Basket
170623_playoff_finale.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG-BAMBERG-051114-06 DIOT
Actualités Coup gagnant au Mans

Coup gagnant au Mans

Grâce à une superbe entame (7-24, 10e'), la SIG reste invaincue à l'extérieur, s'impose au Mans (76-83) et conserve la tête du classement de la ProA. Même si, en relâchant la défense dans le deuxième quart, les Strasbourgeois se sont donné quelques frayeurs.

Une entame de rêve

Vincent Collet avait insisté sur la qualité d’engagement, dès le début du match. Son message a été reçu 5 sur 5. Si Leloup scorait derrière l’arc pour ouvrir la marque après… deux ballons perdus, Le Mans était resté dans le sillage des Strasbourgeois jusqu’à 7-9 (5e’). Mais avec un Diot exceptionnel à la baguette (6 passes dans le premier quart), un Leloup en réussite (10pts à 4 sur 5 et 12 d’évaluation en 10’), heureux de respirer l’air du pays, et un Ali Traoré toujours aussi efficace, la SIG, solide en défense, passait un 0-15 à des Manceaux désemparés : 7-24 (10e’). Les trente dernières secondes de cette première période n’annonçaient pourtant rien de bon. Deux lancers-francs de Yarou et une balle perdue de Diot suivie d’un panier à… quatre points de Kahudi, redonnaient l’espoir aux locaux : 13-24.

Ça coince en défense

L’international manceau continuait dès la reprise, bien aidé par Eito et un 11-0 à cheval sur les deux quarts remettait Le Mans en selle : 18-24. Yarou provoquait trois fautes sur les intérieurs strasbourgeois et Beaubois, qui débutait sa saison, y allait de six points de rang : 29-33 (16e’), puis… 37-36 (18e’). Collet avait appelé deux temps morts mais la SIG avait tout de même dilapidé ses 17 points d’avance !

Diot d’abord, puis Dragićević et Toupane redonnaient un peu de couleur au jeu alsacien (37-39) et un rebond offensif de Howard, transformé en panier, replaçait la SIG en tête à la pause. Elle avait toutefois encaissé 27 points en 10 minutes, loin de ses standards habituels, alors que le premier quart avait été si fructueux (39 à 5 à l’évaluation) !

Un match devenu serré

La SIG défendra mieux dans la troisième période mais elle le paiera au prix de nombreuses fautes. Charles Kahudi en provoquera sept à lui seul, mais Leloup et Howard redonnaient un peu d’air aux hommes de Collet : 42-48 (23e’). Mieux, un « primé » de Toupane poussait l’avance à neuf points (47-56, 26e’), mais Le Mans ne perdait pas pied profitant des sanctions qui tombaient sur les Strasbourgeois. Fofana était même éliminé dès la 30e’ sur une faute offensive, alors qu’Ignerski avait recollé à 58-59… Le Polonais et son compère Kahudi inscriront d'ailleurs la moitié (38) des points sarthois.

Campbell scorait encore à distance, ses premiers points du match, et la SIG entamait la dernière période avec un matelas très peu épais (58-62). Dès le début, les fautes pleuvaient encore sur les hommes de Collet (quatre déjà après moins de quatre minutes) alors que les Manceaux étaient plutôt épargnés. Howard dût sortir pour quatre fautes, et le match restait très serré : 64-66, 73-75 (38e’) quand Collet reprit un temps mort…

Ewing tentait de prendre le match à son compte mais il échouait régulièrement (2 sur 9 au total) et un panier à trois points de Diot (10 passes par ailleurs !) scellait le sort du match : 73-79. Les nombreux lancers francs tentés (et manqués…) ne changeaient plus rien à la belle performance des Strasbourgeois qui suivront de près demain, un certain Nanterre – Limoges qui décidera de celui qui les accompagnera en tête de la ProA.

Jean-Claude Frey

 

 

Le match en vitesse

LE MANS – SIG 76-83. Salle d'Antarès. Arbitres: MM. Bissang, Antiphon et Amrani.

Les périodes : 13-24, 27-19 (mi-temps : 40-43), 18-19, 18-21.

Les statistiques

Espoirs

Le Mans – SIG           60-76