Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Paris-CAI_Norel
Actualités Eurocup : la SIG maintient son avance

Eurocup : la SIG maintient son avance

La hiérarchie s’installe peu à peu dans le groupe A de l’Eurocup. Les deux premiers (SIG et Bamberg) se sont imposés chez eux, Bonn et Paris-Levallois sont plus loin mais dans la course, alors que Saragosse et plus encore Reggio Emilia, les deux prochains adversaires des Strasbourgeois, sont distancés…

Bamberg après la pause

Comme la SIG, Bamberg a peiné pendant 20 minutes avant de s’envoler. Les Italiens étaient en effet mieux rentrés dans la partie sans vraiment faire d’écart. Mais après la pause, sous l’impulsion d’un Strelnieks intenable (20pts, et 6 sur 8 à trois points), Bamberg ne laissera plus aucune chance aux Italiens, creusant l’écart jusqu’à 19pts (72-53) avant que Cinciarini et Taylor ne lui donne des proportions plus acceptables.

EuroCup,  Brose Baskets - Reggio Emilia, Bayern, DEU, 2014,

Bradley Wanamaker cherche à servir Bagaric sous le regard de Taylor (Reggio Emilia). - Photo Löb, Brose Bamberg

BROSE BAMBERG – GRISSIN BON REGGIO EMILIA 75-61. Brose Arena. 6 800 spectateurs. Arbitres : MM. Christodolou (Grèce), Pastusiak (Pologne) et Ovinov (Russie).

Les périodes : 16-21, 20-17 (mi-temps : 36-38), 21-9 (57-47), 18-14.

BAMBERG : 28 paniers sur 63 tirs dont 11 sur 21 à trois points, 8 LF sur 10, 37 rebonds (Mbakwe 12), dont 10 offensifs, 24 passes (Wanamaker 8), 13 balles perdues, 24 fautes, Tadda éliminé.

Wanamaker 10, Tadda 3, Thompson 14, Harris 2, Bagaric 2, puis Schmidt, Strelnieks 20, Duncan 5, Theis 7, Mbakwe 12, Shipp.

REGGIO EMILIA : 21 paniers sur 54 tirs dont 6 sur 17 à trois points, 13 LF sur 19, 31 rebonds (Polonara 7) dont 6 offensifs, 9 passes (Taylor 4), 13 balles perdues, 16 fautes.

Cinciarini 12, Mussini, Taylor 11, Polonara 14, Cervi 3, puis Della Valle 5, Kaukenas 8, Pechacek 2, K. Lavrinovic 6.

Paris se fait peur

Invaincus à domicile, les Parisiens ont démarré pied au plancher (31-20 après 10’) grâce à une énorme adresse et aux balles perdues par les Espagnols. Mais avec l’entrée de Katic et Jelovac, les Aragonais inversèrent la tendance pour revenir sur les talons des hommes de Beugnot. Avec un Schilb intenable (25pts, 30 d’évaluation), le PL reprendra ses distances mènera de sept points dans la dernière minute avant de perdre des ballons chauds. Lisch, seul sous le cercle, aura l’égalisation au bout du bras mais il échouait ! Saragosse, si adroit au lancers-francs (1ère des 36 équipes avec plus de 90% de réussite) avait laissé huit points en route…

PARIS-LEVALLOIS – SARAGOSSE 90-87. Palais des Sports Marcel-Cerdan à Levallois. 1 500 spectateurs. Arbitres : MM. Biricik (Turquie), Rutesic (Montenegro) et Martolini (Italie).

Les périodes : 31-20, 13-23 (mi-temps : 44-43), 26-20 (70-63), 20-24.

PARIS-LEVALLOIS : 35 paniers sur 72 tirs dont 10 sur 24 à trois points, 10 LF sur 13, 46 rebonds (Labeyrie et Green 8) dont 15 offensifs, 21 passes (Green 8), 13 balles perdues, 24 fautes, Ford éliminé.

Green 17, Lang 3, Schilb 25, Sane 9, Ford 15, puis Corosine, Christmas 2, Ndoye 10, Labeyrie 7, Oniangue, JBAM 2.

SARAGOSSE : 30 paniers sur 69 tirs dont 10 sur 26 à trois points, 17 LF sur 25, 33 rebonds (Tomas 6) dont 13 offensifs, 28 passes (Lisch et Llompart 7), 8 balles perdues, 17 fautes.

Lisch 13, Tomas 12, Goulding 14, Landry 11, Norel 4, puis Garcia, Llompart 3, Sastre, Jelovac 15, Katic 15.

Le classement

1) SIG                         11pts    6          5          1          454-426

2) Bamberg               10pts    6          4          2          491-416

3) Paris-Levallois       9pts    6          3          3          463-463

4) Bonn                       9pts    6          3          3          466-516

5) Saragosse               8pts    6          2          4          505-513

6) Reggio Emilia          7pts    6          1          5          429-474