien les systèmes et c’est un avantage indéniable pour s’intégrer. Saragosse propose une défense assez compacte et au poste 4, son apport peut être précieux pour l’écarter ». Et lorsqu’il coiffe sa casquette de sélectionneur, Collet est surtout ravi qu’il rejoue après deux mois d’inactivité. Si de plus, c’est pour la SIG…

Il ne faut pas croire pour autant que ce 7e match d’Eurocup sera une aimable promenade. L’expression n’a pas cours en Espagne. Pour ceux qui en douteraient, les trois clubs de la péninsule engagés en Eurocup ont remporté six matches à domicile sur sept ! La SIG pourra-t-elle faire mentir ces chiffres ?

Jean-Claude Frey

resultat EC7