Basket
170609_mercilasigarmy.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
lawrence
Actualités Bamberg et Bonn dans le sillage de la SIG

Bamberg et Bonn dans le sillage de la SIG

Le duel des poursuivants de la SIG a tourné rapidement à l’avantage de Bamberg, ce soir, pour la fin de la 5e journée d'Eurocup. Derrière le duo de tête, Bonn est revenu à hauteur en remportant un 3e succès d’affilée alors qu’il était largement dominé par Reggio Emilia. La lutte pour la qualification promet de sacrées batailles lors des matches retour.

Bamberg à sa main

En prenant un excellent départ (16-3), Bamberg s’est facilité la tâche contre Saragosse avec qui les Allemands étaient à la lutte pour la deuxième place derrière la SIG. Chris Goulding (16pts avant la pause) a permis aux Espagnols de réduire l’écart les 13 points d’avance paraissaient constituer un bon matelas à la mi-temps. Il est vrai que Saragosse était privé de son pivot serbe, Katic, blessé au coude, et évoluait avec un Jelovac amoindri par un virus (moins de trois minutes de jeu).

Tadda s’était révélé un marqueur efficace dans le sillage de Thompson, Theis et Josh Shipp, qui vient de signer un contrat jusqu’en fin de saison en remplacement de Carlon Brown, blessé. Mais Saragosse ne baissait pas les bras. Avec un Kevin Lisch très adroit (17pts et 5 sur 6 à trois points), les Ibériques se rapprocheront à une dizaine de points, mais Duncan (21pts, 24 d’évaluation), Wanamaker (10 passes, 22 d’éval) et Theis (11pts, 8 rebonds) creusaient un écart supérieur à 20 points, grâce notamment à la domination aux rebonds (45 à 25), réduit à 13 à quelques secondes de la fin, et finalement fixé à 16 points. Un joli matelas avant le match retour…

BROSE BAMBERG – CAI SARAGOSSE 90-74. Brose Arena. 6 800 spectateurs. Arbitres : MM. Taurino (Italie), Silva (Portugal), Davydov (Russie).

Les périodes : 24-14, 21-18 (mi-temps : 45-32), 17-17 (62-49), 28-25 (90-74).

BAMBERG : 30 paniers sur 63 tirs dont 12 sur 31 à trois points, 18 LF sur 21, 45 rebonds (Theis et Mbakwe 8) dont 14 offensifs, 23 passes (Wanamaker 10), 10 balles perdues, 19 fautes.

Wanamaker 12, Harris 2, Tadda 10, Thompson 9, Bagaric 2, puis Strelnieks 9, Shipp 9, Duncan 21, Katelynas, Theis 11, Mbakwe 5.

SARAGOSSE : 26 paniers sur 62 tirs dont 11 sur 29 à trois points, 11 LF sur 12, 25 rebonds (Goulding 6) dont 5 offensifs, 15 passes (Norel 4), 7 balles perdues, 17 fautes.

Lisch 17, Robinson 2, Sastre 3, Jelovac, Norel 8, puis Llompart, Goulding 25, Tomas 8, Landry 10, Fontet 1.

Le hold-up de Bonn à Reggio Emilia

Taylor (17pts en première mi-temps) et Polonara (11pts à 3 sur 4 à 3 points) avaient mis les Italiens sur la bonne voie. Et avec un écart conséquent à l’évaluation (66 à 26), Bonn, dominé aux rebonds (24 à 13) pouvait s’estimer heureux de n’être mené que de 14 points à la pause.

Relancés par Mädrich (13pts, 6 rbds), McConnell (13pts, 5 passes) et Wachalski (4 sur 5 à trois points), les Allemands, distancés de 19 pts dans la troisième période (68-49), se rapprocheront à sept points dans le dernier quart temps (74-67, 36e’) mais les Italiens semblaient contrôler la situation. Quatre « primés » de Veikalas dans les ultimes minutes changeaient tout, une balle perdue et deux lancers francs donnaient même la victoire à Bonn à 10’’ de la fin (84-85). Cinciarini et Polonara, contré, avaient manqué leur dernière tentative ! Du coup, voilà les Italiens bons derniers et mal en point pour la qualification.

GRISSIN BON REGGIO EMILIA – TELEKOM BASKETS BONN 84-85. Paladozza de Bologne. 2 249 spectateurs. Arbitres : MM. Garcia Gonzalez (Espagne), Trawicki (Pologne) et Collin (France).

Les périodes : 32-20, 18-16 (mi-temps : 50-36), 18-20 (68-56), 16-29.

REGGIO EMILIA : 28 paniers sur 64 tirs dont 10 sur 27 à trois points, 18 LF sur 25, 39 rebonds (Polonara 8) dont 14 offensifs, 17 passes (Cinciarini 12), 22 fautes.

Cinciarini 6, Mussini 15, Taylor 19, Polonara 19, Cervi 7, puis Della Valle 8, Pechacek, K. Lavrinovic 10.

BONN : 30 paniers sur 63 tirs dont 14 sur 29 à trois points, 11 LF sur 19, 36 rebonds (Mädrich 6), 17 passes (McConnell 5), 24 fautes.

Lawrence 2, Mangold 3, Veikalas 18, Caloiaro 2, Mädrich 13, puis McConnell 13, Brooks 8, Klimavicius 12, Koch, Wachalski 12, Vroblicky.

La 5e journée

Paris-Levallois – SIG                         76-61

Bamberg – Saragosse                       90-74

Reggio Emilia – Bonn                        84-85

Le classement

1) SIG                         9pts    5          4          1          378-378

2) Bamberg               8pts    5          3          2          416-355

3) Bonn                      8pts    5          3          2          418-440

4) Paris-Levallois      7pts    5          2          3          373-376

5) Saragosse              7pts    5          2          3          418-423

6) Reggio Emilia        6pts    5          1          4          368-399